Archie est un pervers!

C’est du moins le thème de mon nouveau billet sur mon autre blog,  Les samedis comicOrama en français dans lequel je montre quelques images non-modifiées de ce genre-là:

Hémorroïdes: Mieux vaux prévenir qu’essayer de guérir.

AVERTISSEMENT: Afin de vous épargner les détails trop graphiques et garder ce blog grand public, j’ai hypocritement censuré une coupl’ d’éléments ici et là.

Les hémorroïdes! Voilà un sujet amusant.  Du moins, jusqu’à ce que l’on en soit nous-même victimes. C’est exactement ce que j’ai vécu à l’été de 2006. Après en avoir souffert pendant un bon deux mois, je me suis penché sur la question et j’en suis arrivé à une conclusion qui restera dans les annales: Le fait que la douleur hémorroïdale survient toujours après qu’on soit allé  CENSURÉ  ne peut signifier qu’une chose: C’est le frottement de la   CENSURÉ  contre les parois intérieures du trou d’ CENSURÉ  qui provoque l’irritation. Il y a bien un médicament classique pour en soulager les symptômes, le Préparation H. Le problème, c’est que puisque les douleurs surviennent après que tu sois allé  CENSURÉ , ça signifie que tu es obligé d’aller t’en beurrer le  CENSURÉ  alors qu’il est encore plein de traces de  CENSURÉ . Non seulement c’est dégoûtant, on doit quand même attendre une heure ou deux, le temps que ça fasse effet.

Mieux vaut prévenir que guérir.
C’est là que j’en suis arrivé à la conclusion que la meilleure façon de soulager l’irritation, c’est encore de s’assurer qu’elle ne se produise pas. La solution: S’y prendre d’avance, en utilisant de la simple et bête Vaseline.

Il s’agit tout simplement de se rentrer un doigt bien vaseliné dans l’ CENSURÉ  dès que l’envie de  CENSURÉ  commence à se faire sentir.  Ensuite, y’a qu’à s’installer su’l’bol pour  CENSURÉ  allègrement. En ayant les parois de l’ CENSURÉ  enduit d’un film protecteur, ça permet à la  CENSURÉ  de passer sans faire de dégâts. Il ne vous reste plus qu’à prendre du papier CENSURÉ  pour vous l’essuyer.

Des chiffres:

  • Un tube de Préparation H coute aux alentours de $8.95, et contient des ingrédients actifs qui perdent leur efficacité au bout d’un an sans utilisation.
  • Un pot de vaseline coûte $1.15 au Dollarama et ne contient qu’un seul ingrédient, de la gelée de pétrole, qui se conserve éternellement.
  • Temps requis pour me guérir: Deux jours.
  • Nombre de fois où j’ai eu une récidive hémorroïdale depuis que j’utilise ce truc: Zéro!

Je sais que je m’expose à toutes sortes de blagues et commentaires douteux avec un billet de blog sur un sujet encore aussi tabou.  Mais bon, peu importe si on cherche à me rendre butthurt. Si c’est le prix à payer pour apporter du soulagement à ceux qui en ont besoin, les autres n’auront qu’à aller se faire  CENSURÉ 

Image

Dictionnaire Le Petit Requin (1e partie)

