30 autres comportements qu’il faudrait cesser d’avoir sur Facebook

Vous vous souvenez de l’article 30 comportements qu’il faudrait cesser d’avoir sur Facebook?  Et bien en voilà 30 autres:


 COMPORTEMENT 31: Étaler son manque de vie amoureuse
Il y en a qui souffrent de la solitude et ressentent le besoin de l’exprimer. C’est normal. Mais quand on insiste sur le sujet encore et encore, ça devient vite pathétique.


COMPORTEMENT 32: Faire du vaguebooking
Si t’as quelque chose à dire, dis-le!


COMPORTEMENT 33: Se représenter en Bitstrips
Au début c’était amusant. Mais à la longue, ça a fini par manquer d’originalité.


COMPORTEMENT 34: La photo de couple avec le mec possessif
Une photo de couple sur le profil d’une fille, passe encore, surtout au début de la relation alors qu’elle est toute émerveillée du charme de la nouveauté d’être en amour. Mais quand le gars a une attitude possessive dans la vraie vie, et qu’il la confirme en occupant le 2/3 de la photo de la fille, c’est déjà un peu moins mignon.


COMPORTEMENT 35: La vantardise physique injustifiée
Il y en a qui diront que d’agir comme si on était beau alors qu’on a une tronche de cul, c’est une attitude positive.

N’empêche que positive ou non, il reste qu’on a une tronche de cul.  Cette pratique donne alors l’impression qu’on cherche désespérément à se déconnecter de la réalité.


COMPORTEMENT 36: La modestie hypocrite
Pratique inverse de la précédente, ça consiste à poster une photo qui nous a pris dans un angle particulièrement flatteur.  On veut la montrer pour se la faire complimenter, mais en même temps on ne veut pas passer pour vaniteux.  On fait donc semblant de s’y trouver laid, dans le but que nos amis FB nous contredisent sous une avalanche de compliments.


COMPORTEMENT 37: Être impatient d’avoir des réponses
On comprends que le but de poster des statuts, c’est de susciter des réactions chez vos contacts. Mais laissez-leur le temps de répondre, bout d’bonyeu!


COMPORTEMENT 38: Laver son linge sale en public
Surtout lorsqu’on le fait d’une façon aussi psychopathe.


COMPORTEMENT 39: Passer du français à l’anglais lorsqu’on est frustré(e)
Exemple: Voir le premier commentaire de l’image précédente. Étrange comportement, en vérité.

Et puisqu’on parle d’écrire en anglais:


COMPORTEMENT 40: Écrire dans un anglais médiocre

Quand on croit que Please log in signifie S’il te plaît bûche dedans, on évite.


COMPORTEMENT 41: Les FUCK YOU en photo de profil.
Sérieux là, vous vous trouvez cool à faire un doigt d’honneur à tout le monde? Manque de classe total.


COMPORTEMENT 42: Quêter des suggestions d’activité par ennui
Surtout si c’est pour refuser systématiquement chaque proposition.


COMPORTEMENT 43: Essayer de faire passer pour sien
les statuts (ou Twitters) des autres.

D’autant plus difficile à réussir lorsque le statut est dans un français impeccable alors que l’on est incapable d’enligner cinq mots sans faire dix fautes.

… ET que l’on insiste dans la mauvaise foi après s’être fait prendre.


COMPORTEMENT 44: #Abuser #Des #Hashtags
Quand il y a dix fois plus de liens que de mots dans le statut, y’a d’l’abus.


COMPORTEMENT 45: Poster des images supposées contenir de grandes vérités
Bitch, please! Ces « vérités » sont ou bien des évidences ou bien de simples généralités.


COMPORTEMENT 46: Le masque de cheval
qui transforme la photo la plus sexy en redoutable vision d’horreur.
Non! Sérieusement… Juste non!


