Les Résolutions de l’Été 2009

J’ai une théorie au sujet des résolutions du nouvel an: Si elles sont difficiles à tenir, c’est parce qu’on les prend au mauvais moment de l’année.

C’est qu’en janvier, on se remet du temps des fêtes, ce qui n’est vraiment pas une période reposante. Il fait froid, le temps est gris, chaque nouvelle bordée de neige nous rappelle combien le printemps est encore loin… Sortir est désagréable et prends un temps de préparation dont on pourrait bien se passer. Et ensuite v’là la St-Valentin qui se rapproche: La déprime du célibat, la pression sociale et $$$ de fêter ton couple, la tentation du chocolat… Gne!

Ben moi je pars une nouvelle tradition:
Fuck les 4 premiers mois de l’année, moi je fais mes résolutions LÀ, là! Fuck le premier janvier, moi, mes résolutions, je les prends pour le 1er mai, pendant que la nature se réveille, que le soleil revient, et que l’on sort de nos cocons.

Donc, mes résolutions de l’été 2009:

  • Je lâche la passe de bus. À partir d’aujourd’hui et jusqu’à l’halloween, je marche. (J’me garde quand même une coupl’ de billets en cas de pluie ou de distance excessive)
  • Au moins une fois par jour, je sors. Pas dans les bars, juste dehors, pour au moins une heure de marche.
  • Je lâche le gym. Ça fait 4 ans que j’y vais, et je dois avouer que cette dernière année, le coeur n’y était plus. Toujours les mêmes machines, le même décor, la même routine… J’ai besoin de changement. Je repars à la base: J’ai déjà de l’équipement musculaire chez moi, aussi bien l’utiliser. Et la marche va s’occuper du côté cardio.
  • Manger mieux? You bet! Et qu’est-ce qui évoque mieux le printemps que les salades fraiches, les fruits et les légumes!?
  • M’acheter 2-3 items à la mode. Sans pour autant essayer de copier les jeunes dont je n’ai ni l’apparence ni l’énergie, ça me fera du bien de rafraichir ma garderobe un brin.
  • Je vais améliorer mon humeur. Ça ne me fera pas de tort, et c’est tellement plus facile à faire quand on feel positif, ce qui vient avec le printemps.

Et je commence MAINTENANT!!!

Embarquez dans cette nouvelle tradition, et prenez vous aussi des résolutions pour l’été 2009. Des résolutions qui vont être beaucoup plus faciles à tenir.

L’homme public et l’homme privé

Le procès Ghomeshi m’a donné l’idée de ramener ce billet que j’avais originalement publié ici en 2009, et qui raconte une anecdote arrivée en 1993.  

Cette histoire est arrivée à une copine à moi, il y a quelques années, dans les derniers temps de la période pré-internet, alors qu’elle était cegepienne. Tous les noms sont fictif, le gars est connu, marié et père de famille, inutile de causer du trouble à cette gang d’innocents.

Samantha aimait beaucoup le show de l’animateur Jack Charming de CDBS FM. Elle l’écoutait religieusement dans sa chambre à tous les soirs.

Un de ces soirs, elle ose: Elle lui envoie un fax dans lequel elle lui dit combien elle apprécie son show, et comment elle trouve qu’il a une voix sensuelle qui lui fait de l’effet. Jack, comme beaucoup d’animateurs de radio, est conscient qu’il a du charme, qu’il fait effet aux jeunes filles, et il n’hésite pas à en profiter. Apparemment, le fait qu’il est marié et père de famille n’est pas de notoriété publique à ce moment là. Alors il lui répond et lui demande de l’appeler en studio. Elle le fait. Ils jasent entre ses interventions sur les ondes. Le courant passe, et il finit par lui demander son numéro de téléphone à la maison. (C’était également avant la période tout l’monde a un cell) Elle le lui donne. Jack ne lui donne pas son numéro privé, rapport à son statut d’animateur connu. Samantha comprends.

Les jours suivants, ils s’appellent à tous les jours, elle appelant à CDBS pendant le show de Jack, et lui appelant Samantha chez elle. Ils parlent, ils flirtent, elle tombe rapidement en amour avec lui. …et elle lâche son chum. Parce que oui, Samantha était en couple. Elle avait juste caché ce fait à Jack, au cas où. Apparemment, bien lui en pris. Anyway, le chum en question n’était qu’un étudiant qui n’était pas certain à 100% de ce qu’il allait faire dans la vie. Autrement dit, comparé à Jack Charming, c’était un loser.