A
Abaissé : Les trois premières lettres de l’alphabet.
Abrité : Boîte pour mettre le thé.
Absorbant : Qui mange des bancs.
Abstenir : Se prendre les abdominaux.
Accentuer : Cesser de parler avec un accent.
Acceptable : Qui prend une table.
Achalandage : Vieux fatigant.
Acharné : Drogue fumable appartenant à un dénommé René.
Acquiescement : Question que pose un enfant à sa mère quand il veut savoir à qui appartient un objet.
Adipeux : Personne silencieuse.
Admiration : Avec ration réduite de moitié.
Adossement : Jeune qui se fait des acroires.
Aérobie : Qui appartient à un héros bisexuel.
Allegro: Façon polie de dire « Awèye, le gros! »
Amazone : Propre à l’endroit où j’habite
Analogue : Psychologue du rectum.
Anatomie : Âne appartenant à un dénommé Tommy.
Anglaise : Fait en boue séchée.
Anglophone : S’amuser en anglais.
Anticonstitutionnellement : Mot que personne ne sait utiliser adéquatement, à part dans la phrase « Anticonstitutionnellement est le plus long mot de la langue française. »
Antiseptique : Qui est contre les incrédules.
Apartheid : Les autres produits de lessives.
Apprécier : En train de couper avec une scie.
Aryen : Quelqu’un qui ne sait rien faire à part se trouver parfait. Exemple : « C’est un bon aryen. »
Astronomie : Nommer quelqu’un « Astro »
Attendrir : Ce que fait en vain celui qui écoute une joke plate.
Attentat : Constipation.
Attouchement : Ce que fait l’amante lesbienne de ta mère.
Authentique : Ce que fait une horloge à chaque secondes.
Autographe : Image de véhicule.
Autruche : Nid d’abeilles située en altitude.
Avalanche : Qui de nourrit de hanches.

B
Babillard : Qui frappe une table de pool.
Badigeonner : Battre dix gars nommés « Johnny ».
Balcon : Fête stupide.
Bande Annonce : Publicité pour le Viagra.
Baragouine : Débit de boisson pour clientèle lesbienne.
Bassin : Poitrine pendante.
Biologique : Livre sur la vie de M. Spock.
Bipède : Pédophile aux deux.
Bodybuilding : Commentaire au sujet de Serge Thériault à l’époque où il formait le duo comique Ding & Dong avec Claude Meunier : « C’est un beau débile, Ding. »
Bordeaux : Pluriel de bordel.
Brûlerie : Qui rate toujours la cuisson de mets chinois.
Brutalité : Boxeur qui se remet d’un combat terrible.
Bureau : Rot de boisson.

C
Cachalot : Dissimuler dans une piscine.
Camisole : S’isoler pour faire de la webcam.
Carabine : Camion qui transporte des fèves au lard.
Cavalier : Idiot au point qu’il faut l’attacher par mesure de sécurité.
Célibataire : Autre façon de dire « Le plancher est dégagé. »
Chandail : Chanter avec mauvaise haleine.
Chapelure : Peau de félin.
Chialeur : Qui va aux toilettes à toutes les soixante minutes.
Cigares : Agglomération d’une demi-douzaine de terminus de trains.
Cinémascope : Rince-bouche pour acteurs.
Circuit : Roi mis au bûcher
Concierge : Chandelle idiote.
Conjoints : Deux idiots ensemble.
Conserverie: Ordre de commencer à remplir un buffet chinois.
Corduroy : Ce que la reine est obligée de se taper.
Cornichon : Les deux choses que les machos préfèrent chez les femmes.
Courbatu: Perdre son procès.
Couronnement: La raison pourquoi tu as été courbatu.
Court-Circuit: Piste de course.
Curare: Baise peu fréquente.
Cymbales: Petite poitrine bien ronde.

D
Daltonisme: Voir les Daltons partout.
Débiles: Paquet de factures.
Débouchés: Plusieurs personnes dures de comprenure.
Décalage: Se faire passer pour plus jeune ou plus vieux.
Décompressé: Gang d’épais impatients.
Délimité: Quelques matelas en mauvais état.
Démontable: Meuble de cuisine possédé par Satan.
Dépenser: Cesser de réfléchir.
Député : Qui n’a plus de prostituées.
Descendre: Ce qui reste après un feu.
Dialoguer: Saluer un homosexuel.
Divaguer: Mado Lamothe.
Divergent: Plusieurs personnes prises au hasard.
Dynastie : Donner l’ordre à quelqu’un de manger.
Dysfonction: Une dizaine de jobs.

Ouain, ça me tentait de déconner en faisant des jeux de mots.  Vous voulez-tu que je continusse?