COMPORTEMENT 47: Les nouvelles écrites de manière à nous donner envie de cliquer sur le lien pour voir la suite de l’histoire…

… pour réaliser, une fois sur la page, que la nouvelle est insignifiante à en faire chier un rat mort


COMPORTEMENT 48: prendre en photo tout ce que tu
manges et/ou bois.

Je suppose que pour certaines personnes, manger et/ou
boire est un événement marquant.


COMPORTEMENT 49: Voler des photos de nourriture pour se vanter mensongèrement d’avoir préparé et/ou mangé tel plat
S’il y a pire comportement que le précédent, c’est bien celui-ci. Le plus pathétique, c’est quand le fautif est tellement concentré sur son mensonge qu’il oublie d’enlever de la photo la signature ou le watermark d’origine.


COMPORTEMENT 50: Se vanter d’avoir fait une purge de contacts
Vous voulez passer quoi comme message? Que c’est un privilège d’avoir comme ami FB quelqu’un qui se vante de laisser tomber n’importe qui n’importe quand sur un coup de tête?


COMPORTEMENT 51: Être parano au point de se défendre avant même d’être attaqué.

Ou, variante, être sur le INB4 (« in before« ), une façon de dire « Vous êtes tellement prévisibles que je suis capable de deviner ce que vous allez me dire« . 


COMPORTEMENT 52: Vivre ses amours dans la négativité
On dirait qu’il y a des gens pour qui la seule motivation d’être en couple, c’est la controverse.  Chaque fois qu’ils parlent de leur relation, c’est toujours sur la défensive.  Pourtant, personne ne leur a jamais passé le moindre commentaire sur le sujet.


COMPORTEMENT 53: Ne pas s’appliquer pendant qu’on écrit, ne pas se relire avant d’envoyer, et ne pas corriger après avoir posté.
Aussi incroyable que ça puisse paraitre, il y avait une logique et un contexte derrière ce statut avant qu’il soit écrit…

…Mais on dirais bien qu’entre le cerveau et la main, quelque chose s’est perdu en chemin.


COMPORTEMENT 54: Les paroles de chansons
en guise de statuts

Il devrait y avoir moyen de décrire comment on se sent sans tomber dans ce cliché.


COMPORTEMENT 55: Transformer son Facebook en blog quotidien d’entrainement / de remise en forme / de régime amaigrissant
C’est vantard. C’est prétentieux. C’est ennuyant. C’est looooooong…

… Mais surtout: Ça n’intéresse personne à part celui qui le fait.


COMPORTEMENT 56: Ne jamais avoir rien de positif à dire
Au début, ça peut attirer la sympathie.







…mais c’est le genre de comportement qui devient très agaçant très vite.


COMPORTEMENT 57: Donner de condescendantes leçons de grammaire
S’il y a pire que quelqu’un qui fait des fautes de français dans son statut, c’est bien le pseudo intello qui pète un câble à chaque fois qu’il en repère.  Le ton exaspéré avec lequel il commente donne l’impression qu’il prend chaque erreur comme une attaque personnelle.

  En réalité, il s’agit généralement d’un conflictuodépendant qui n’est que trop heureux de s’être trouvé une raison légitime de rabaisser autrui.


COMPORTEMENT 58: Le statut checklist

Ennuyer nos contacts avec ça, check!


COMPORTEMENT 59: Poster des photos embarrassantes de nos amis
Surtout si en plus on les identifie dessus.

 


COMPORTEMENT 60: Accorder une importance démesurée à la quantité de nos amis FB
Surtout si on le confirme en le niant à ce point-là.

 

Il y en a qui vont dire: « Si le comportement de certaines personnes sur Facebook t’agace, la solution est simple: Désabonne-toi de leur fil de nouvelles. »  À ceci, je ne peux que répondre: Quoi?  ET ME PRIVER DE TOUT CE MATÉRIEL SI INSPIRANT POUR MES BILLETS DE BLOG? 😀


REMERCIEMENTS par ordre alphabétique à ceux qui ont accepté de figurer dans cet article à la con: Damien Bourdages, André Brunet, Olivier Champagne, Karine Church, Sandina Fox, Stéphanie Gagnon, Alexandrya Joly, Virginie Kuy, Rubis Lantier, Daniel Morency, Valérie Parent, Émilie Potter-Tanguay et Jennifer Stivers. Les autres figurants sont fictifs. La majorité de ces captures d’écran ont été fabriquées de toutes pièces pour cet article.