Après une semaine de communications téléphonique de part et d’autre, Jack lui demande de passer à CDBS après son show. Comme il était animateur de soir, qu’il n’y avait personne d’autre que lui en studio. Même qu’il s’occupe lui-même de répondre à la porte si ça sonne. Il lui demande de se nommer dans l’intercom quand elle passera, rapport qu’il n’ouvre pas à tout le monde. Samantha plane sur un nuage.

Elle s’y rend le soir venu à l’heure convenue. Elle s’était bien habillée, coiffée, maquillée. pour ce premier rendez-vous, elle s’imaginait qu’il allait l’amener en quelque part pour passer une soirée charmante: Un bar, un resto, ou faire une simple promenade dans un endroit romantique, genre le Vieux Montréal. Ça, c’est sans compter l’atmosphère magique dans lequel elle vivait depuis plusieurs jours. Elle, pauvre petite fille complexée d’à peine 18 ans, celle qui fut un laideron jusqu’à l’âge de 16 ans lorsque son corps et son visage se sont enfin radicalement transformés pour le mieux, réussir à séduire Jack Charming, un des plus bel animateur radio de Montréal. Un homme plus du double de son age, certes, mais encore assez jeune d’apparence, riche d’une vie d’expériences de toutes sortes. Le genre d’homme qu’une jeune femme ne peut pas trouver dans son groupe d’âge. Le rêve! Un rêve devenu réalité.

Il lui a ouvert la porte, il l’a embrassé, puis l’a entraîné dans un petit salon adjacent au studio. Et là, il l’a baisé sauvagement. Bestialement, pour reprendre son terme à elle.

Bien que surprise, Samantha étant très sensuelle et amoureuse, alors elle ne s’est pas plaint de se faire prendre ainsi. Même qu’une fois la surprise passée, elle s’est montrée très active aussi. Tout y est passé: Oral, vaginal, anal… Elle a quand même été surprise du: « Oui, avale, petite salope! » qu’il lui a lâché à un moment donné. Elle l’a quand même fait. Après tout, c’était Jack Charming. Et pour un homme qui aurait pu être son père, il ne manquait pas d’énergie sexuelle. Tellement qu’il s’est brisé lui-même le petit orteil durant leurs ébats. (Bon, à ce moment là il croyait qu’il s’était juste fait ben mal, c’est plus tard qu’il a su que c’était brisé)

Au bout de 30 minutes, après plusieurs orgasmes de part et d’autre, ils se sont rhabillés, il a regardé sa montre, lui a dit que c’était ben l’fun… Puis il l’a amené dans son auto, l’a débarqué au métro, et il est parti, la laissant là. Surprise. Déçue. Désillusionnée.

La dure chute de son nuage.
Jack a rappelé Samantha deux jours plus tard. (C’est d’ailleurs là qu’il lui a dit a propos de son orteil.) Samantha lui fit part de sa déception au sujet de leur soirée, ainsi que du fait qu’elle ne savait pas à quoi s’en tenir au sujet de leur relation. Jack lui a donc mis les points sur les i comme quoi, en tant qu’homme marié et père de famille, elle ne devait pas s’attendre à ce qu’il abandonne tout ce qui constitue son univers stable pour une étudiante qu’il ne connait qu’à peine.

Lorsqu’elle lui a demandé pourquoi il n’a jamais mentionné sa situation familiale avant, Jack lui a répondu que si elle aavait vraiment voulu le savoir, elle lui aurait posé la question bien avant. Il conclut en lui disant qu’il a vraiment trouvé qu’elle était une sacrée baise, car d’habitude les filles restent passives avec lui et il est pogné pour faire toute la job. Bref, s’il l’appelle, c’est parce qu’il aimerait bien rebaiser avec.

Elle lui a raccroché au nez. Ce fut la fin de sa relation avec Jack Charming, animateur de CDBS FM.

Elle n’a jamais repris avec le chum qu’elle avait lâché pour Jack. Son orgueil le lui interdisait. À chaque fois qu’elle l’aurait regardé, ça lui aurait rappelé que pendant un bref moment, elle a vécu dans l’illusion qu’elle pouvait se tirer de sa vie médiocre où elle n’attire que des relations médiocres avec des gars médiocres.

La morale de cette histoire: Des caves et des players, y’en a partout. Le comportement public de quelqu’un n’est que rarement le reflet de son comportement en privé. C’était vrai il y a quinze ans avec les animateurs de radio, et c’est encore le cas aujourd’hui avec les gens sur le net.