Le chum idéal? Vraiment?

Aujourd’hui, je vais ramener certaines d’entre vous 10 ans en arrière. Car c’est en effet en mars 2003 que ma BFF Stéphanie m’a écrit ceci:

Oulà, mon Dieu! J’ai reçu ce lien d’un gars qui me cruisait sur un forum.  Ok j’avoue que j’aime bien rire des tentatives de ces gars pathétiques pour me draguer.  Et cette fois j’ai frappé le gros lot! Juges-en toi-même!

Et c’est ainsi que j’ai découvert une page web qui en valait le détour : La page du Chum Idéal.   Bien qu’elle n’existe plus depuis longtemps, j’avais conservé une copie de son contenu, ce qui fait que je peux vous en parler aujourd’hui. Si je me permet de la ressortir une décennie plus tard, c’est parce que même de nos jours, trop de soi-disant Bons Gars font les mêmes erreurs que lui lorsqu’ils cherchent à séduire.

D’abord, une description de la chose: Dès que l’on arrivait sur ce site, une fenêtre pop up apparaissait aussitôt.  C’est une invitation à mettre cette page dans nos favoris.  Une fois cette fenêtre fermée, c’est là que le fun commence.

Tout en haut de la page, il y a le mot BIENVENUE qui clignote (c’était à l’époque où le code <BLINK> </BLINK> était encore fonctionnel), entouré de deux rangées de lumières clignotantes.  S’en suit quatre photos du gars : Deux gros plans couleur de son visage, qui sont tellement semblables qu’on se demande pourquoi il n’en a pas mis qu’une seule, et deux autres photos noir et blanc qui semblent avoir été prises dans les années 80, si on se fie à ses vêtements.   Le tout est souligné par deux autres rangées de p’tites lumières clignotantes.

Ce qui suit, en rouge bordeaux, est une reproduction fidèle et non corrigée du texte de sa page, à l’exception de son identité et adresse de courriel.  J’ai même les p’tites lumières.


Mon Courriel-Email Regulier

lechumideaL@oxmptlk.com

(si tu veux envoyer des photos, ca fait toujours plaisir)

(indique ton surnom et le site rencontre)

 

Il est difficile de se décrire en détails sans avoir l’air prétentieux…Je ne le suis pas du tout, bien au contraire…Egalement, je suis loin d’être désespéré……Pour moi ce n’est qu’un moyen supplémentaire de faire des rencontres.

FILLE RECHERCHÉE

Une fille jolie, libre, aimable, gentille, sensuelle, féminine, propre, sans mts, humaine, flexible. Qui a du respect, affectueuse, fidele, franche, pas snob.  S’abstenir les contolantes, agressives, soupe au lait, dominatrices.  Pour terminer, le revenu. les diplômes, québecoises ou étrangeres ou autres détails similaires et superficiels sont sans importance… je suis ouvert a vivre dans une autre ville ou pays pour la perle rare.  Je ne cherche pas la fille parfaite….loin de la…mais pas n importe qui non plus !… Je ne desire pas nécessairement une fille avec le meme genre de caractéristiques que les miennes , si oui ca vas, si non ca vas aussi.

JE ME PRESENTE

Propriétaire d’une petite entreprise individuelle sur Internet, 6 pieds, 170lbs, 1.80m 75kg. Yeux vert-gris-bleu, voix calme et posée. beau style vestimentaire.  Québecois, race blanche, jamais marié, pas d’enfant, ni amante, vraiment libre présentement.  Très intelligent et possede un grande culture générale, mais je n’ai pas la grosse tête. j ai une personnalité modeste.  Grande Maturité, aimable, calme, savoir vivre, disponibilité en temps, attentions, amour, échange, sensualité, discutions, soutien, ect .  Aime savourer les plaisirs de la vie.(simples comme rafinés) Independant, affectueux sans être collant, aime les conversations intimes, bon sens de l’écoute, pas jaloux ou contrôlant. Bon jugement. Riche univers intérieure, profond, sensible, philosophe.