Pour me suivre: twitter.com/steverequin, ou bien sur Facebook à  https://www.facebook.com/MesPretentionsDeSagesse.

30 comportements qu’il faudrait cesser d’avoir sur Facebook

COMPORTEMENT 1: Être nébuleux dans un statut… Et le rester!

En faisant un statut délibérément vague, cette personne le sait bien que ça va attirer l’attention, et surtout les questions. Alors quand elle nous fait le coup de répondre « J’ai pas vraiment envie d’en parler! », ça frustre. Heille, si tu voulais pas en parler, fallait pas mettre ça sur le site internet le plus populaire au monde, moron!


COMPORTEMENT 2: Écrire ses statuts avec le CAPS LOCK enfoncé:

Ça fait depuis qu’Internet existe que les utilisateurs savent que les majuscules, c’est l’équivalent de crier. Alors lire un truc pareil, ça nous donne la désagréable impression que ça va nous rendre sourd des yeux.


COMPORTEMENT 3: Sermonner ses contacts en comparant des trucs anodins à la pire misère qui soit:

Sensibiliser les gens sur un problème, ou bien faire un appel à l’aide pour une cause, c’est acceptable. Mais quand c’est fait sous ce ton moralisateur qui veut nous faire sentir cheap, en nous reprochant de vouloir des choses alors qu’il y a tant de gens qui sont moins privilégiés que nous… Disons que cette technique de manipulation, pour nous forcer à partager ça sur notre mur, ne nous donne pas vraiment envie de nous rallier à la cause en question.


COMPORTEMENT 4: Mettre au défi (et en doute) l’amitié de tes contacts:

C’est ironique que l’on puisse demander des preuves d’amitié sincère aux autres, en les forçant à le faire d’une façon aussi pénible. Parce que quand on fait ça, on démontre que l’on n’est pas vraiment ce qu’on peut appeler un ami.


COMPORTEMENT 5: Ne rien faire à part mettre des LIKE et dire des LOL partout:

En réponse à des trucs amusants, d’accord.

En réponse à des trucs anodins, passe encore.

Mais quand il s’agit de trucs tristes…

ou carrément tragiques…

…alors on est en droit de se demander si cette personne n’est pas un peu psychopathe sur les bords.


COMPORTEMENT 6: Ne pas se décider entre 48 photos semblables, et toutes les poster finalement:

Sérieux là, quand la différence d’angle entre quatre douzaines de gros plans de ta face est d’un quart de poil de scrotum de mouche à fruits, ça ne devrait pas être si difficile d’en choisir une seule.


COMPORTEMENT 7: Les #@$%?& de pokes / salutations:

Y’a rien qui exprime plus JE SAIS PAS QUOI TE DIRE MAIS JE VEUX ATTIRER TON ATTENTION SUR MOI!!!! que cette satanée application de mes deux.


COMPORTEMENT 8: Les pages FB dont tous les statuts/photos sont entièrement consacrés à un seul sujet:

La personne est un nouveau parent? Alors elle écrit 15 statuts par jour au sujet de son bébé, ne poste que des photos de son bébé, et a même changé sa photo de profil pour un bébé. Pour une folle aux chats, même phénomène, en remplaçant le bébé par ses chats. Même chose pour un fou de la moto, un maniaque des jeux FB, une dépendante affective et son nouveau chum… J’ai justement un excellent exemple de ce dernier cas, sous forme d’un billet intitulé Un mois sur le Facebook d’une dépendante affective. (Attention: TL;DR-ogène)


COMPORTEMENT 9: Les statuts météorologiques:

En janvier, c’est :

En juillet c’est:

C’est tellement original que j’ai 207 autres amis sur Facebook qui écrivent la même chose le même jour.