Être prudent, ce n’est pas être parano. C’est être prudent, c’est tout.

7 raisons pourquoi il est difficile de dire « Non merci! »

Samedi 25 avril 2009.
Je suis à la cabane à sucre, assis à la table, à déguster un délicieux repas à 8624 calories la bouchée.

À la table d’à côté, une fille raconte à ses amis comment elle n’ose pas rappeler un bon copain qui lui a déclaré une flamme non-sollicitée, mais surtout non-réciproque. C’est d’ailleurs la raison pourquoi, contrairement à ce qui avait été planifié au départ, il n’est pas présent à cette sortie en gang. Elle planifie, au retour chez elle, lui envoyer un message sur Facebook afin de prétendre qu’une panne de son cell l’a empêchée de l’appeler. Elle verra plus tard ce qu’elle pourra faire pour l’éviter afin, et je cite, qu’il finisse par comprendre.

Des histoires semblables, j’en ai entendu toute ma vie. Et c’est toujours pareil :

  • Que ce soit lorsque quelqu’un veut sortir avec nous…
  • Que ce soit lorsque quelqu’un veut nous vendre quelque chose…
  • Que ce soit lorsque quelqu’un veut nous faire découvrir sa religion…
  • Bref, à chaque fois que l’on nous propose quelque chose que l’on ne veut pas…

… Les deux seules réactions qui nous viennent spontanément en tête sont des extrêmes : Ou bien on se cache et on s’empêtre dans mille ruses compliquées, inventant mille excuses mensongères en espérant que l’autre comprenne, ou bien à l’opposé on pogne les nerf en lui criant DÉCALISSE, LE CAVE!

Pourquoi est-ce si difficile de répondre: « Merci, mais je ne suis pas intéréssé(e). » lorsque l’on nous offre quelque chose qui ne convient pas à nos besoins? Pourquoi est-ce que la réaction la plus simple, la plus rapide et la plus civilisée n’est pas celle qui nous vient à l’esprit en premier?

Je me suis penché sur la question du pourquoi que l’on invente des excuses bidon pour terminer ou ne pas commencer une relation. J’en suis arrivé a quelques raisons possible:

RAISON 1: Pour ne pas mal paraitre. Tu veux lâcher ton chum actuel gentil mais sans un sou parce que t’as l’oeil sur un lifeguard riche avec un char et une maison? Tu es célibataire, et le gars qui trippe sur toi ne t’intéresse pas parce qu’il a une dentition à faire l’envie d’une colonie de castors? Tu as le choix: Lui dire la vraie raison de le repousser et passer pour une bitch, ou bien inventer une raison qui sera socialement acceptable.

RAISON 2: Par refus de prendre cette responsabilité non-sollicitée. Quand quelqu’un trippe sur nous sans qu’on n’ait rien fait pour que ça arrive, on se retrouve malgré nous dans une situation délicate. Or. comme c’est une situation que l’on n’a pas voulu, une dans laquelle l’autre nous a mis de force, on ne veut prendre aucune responsabilité pour, incluant celle de s’en sortir. Alors on se cache, on fuit.

RAISON 3: Pour ne pas avoir à endurer la peine de l’autre. Quelqu’un qui se plaint, fait pitié et pleurniche, c’est pénible. Ça l’est encore plus quand c’est nous qui en sommes la cause. Endurer la peine d’amour de quelqu’un qui dit « Pourquoi qu’elle me fait ça ? », c’est déjà pénible. Imaginez combien pire c’est de se faire dire: « Pourquoi TU me fais ça? »

RAISON 4: Par horreur de la confrontation. Quand on dit à quelqu’un que son couple est fini, il y a 9 chances sur 10 qu’il le prenne mal. Alors quand c’est nous la cause de sa fin de couple, normal que c’est nous qui va faire les frais de sa négativité. Normal également que l’on n’ait pas trop envie de subir ça.

RAISON 5: Pour éviter l’insistance. Certaines décisions sont dures a prendre, et l’annoncer est encore plus difficile, alors la dernière chose que l’on veut, c’est devoir prendre le risque de subir l’autre qui insiste à essayer de nous faire changer d’idée.

RAISON 6: Pour se mettre a l’abri des reproches. Dire: « Je ne suis pas intéressé a toi. », c’est prendre sur soi la responsabilité de détruire les espoirs de l’autre. C’est TOI qui lui fait délibérément de la peine. Par contre, mentir en disant que c’est a cause de quelqu’un d’autre ou quelque chose d’autre, non seulement ça te déresponsabilise, ça permet de montrer a l’autre qu’on est aussi victime que lui dans cette histoire. Donc, que ce serait très chien de sa part d’en rajouter en te blâmant en plus.