Égalitaire dans les relations amoureuses. Grande sensualité, Viril au lit,ou doux selon l occasion. Performent (durée) N’a jamais eu de maladies sexuelles MTS…. Circoncis..hihi…. ( beaucoup plus propre, moins de risque de mts, plus beau aussi :o) …….Mais quoi! être une fille, je detesterais pas savoir cela d avance :o)  Ouvert a déménager de ville (pour une perle rare). Vie en modeste appartement avec tres belle vue, a Montreal. Sans horaire de travail fixe, je travaille a la maison. Propre, rangé, tolérant, patient, sans préjugés, ambitieux, fidèle (n’a jamais trompé), franc, honnête. sincere, authentique. Je suis ouvert a l autre. Je suis plutot rationnel, intellectuel. J’aime le plein air. Je ne suis pas un sportif de télévision bien que je m’y connait en sport et suis bon aussi a le pratiquer. En terme de lecture, de télévision, de cinéma, j aime ce qui m informe, sur des sujet qui me touche, j aime apprendre, J aime les documentaires, les films profonds, la sciences fiction, et l humour intelligent, entre autre. Je suis ouvert aux decouvertes.

Je ne suis pas alcolique, pas violent, pas droguer (si tu en prends un peu pas de probleme), pas colérique, ou soupe au lait. J aime prendre un verre en bonne compagnie. Sympa, facile a vivre, pas compliqué, aime donner mais aussi recevoir. Aime la nature, comme le night-life branché. Je suis pas snob du tout. J ai un grand cœur prêt a aimer, et être aimer, mais attention , je ne suis pas naif. J aime les personne differente ou similaire a moi, c est l ame de la personne qui compte.  Sans problèmes ou gros défaults MAJEURS cachés….mais je ne suis pas parfait, je suis tres humain. De toute facon les défaults sont des caractéristiques tres relatives et subjectives a chacuns. J’accepte l’autre telle qu’elle est, sans vouloir la changer, je m’attends a la même chose. Finalement, ais-je besion de preciser….mon profil sans pretention est veridique de A a Z . Il est le fruit plus des observations des autres et de mon auto-analyse que d une vanité deplacée.

 Si tu es de l’ exterieur de Montreal ou du Quebec. DES PHOTOS DE TOI SONT NECESSAIRES pour établir une correspondance significative. Si tu en as pas maintenant, conserve mes adresses pour plus tard quand tu en auras…il ne sera peut-être pas trop tard..!

Si tu n as pas la possibilité d envoyer des photos par internet, Tu peux m envoyer des photos standards sur papiers par la poste conventionnelle a une addresse postale sur demande. Je vais te retourner les photos le lendemain que je les aurai recues, apres les avoir enregistrer sur mon ordinateur, tu peux en être rassurée. Je te donne ma parole. Je peux meme te payer dans le retour les frais que tu as encourus pour faire les photos et les envoyer.

Alors écris-moi ! Sois pas timide ! au plaisir xxx

(avec photos si c est la premiere fois)

Quel sont tes buts avec cette eventuelle correspondance?

amour? simple amitier Internet? aventure sexuel? rencontre?

PHOTOS ANCIENNES MOI

 3 ans4 ans5 ans5ans6 ans7 ans8 ans

PHOTOS DE MONTREAL ET DU QUEBEC

Mon Courriel-Email Regulier lechumideaL@oxmptlk.com

(la seule option si tu veux envoyer des photos)

(indique ton surnom et le site rencontre)



Lorsque l’on descendait plus bas, on constatait que la 2e moitié de la page est un énorme vide.  En utilisant la fonction surlignage de notre curseur, on découvrait qu’il s’agissait en fait de texte noir dissimulé sur fond noir. Ce texte, le voici :