COMPORTEMENT 10: Aimer ses propres statuts:

Ça va de soi que si ton statut ne t’avais pas plu, tu ne l’aurais pas écrit pour commencer. Alors préciser ça, c’est aussi informatif que de dire « L’eau est humide. »


COMPORTEMENT 11: Changer le statut d’un ami qui a oublié de se déloguer:

Voilà une pratique qui a cessé d’être drôle le 6 janvier 2004, soit deux jours après la création de Facebook.

Et le pire: Changer le statut d’un autre pour la classique « je suis gai » dans le but de faire rire, c’est considérer qu’être homosexuel est ridicule. Comme quoi il y a encore du monde qui pensent ça de nos jours.


COMPORTEMENT 12: Répliquer sur le mur au lieu d’utiliser la section des commentaires:

Je suppose que pour certains, les mots Commenter et Votre commentaire ne sont pas écrit assez gros.


COMPORTEMENT 13: Écrire sur un mur, à la vue de tous, un message qui aurait dû être privé:

Pour la défense de ceux qui l’on fait, c’est une erreur facile lorsque l’on texte via mobile pendant qu’on est pressé.


COMPORTEMENT 14: Avoir « C’est compliqué » comme statut de relation:

Regarde la liste. À part celui-là, il y a tous les autres statuts de relations possibles :

Dans de telles conditions, dire que ta relation est compliquée, c’est l’équivalent de dire Je suis dans une relation mais je suis obligé de la cacher. Or, à notre époque où quasiment n’importe quoi est accepté et/ou toléré, les seules raisons pourquoi une relation devrait être cachée sont: Pédophilie, inceste, relations avec une personne déjà en couple, ou avoir comme partenaire une personne qui aurait trop honte d’avouer publiquement qu’elle est désespérée au point de t’avoir comme amant(e)…

Enfin, la dernière raison pouvant justifier un tel statut de couple, c’est quand ta relation avec quelqu’un est tellement houleuse que tu as le choix entre alterner Célibataire, En couple, Célibataire, En couple plusieurs fois par semaine, ou juste mettre C’est compliqué en attendant que ça se simplifie. …Sauf que ça ne se simplifie jamais.

Bref, dans tous les cas, C’est compliqué = C’est loser.


COMPORTEMENT 15: Faire partie de groupes haineux:

On dirait que dans l’esprit des membres de ces groupes, le meurtre ou la mutilation est acceptable, pourvu que ce ne soit appliqué qu’à certaines catégories de gens. Par exemple, les pédophiles:

On peut comprendre pourquoi les déviants sexuels attirent autant de haine. Cependant, ne serait-il pas plus logique, et surtout plus productif, de les dénoncer à la justice, au lieu d’agir comme un psycho à la recherche d’une bonne excuse pour tuer quelqu’un? Faisons une recherche, pour voir combien il y a de groupes sur FB qui font ça:

C’est bien ce que je craignais 😦


COMPORTEMENT 16: Chialer contre les changements que fait Facebook:

Jamais Facebook n’est revenu à une version précédente de son interface, alors il ne faut pas s’attendre à ce que votre groupe y change quelque chose.


COMPORTEMENT 17: Les statuts passifs-agressifs:

Sérieusement, quand on est trop lâche pour s’adresser directement à la personne à qui on a quelque chose à reprocher, on ne devrait pas avoir le droit de polluer les notifications de nos contacts avec des statuts aussi médiocres.


COMPORTEMENT 18: Lire des articles au prix de perdre le contrôle de nos applications:

Un(e) ami(e) FB a lu un article de grand intérêt social.