RAISON 7: Par pure et simple lâcheté. Ben oui, il y en a qui sont lâches de nature, alors eux seraient capable de se cacher de l’autre des semaines et des mois juste pour ne pas avoir a le confronter avec la décision de rupture. Pire encore: Ceux la, une fois acculés au pied du mur par la personne rejetée, vont nier a mort l’avoir évité, et encore plus vouloir cesser contact, trouvant une tonne d’excuse pour expliquer pourquoi ils ne se sont pas vus ni communiqués ces derniers temps.

Donc, lorsque l’on se fait rejeter de façon ni claire ni franche ni directe, il faut comprendre l’autre, car pour cette personne non plus ce n’est pas une situation facile à vivre. Chacun doit y mettre un peu du sien afin que le manque d’amour chez l’un ne fasse pas naitre la haine chez l’autre. Car peu importe la raison pourquoi l’autre ne veut pas de nous, le simple fait qu’elle ne veut pas de nous est une raison suffisante pour laisser tomber.

Évidemment, ce n’est pas parce qu’on peut comprendre les raisons pourquoi l’autre nous ment que ça signifie qu’il faut trouver le mensonge acceptable. Surtout si les conséquences de ce mensonge, c’est de faire croire à l’autre qu’il a encore des chances. C’est désagréable pour lui qui perd son temps à courir après quelque chose qu’il n’aura jamais. Et c’est désagréable pour vous, qui devez subir du harcèlement pour quelque chose que vous ne lui donnerez jamais.

Voilà pourquoi, lorsque je ne suis pas intéressé par la proposition, je répond toujours quelque chose du genre de « Je suis flatté de la proposition, mais ce n’est pas ce que je cherche. Désolé et bonne chance. » Dans le meilleurs des cas, l’autre comprends et nous fous la paix. Dans le pire des cas, il insiste et c’est LUI qui est fautif.

Bref, dans un cas comme dans l’autre, il vaut toujours mieux pour nous de trouver le courage de dire Non merci!

18 inventions futures au service de la drague

Les trois plus gros obstacles à la drague sont: La timidité, les problèmes de communication, et la peur de ne pouvoir satisfaire l’autre. Pour les gens qui en sont victimes, ce serait bien qu’il existe des produits pouvant régler ces problèmes, et ainsi améliorer la qualité de nos premiers contacts avec les autres. Par exemple:

1) Le Kesstuveudir: Il s’agit d’un petit appareil que l’on s’enfonce dans l’oreille, et qui est un traducteur automatique d’intentions véritables. Cet appareil analyse ce que la personne te dit, et te fais entendre ce qu’elle pense vraiment. Avec ça, tu sauras si la personne le pense vraiment lorsqu’elle dit « Je vais te rappeler ».

2) Single Sniffer: Le détecteur de célibat. L’homme célibataire a un plus haut taux de testostérone, ce qui est détecté par cet appareil. Fini de te faire cruiser par du monde déjà pris.

3) EgoBoost, La crème grossissante unisexe. Vous voulez avoir de gros seins pour une sortie ou un plus gros pénis pour une baise? Simplement frictionner la partie désirée avec la crème EgoBoost , et voyez-là augmenter de volume jusqu’à 60%. EgoBoost à action prolongée dure jusqu’à 12 heures. N’oubliez pas de mettre des gants avant de vous l’appliquer, sinon vous aurez les mains en gant de baseball.

4) Le parfum Sniff-n-Scram: Un cave te colle d’un peu trop près? Fais-lui sentir ce parfum que tu as préalablement vaporisé sur tes poignets. La fragrance joue sur la partie du désir du cerveau, et il perd aussitôt tout intérêt à te faire la conversation. T’as qu’à lui dire Bye et partir, ça va même le soulager.