On clique sur le lien. Mais au lieu de l’article, ceci apparaît:

Je ne sais pas ce qui est le plus aberrant: Le fait que, si tu veux lire l’article, il faut d’abord accepter que Yahoo t’installe une barre de tâches full de logiciels-espions qui vont enregistrer tes habitudes du net (1), avoir accès à toutes tes infos (2) et publier des choses en ton nom (3) … Ou bien le fait que plusieurs dizaines de tes amis ont accepté de le faire (4). Tout ça pour un article que tu peux trouver aisément, sans rien céder en retour, en cherchant son titre sur Google.


COMPORTEMENT 19: Noyer le mur de vos amis Facebook d’invitations à jouer aux mêmes jeux que vous.

Non seulement vous énervez tout le monde avec ça, vous leur démontrez à quel point vous n’avez pas de vie, à jouer sans cesse à toutes ces applications attardées.


COMPORTEMENT 20: Faire exprès pour écrire des statuts qui choquent le plus de gens possibles, histoire d’attirer l’attention.

En faisant ça, vous attirez surtout l’attention sur le fait que vous êtes tellement désespéré d’avoir de l’interaction que vous allez pour la solution facile: Choquer!  Parce qu’il est en effet beaucoup plus facile de déplaire aux gens que de leur plaire.


COMPORTEMENT 21: Diffuser des chaines de lettres au sujet de geste charitable pour une cause bidon.

D’accord, ça part d’un bon sentiment. Vous voulez aider une personne dans le besoin. C’est honorable.

…mais sérieusement, comment croyez-vous que les choses se passent dans les hôpitaux?


COMPORTEMENT 22: Publier des tonnes de pensées du jour illustrées.

Surtout si à chaque fois vous faites un commentaire à la « OMG c’est tellement trop vrai ça!!!!!!1!!! » (Bonus de 10 points d’insignifiance si vos posts se contredisent)


COMPORTEMENT 23 : Utiliser l’application qui vous situe géographiquement à toute heure du jour.

Pas brillant! D’abord, parce que savoir quand vous n’êtes pas à la maison, c’est extrêmement utile aux cambrioleurs potentiels. Et ensuite, parce que vous n’avez pas toujours intérêt à ce que l’on sache où vous êtes.


COMPORTEMENT 24: Les statuts TMI (Too Much Information)

Parce que oui, des fois, il y en a qui ont tendance à mettre un peu trop de détails dans ce qu’ils partagent.


COMPORTEMENT 25: Être un peu trop militant

Il y a des gens qui veulent tellement que l’on sache qu’ils se consacrent à une bonne cause sociale, qu’ils n’hésitent pas à attaquer leurs amis FB pour le démontrer. Généralement, en faisant exprès pour interpréter de travers de travers ce que l’autre a dit.


COMPORTEMENT 26: Être trop orgueilleux pour être capable de reconnaitre que l’on était dans l’erreur.

Personne n’aime montrer publiquement s’être trompé. C’est compréhensible. Mais quand on persiste à affirmer avoir raison malgré l’évidence du contraire, c’est qu’on fait preuve d’une mauvaise foi en béton.

… Et ça, c’est 100 fois pire que montrer que l’on s’est trompé.


COMPORTEMENT 27: Demander l’avis des gens sur un sujet, pour descendre sans merci tous ceux dont l’opinion divergent de la votre.

Surtout quand on utilise des arguments qui vont à l’encontre du bon sens commun.

Bonne façon de s’assurer de ne pas garder ses amis FB longtemps.


COMPORTEMENT 28: Avoir plusieurs comptes Facebook.

En avoir deux, passe encore. Moi-même, j’en ai un pour mes amis où je me permet de déconner sans retenue, et un pour mes collègues de travail et ma famille où je suis ennuyeux mais irréprochable. Mais lorsque l’on en a plus que ça, ça frôle la schizophrénie.


COMPORTEMENT 29: N’avoir rien à dire… Et le dire quand même!


COMPORTEMENT 30: Être un LIKE-eur en série.

Vous faites une demande d’amitié FB, et la personne vous accepte.

Vous parcourez son Facebook, et après quelques minutes, le compteur de ses notifications commence à monter de façon effrayante.

Et pour cause:

Ne vous posez pas la question pourquoi, bientôt, vous ne pouvez plus voir le Facebook de votre nouvel ami.

Vous voici rendus à la fin de l’article.  Et si ça ne vous a pas suffi, il y a une suite:  30 autres comportements qu’il faudrait cesser d’avoir sur Facebook.


Steve Requin est un auteur dont les textes humoristiques et parfois les dessins sont apparus dans de nombreux journaux et magazines depuis 1988, tels que Wow!, MensuHell, Summum et surtout Safarir. Il est co-auteur et comédien de la série 1 Gay, 1 Hétéro et aimerait bien faire le saut en télé ou à la radio un jour si ça adonne. Son texte le plus connu et le plus populaire demeure cette liste de noms de famille composés. Pour plus de détails, voir sa biographie sur Wikipeda.

Pour le suivre: twitter.com/steverequin, ou bien sur Facebook à  https://www.facebook.com/MesPretentionsDeSagesse.

REMERCIEMENTS (par ordre alphabétique) à tous ceux qui ont accepté de se prêter à cette mascarade sur Facebook, histoire de me fournir des captures d’écrans, soit: Nadia Bastien, P.A. Beaulieu, Viviane Belec, Hyacinthe Blais-Marceau, Cendra Chauvin, Martin Desbiens-Leclerc, Marc Desaulniers, Stéphanie Gagnon, Marie-Josée Gallant, Natalie Garon, Johanne Gignac, Martine Hinse, Val Kyrie, Virginie Kuy, André Martin, Dave Martin, Daniel Morency, Valérie Parent, Laura Pereyra Woof, Émilie Potter-Tanguay, Caroline Schmidt, Jennifer Stiver Viktor Vilekrow et Matthew White.

Devenez membre de la CIA en 5 leçons faciles

Le CIA… pour Cyber Irresponsible Asshole. Pour occuper ce poste, cette personne a suivi un cour en cinq leçons faciles, qui vont comme suit:

LEÇON 1: Allez vous mêler à une communauté quelconque: Facebook, MySpace, des forums, sites de clavardage, etc.

LEÇON 2: Insultez les gens en général.

LEÇON 3: Insultez les gens en particulier.

LEÇON 4: N’oubliez jamais que ça prend deux personne pour qu’il y ait une dispute. Par conséquent, la chicane n’arrive dans la place qu’à partir du moment où ce sont les autres qui protestent contre vos écrits. Profitez-en pour les faire passer eux comme étant la source du problème, en répliquant à leurs messages publics avec  des phrases telles que:

-Y’en a qui sont pas capable de prendre une critique constructive
-Tu prends-tu toujours toutte au sérieux d’même?
-C’était juste une joke, épais.
-Je fais juste être franc et honnête à ton sujet, c’est pas de ma faute si la vérité choque.
-T’as pas d’affaire à porter des jugements sur moi, tu ne connais pas le vrai moi.
-T’es pas capable de reconnaitre du sarcasme quand t’en vois?
-C’est pas de ma faute à moi si t’as pris ça personnel. Mais bon, si le chapeau te fait…
-T’es donc ben sur la défensive.
-Je faisais juste te tester, pour voir quel genre de personne tu es.
-HAHAHAHAHA, (afin de tourner le sujet au ridicule, après que l’on ait prouvé que tu as tort)
-T’as pas vu que j’essayais juste de te faire parler depuis le début? Pis toé, le cave, t’as marché.
-T’as vraiment pas le sens de l’humour?
-Yo, on est juste sur Facebook/ un forum/ un chat/ internet, c’est pas la vraie vie.

Au sujet de cette dernière phrase: À chaque fois que vous perdez un argument contre quelqu’un, répondez toujours en transposant dans la vraie vie ce que l’autre vient de faire sur le net, afin d’essayer de lui donner l’air insignifiant.