5) Le spray Anti-Bullshit: Ce produit est base de penthotal, communément appelé sérum de vérité. Tu lui en vaporise la gueule, et il te déballe ses intentions véritables, ainsi que sa situation de couple. Idéal aussi pour celles qui veulent la vérité quand elles posent des questions comme « Est-ce que cette robe me va bien? » , « Me trouves-tu grosse ? » ou bien « Est-ce que tu t’es masturbé dans ma boite de Corn Flakes? »

6) Les lunettes Look Translator: Dissimulé sous forme de lunettes ou de verres fumés, cet objet scanne le regard de ceux qui croisent le vôtre pendant que vous vous parlez, et analysent automatiquement si il/elle vous trouve de son goût ou non, ce qui nous évite de perdre son temps avec une cause perdue. Idéal aussi dans une réunion de famille afin de savoir ce que pense de toi ton oncle un peu louche reconnu pour se lever au milieu de la nuit pour aller lécher la clôture Frost de la maternelle du quartier.

7) Le Safe-Sex Detector: Sous forme de gant, celui-ci est recouvert de divers produits chimiques qui analysent l’ADN de la personne à qui vous serrez la main. S’il a la moindre MTS/ITS, le gant change de couleur selon ce qu’il a. Bonus: La version pour homme permet en plus, si vous serrez la main d’une femme, de savoir si elle prend la pilule.

8) L’incitateur de premiers pas: Vous êtes du genre timide? Pointez cet appareil en forme de crayon vers la personne de votre choix et tournez l’efface pour l’allumer. Les ondes dégagées par l’appareil vont agir sur la partie du cerveau lui donnant envie de venir vous parler. ze rest is up to you ! À utiliser en combinaison avec le parfum Sniff-n-Scram au cas où la personne se révélerait finalement être plus chiant qu’une gastro.

9) Le condom électronique DetectOrgasm: Des dizaines de petits senseurs analysent ses contractions vaginales à chacun de vos mouvements, ce qui vous permet de savoir lesquels elle apprécie le mieux. Un bon pas dans la bonne direction.

10) Le Détect’Agace.  Explication non-nécéssaire

11) Le TruePersonality 3000 ® : Il s’agit un autre dérivé du penthotal, sous forme de glaçon. Mets-en dans son verre et voit quel est son comportement normal envers toi quand il n’est pas en mode drague.

12) Le détecteur de problèmes mentaux CrazyCell: Il s’agit d’un téléphone cellulaire avec option photo. Pointe l’objectif vers la personne, et aussitôt l’écran dit tout: Dépressif, possessif, cannibale, etc.

13) Le Crédulisateur Plus: Lorsque votre blonde vous demande c’est quoi cette tache de rouge à lèvres sur votre chemise dans la poche duquel il ressort des petits dessous féminins en dentelles qui dégoulinent, allumez simplement ce petit appareil. Il émet des ondes qui agissent sur la partie crédulité du cerveau, et ainsi elle croira toutes les excuses les plus gniochonnes que vous pourrez sortir. Le Crédulisateur Plus est excellent pour faire aisément gober des phrases comme:

  • C’est pas toi, c’est moi.
  • Ben non, j’te trouve pas trop grosse.
  • Lui ? C’est juste sexuel, c’est pas pareil. C’est toi que j’aime.
  • Ce n’est pas ce que tu crois.
  • J’ai pas envie d’une relation pour l’instant.

Et plein d’autres du genre.

14) Avec le Fru-No-More de Starfuckit, fini de subir la colère de ta blonde après que tu ais dit ou fait des choses qui lui ont déplu. Une simple vaporisation de Fru-No-More au visage de ta dulcinée, et ce qu’elle te reproche ne lui semblera pas si grave après tout.

15) Le scanneur à infrarouge Kesstuveusti: Au bar, mettez-vous dans un coin de la pièce et mettez vos lunettes à infrarouge et regardez la foule:

  • Les gens à silhouette bleue veulent juste danser ou faire du social.
  • Les gens à silhouette orange sont ouvertes pour des rencontres. 
  • Les gens à silhouette rouge veulent baiser

16) Vous aussi pourrez facilement convaincre votre blonde de devenir avaleuse avec Sperm-O-Délice. Chaque paquet de Sperm-O-Délice contient quatre fioles d’essence de saveur concentrée qui, une fois que vous l’avez bue, donnent un délicieux goût à votre virile décharge. Les femmes en redemandent. Saveurs disponible: Vanille, chocolat, caramel, menthe verte, mocha, irish cream, et crème sure & oignons.

17) Le U-4-Get-Me: Vous étiez en manque au point de vous taper une horreur pas possible? Tirez-vous d’embarras avec ce produit. Le U-4-Get-Me est manufacturé sous forme de rouge à lèvres incolore et inodore. Avant de quitter cette erreur de la nature, tartinez vous-en la gueule et donnez-lui un bisou d’adieu. Dans moins de 2 heures, cette personne croira vous avoir seulement rêvé. Important: N’oubliez pas de prendre l’antidote, à moins que vous vouliez vous-même oublier cette aventure.