LEÇON 5: Si l’adversaire est un modérateur ou bien le propriétaire de la page, il ne faut pas oublier de lui donner d’avance le mauvais rôle, en rajoutant:
-Pfff, je suppose que je vais être banni / bloqué maintenant? C’est évident que t’es le genre à aller vers la solution facile.

En accusant d’avance les autres d’être abusifs, ça va les faire hésiter. C’est normal: Plus vous les faites chier en étant abusifs, et plus ils vont avoir le réflexe de vouloir démontrer qu’ils ne sont pas du genre à s’abaisser à votre niveau. Pendant ce temps là, vous aurez tout le temps voulu pour refaire les leçons 2 et 3 à loisir.

C’est qu’il y a trois raisons qui vous permettent de tomber sur les nerfs des gens pour un bon bout de temps avant d’être banni, et ça c’est SI ils finissent par se décider à vous bannir. Ces raisons sont:

  1. Leur orgueil. Sur le net, très peu de gens peuvent accepter de laisser un asshole avoir le dernier mot. Il ne pourront donc pas s’empêcher de répondre à tout ce que vous pouvez leur lancer. Et puisque la frustration rend les gens stupides lorsqu’ils sont victimes d’abus non mérités, ils vont vous laisser toutes les opportunités de continuer de les abuser encore plus, au lieu d’y couper court en vous bannissant drette-là.
  2. Leur réputation. Celui qui bannit un autre pour n’avoir fait qu’exercer son droit à la liberté d’expression, c’est quelqu’un qui s’expose à la réputation de tyran. Puisque personne ne veut qu’on le voit comme étant abusif de son pouvoir, arrangez-vous pour jouer cette carte le plus souvent possible. Ça va vous permettre de continuer à insulter et abuser les gens en public pour encore longtemps.
  3. Certaines personnes ne peuvent s’empêcher d’apporter leur support aux rebelles. Ainsi, même le plus insultant des assholes aura des gens pour le supporter et l’encourager en évoquant les argument classique « Il met de la vie dans le forum » ainsi que « Si tout l’monde étaient tout l’temps d’accord sur toutte, ce serait plate en estie. » Ces supporters sont souvent dans la vraie vie de pauvres petits pseudo-rebelles à la recherche d’une cause, frustrés par leurs complexes, et qui essayent de se justifier avec l’idée erronée qu’avec le pouvoir vient automatiquement l’abus. Et qui est-ce qui représentent le pouvoir en ce moment? Les administrateurs et les modérateurs, soit ceux qui peuvent vous bannir. Votre comportement donne à vos supporters une opportunité en or de vivre un trip à la Fight the Power sans pour autant être impliqués directement dans la dispute. Plus vous allez agir en con et plus ils vont voir la logique dans vos agissements, ce qui est assez pathétique puisqu’il n’y a PAS de logique là-dedans à part le fun de faire chier le peuple. Qu’importe, ils seront toujours là pour vous trouver des excuses pour justifier vos agissements.

Finalement, lorsque vous aurez perdu intérêt à cet endroit et que vous partirez et/ou en serez enfin banni, vous pourrez vous en aller avec la satisfaction de savoir que non seulement vous avez été capable d’insulter et d’abuser des gens pendant des mois avec leur consentement, votre présence à réussi à détruire la belle atmosphère qui y régnait. Grâce à vous, tout plein d’usagers qui s’entendaient bien avant votre arrivée se haïssent maintenant. Certains haïssent ceux qui vous ont tenu tête. Certains haïssent ceux qui vous ont banni, soit pour l’avoir fait, soit pour ne pas l’avoir fait plus tôt. Les pro-vous et les anti-vous se prennent à la gorge. Une chose est sure, même si vous n’y êtes plus, votre présence a réussi à changer la face de cet endroit pour les années à venir, peut-être même pour toujours. Félicitations pour un travail bien fait. Il ne vous reste plus qu’aller recommencer ailleurs.

%d blogueurs aiment cette page :