18) Et finalement, après que les produits ci-haut vous aient aidé à scorer: Le réécriveur d’ADN. Fixé sur votre scrotum, ce petit machin vous bombarde les couilles d’une onde qui modifie l’ADN du contenu pochesque. Idéal en cas de paternité non-désirée ou de divorce avec une ex virée ultra-bitch. Un seul problème: Avoir accès à une telle technologie coûte environs l’équivalent du montant moyen de 37 ans de pension alimentaire. Comme quoi on peut pas tout avoir.

Devenez membre de la CIA en 5 leçons faciles

Le CIA… pour Cyber Irresponsible Asshole. Pour occuper ce poste, cette personne a suivi un cour en cinq leçons faciles, qui vont comme suit:

LEÇON 1: Allez vous mêler à une communauté quelconque: Facebook, MySpace, des forums, sites de clavardage, etc.

LEÇON 2: Insultez les gens en général.

LEÇON 3: Insultez les gens en particulier.

LEÇON 4: N’oubliez jamais que ça prend deux personne pour qu’il y ait une dispute. Par conséquent, la chicane n’arrive dans la place qu’à partir du moment où ce sont les autres qui protestent contre vos écrits. Profitez-en pour les faire passer eux comme étant la source du problème, en répliquant à leurs messages publics avec  des phrases telles que:

-Y’en a qui sont pas capable de prendre une critique constructive
-Tu prends-tu toujours toutte au sérieux d’même?
-C’était juste une joke, épais.
-Je fais juste être franc et honnête à ton sujet, c’est pas de ma faute si la vérité choque.
-T’as pas d’affaire à porter des jugements sur moi, tu ne connais pas le vrai moi.
-T’es pas capable de reconnaitre du sarcasme quand t’en vois?
-C’est pas de ma faute à moi si t’as pris ça personnel. Mais bon, si le chapeau te fait…
-T’es donc ben sur la défensive.
-Je faisais juste te tester, pour voir quel genre de personne tu es.
-HAHAHAHAHA, (afin de tourner le sujet au ridicule, après que l’on ait prouvé que tu as tort)
-T’as pas vu que j’essayais juste de te faire parler depuis le début? Pis toé, le cave, t’as marché.
-T’as vraiment pas le sens de l’humour?
-Yo, on est juste sur Facebook/ un forum/ un chat/ internet, c’est pas la vraie vie.

Au sujet de cette dernière phrase: À chaque fois que vous perdez un argument contre quelqu’un, répondez toujours en transposant dans la vraie vie ce que l’autre vient de faire sur le net, afin d’essayer de lui donner l’air insignifiant.

LEÇON 5: Si l’adversaire est un modérateur ou bien le propriétaire de la page, il ne faut pas oublier de lui donner d’avance le mauvais rôle, en rajoutant:
-Pfff, je suppose que je vais être banni / bloqué maintenant? C’est évident que t’es le genre à aller vers la solution facile.

En accusant d’avance les autres d’être abusifs, ça va les faire hésiter. C’est normal: Plus vous les faites chier en étant abusifs, et plus ils vont avoir le réflexe de vouloir démontrer qu’ils ne sont pas du genre à s’abaisser à votre niveau. Pendant ce temps là, vous aurez tout le temps voulu pour refaire les leçons 2 et 3 à loisir.

C’est qu’il y a trois raisons qui vous permettent de tomber sur les nerfs des gens pour un bon bout de temps avant d’être banni, et ça c’est SI ils finissent par se décider à vous bannir. Ces raisons sont:

  1. Leur orgueil. Sur le net, très peu de gens peuvent accepter de laisser un asshole avoir le dernier mot. Il ne pourront donc pas s’empêcher de répondre à tout ce que vous pouvez leur lancer. Et puisque la frustration rend les gens stupides lorsqu’ils sont victimes d’abus non mérités, ils vont vous laisser toutes les opportunités de continuer de les abuser encore plus, au lieu d’y couper court en vous bannissant drette-là.
  2. Leur réputation. Celui qui bannit un autre pour n’avoir fait qu’exercer son droit à la liberté d’expression, c’est quelqu’un qui s’expose à la réputation de tyran. Puisque personne ne veut qu’on le voit comme étant abusif de son pouvoir, arrangez-vous pour jouer cette carte le plus souvent possible. Ça va vous permettre de continuer à insulter et abuser les gens en public pour encore longtemps.
  3. Certaines personnes ne peuvent s’empêcher d’apporter leur support aux rebelles. Ainsi, même le plus insultant des assholes aura des gens pour le supporter et l’encourager en évoquant les argument classique « Il met de la vie dans le forum » ainsi que « Si tout l’monde étaient tout l’temps d’accord sur toutte, ce serait plate en estie. » Ces supporters sont souvent dans la vraie vie de pauvres petits pseudo-rebelles à la recherche d’une cause, frustrés par leurs complexes, et qui essayent de se justifier avec l’idée erronée qu’avec le pouvoir vient automatiquement l’abus. Et qui est-ce qui représentent le pouvoir en ce moment? Les administrateurs et les modérateurs, soit ceux qui peuvent vous bannir. Votre comportement donne à vos supporters une opportunité en or de vivre un trip à la Fight the Power sans pour autant être impliqués directement dans la dispute. Plus vous allez agir en con et plus ils vont voir la logique dans vos agissements, ce qui est assez pathétique puisqu’il n’y a PAS de logique là-dedans à part le fun de faire chier le peuple. Qu’importe, ils seront toujours là pour vous trouver des excuses pour justifier vos agissements.

Finalement, lorsque vous aurez perdu intérêt à cet endroit et que vous partirez et/ou en serez enfin banni, vous pourrez vous en aller avec la satisfaction de savoir que non seulement vous avez été capable d’insulter et d’abuser des gens pendant des mois avec leur consentement, votre présence à réussi à détruire la belle atmosphère qui y régnait. Grâce à vous, tout plein d’usagers qui s’entendaient bien avant votre arrivée se haïssent maintenant. Certains haïssent ceux qui vous ont tenu tête. Certains haïssent ceux qui vous ont banni, soit pour l’avoir fait, soit pour ne pas l’avoir fait plus tôt. Les pro-vous et les anti-vous se prennent à la gorge. Une chose est sure, même si vous n’y êtes plus, votre présence a réussi à changer la face de cet endroit pour les années à venir, peut-être même pour toujours. Félicitations pour un travail bien fait. Il ne vous reste plus qu’aller recommencer ailleurs.

16 mensongères phrases de rupture

Il y a des moments inévitables dans le couple où l’un va mentir à l’autre. Par exemple, lors de la rupture. En tant que gars, j’ai toujours trouvé pas mal bullshit qu’une fille me dise « C’est pas toi, c’est moi », pour expliquer pourquoi ça ne va plus entre nous. Parce que soyons francs: Avez-vous déjà vu ça, une fille qui reconnait ses torts lors de la relation? Et LÀ, soudainement, elle va t’admettre que le problème, c’est pas toi, c’est ELLE!? C’est ça, ouais!

Remarquez, c’est normal: Maintenant qu’elle ne veut plus de toi dans sa vie, elle s’en fout un peu d’avoir tort ou raison. À ce point-ci, elle est bien prête à dire n’importe quoi, en autant que ça puisse mettre fin à la relation au plus vite.

Il y a plusieurs raisons qui amènent la fille à mettre fin à la relation, mais il y en a une en particulier qui est plus propice aux mensonges que d’autres: Lorsqu’elle veut reprendre sa liberté car elle a l’oeil sur un autre. Avec le temps, à force d’observer, j’ai fini par pouvoir en décoder le discours typique qu’elles servent au gars à ce moment-là:

Ce qu’elle dit : Il faut qu’on se parle!
Ce qu’elle veut vraiment dire : Je veux casser!

Ce qu’elle dit : En ce moment, je suis toute mêlée dans ma tête.
Ce qu’elle veut vraiment dire : C’est maintenant très clair dans ma tête que je ne t’aime vraiment pas autant que toi tu m’aimes.

Ce qu’elle dit : Tu sais, notre relation n’est plus ce qu’elle était.
Ce qu’elle veut vraiment dire : Notre relation est ce qu’elle a toujours été, mais c’est moi qui ai changé.

Ce qu’elle dit : Je t’aime encore, mais je ne t’aime juste plus de la même façon qu’avant.
Ce qu’elle veut vraiment dire : J’t’aime pu pantoute!

Ce qu’elle dit : J’ai passé des moments merveilleux avec toi.
Ce qu’elle veut vraiment dire : Fallait que je sois basse en cibolac pour considérer que le temps passé avec un loser comme toé c’était du bon temps.

Ce qu’elle dit : …mais là je crois qu’il vaudrait mieux pour nous deux d’en rester là!
Ce qu’elle veut vraiment dire : Je ne veux plus rester là, je sais que je vais être ben mieux ailleurs.

Ce qu’elle dit : T’es un garçon merveilleux avec plein de qualités.
Ce qu’elle veut vraiment dire : T’es laid!

Ce qu’elle dit : C’est que, tu vois, j’ai pas envie de m’engager dans une relation sérieuse en ce moment.
Ce qu’elle veut vraiment dire : J’ai rencontré un gars super beau et intéressant avec qui j’espère avoir une relation sérieuse.

Ce qu’elle dit : Je ne sens pas prête pour ça.
Ce qu’elle veut vraiment dire : Pour être prête à sortir avec lui, il  faut d’abord que j’sois célibataire.

Ce qu’elle dit : Je ne peux pas continuer notre relation dans ce cas là.
Ce qu’elle veut vraiment dire : Je ne VEUX pas continuer notre relation dans ce cas là.

Ce qu’elle dit : Ça aurait été t’en faire accroire. Je t’aime trop pour te mentir.
Ce qu’elle veut vraiment dire : Ça aurait été faire accroire à l’autre gars que j’étais libre. Je le désire trop pour lui mentir.

Ce qu’elle dit : Je suis sûre qu’un jour tu vas rendre une fille très heureuse.
Ce qu’elle veut vraiment dire : Ça m’étonnerait, et je suis bien placée pour le savoir puisque t’as même pas réussi avec moi.

Ce qu’elle dit : Je sais que tu trouveras un jour la bonne personne pour toi.
Ce qu’elle veut vraiment dire : Il existe sûrement quelque part une fille désespérée au point d’accepter de sortir avec toi à long terme.

Ce qu’elle dit : J’espère sincèrement que ce sera pour très bientôt.
Ce qu’elle veut vraiment dire : Oui car plus tôt tu seras casé et plus vite tu va me foutre la paix.

Ce qu’elle dit : On peut toujours rester amis.
Ce qu’elle veut vraiment dire : Je suis ben obligé de te dire ça parce qu’on fréquente le même milieu, parce que sinon j’aimerais ben mieux ne plus jamais te revoir la face.

Ce qu’elle dit : À bientôt, j’espère.
Ce qu’elle veut vraiment dire : Adieu, je préférerais.

Contrairement à ce que pourrait vous laisser croire la lecture de ce texte, je ne prétends pas que les filles sont plus menteuses que les gars. Non, la vérité, c’est que peu importe le sexe, on peut mentir autant l’un que l’autre. La seule différence, c’est que le gars va mentir au début de la relation dans le but de la séduire, alors que la fille va mentir à la fin de la relation dans le but de s’en débarrasser.

Si je généralise? Ben oui, parce que c’est comme ça que ça se passe en général. Ceci dit, peu importe la raison pourquoi l’autre personne ne veut plus de vous, le fait demeure qu’elle ne veut plus de vous. Le mieux à faire dans ce temps là, c’est de lâcher prise.

Et ce conseil vaut aussi bien pour les hommes que pour les femmes.

Le Top 12

AUJOURD’HUI: 12 façons de tomber sur les nerfs d’une fille pendant qu’elle donne un show de cam sur un site de rencontres.

1. Lui écrire un message, et lui répéter: « Va voir ta messagerie » à toutes les 30 secondes.
2. Après qu’elle ait dit ok, lui redemander: « Pis? Pis? Pis? » à toutes les 10 secondes
3. Lui jaser en privé, comme le font le 2/3 des autres gars présents.
4. Lui offrir votre MSN, comme le font le 2/3 des autres gars présents.
5. Lui proposer de vous faire des shows de cam privés sur MSN.
6. Lui proposer une rencontre.
7. Ne pas lire son profil qui marque clairement qu’elle ne veut pas jaser en privé, ni recevoir de MSN, ni faire de shows de cam privés, ni faire de rencontres.
8. Quand elle montre ses boules, demander de voir sa chatte.
9. Quand elle montre sa chatte, demander de voir son cul.
10. Quand elle montre son cul, demander de voir sa langue.
11. Quand elle montre sa langue, demander de voir ses boules.
12. L’interrompre en lui disant: « Heille, vient donc voir mon show de webcam. », ce qui implique que vous pensez que votre séance de passe-poignet est plus intéressante que son show a elle.

Previous Older Entries

%d blogueurs aiment cette page :