OD @ occupation double, Occupation Double 2 1 Hugo hugo Martin martin JF J-F Jean-Francois jean-francois agence de rencontres site de rencontres jeune beau gars celibataires ocupation double Ocupationdouble celibataire, hommes, celibataires, montreal, Montreal, Celibataires, CELIBATAIRES HOMMES OCCUPATION DOUBLE OCUPATION DOUBLE OCCUPPATION DOUBLE OCUPPATION DOUBLE MARIAGES BEAUX INTELLIGENTS AGENCE DE RENCONTRES SITE WEB DE RENCONTRES RENCONTRES INTERNET foreign men marriages mariages handsome western men agency agencies foreign usa canada france europe europeens canadians canadiens american men love romance marriage husbands man quebec quebecois montreal dating photos young nice sincere marriages foreign american canada canadians usa europeens men photos handsome rich cute look intelligent mature faithfull gentle real men real man marriages agency agencies agancy agancies love relation foreign man men photos star académie beau mec hommes gars garou

Ce paquet de mots citant partiellement les termes les plus populaires à l’époque dans les moteurs de recherches y était reproduit cinq fois de suite.  C’était une façon de s’assurer d’apparaître dans les résultats.

Remarquez qu’à la base, l’idée était logique : Plutôt que de toujours devoir se présenter de nouveau à chaque contact qu’il se fait sur les forums et les sites de rencontre, il se fait un site et n’a qu’à envoyer l’adresse aux filles qui l’intéresse.

… Mais voilà, une logique aussi froide et calculée, ça n’a pas sa place dans la drague.  Et si la réaction de Stéphanie était typique de celles à qui il a envoyé ce lien, il a seulement réussi à avoir l’air pathétique.

Et même si on met de côté le fait qu’il s’était fait une page web pour draguer, il reste qu’il y a des erreurs à ne pas faire lorsque l’on veut séduire.  Et lui, ces erreurs, il les a toutes faites.

ERREUR #1: Démontre qu’il ne fout rien de sa vie.

Pièces à conviction:   

  • Propriétaire d’une petite entreprise individuelle sur Internet
  • disponibilité en temps
  • Sans horaire de travail fixe, je travaille a la maison.

Remarquez qu’il ne précise jamais de quoi il s’agit comme entreprise. Moi aussi j’ai été propriétaire d’une petite entreprise individuelle sur Internet, je devais bien vendre 3 à 4 copies de mes bandes dessinées par année via ma vieille page web autobiographique La Zone Requin.  N’empêche que ça part mal.  Quelle fille veut d’un gars qui reste toujours à la maison?  L’impression que ça donne, même si elle peut être erronée, c’est qu’il ne veut pas et/ou n’est pas capable de se trouver du travail.

ERREUR #2 : Insister lourdement sur sa supposée modestie.

Pièces à conviction :

  • Il est difficile de se décrire en détails sans avoir l’air prétentieux…Je ne le suis pas du tout, bien au contraire…
  • mais je n’ai pas la grosse tête
  • j ai une personnalité modeste.
  • mon profil sans pretention
  • Il est le fruit plus des observations des autres et de mon auto-analyse, que d’une vanité deplacée.

Hum… Dire ça une fois, c’est l’affirmer. Le dire trois fois, c’est craindre que les gens le pensent.  Le dire cinq fois, c’est mettre beaucoup d’efforts pour convaincre les autres. Ça donne vraiment l’impression qu’il l’est mais tente très fort de le cacher.

ERREUR #3 et 4 : Se contredire, et avoir l’air désespéré

Pièces à conviction :

  • Egalement, je suis loin d’être désespéré……

Cette déclaration entre en contradiction avec les extraits suivants :

  • le revenu. les diplômes, québecoises ou étrangeres ou autres détails similaires et superficiels sont sans importance…
  •  je suis ouvert a vivre dans une autre ville ou pays..
  • pas drogué (si tu en prends un peu pas de probleme
  • Ouvert a déménager de ville (pour une perle rare).

ERREUR #5 : Démontre qu’il est prêt à prendre n’importe quoi.

Pièces à conviction :

  • J aime les personne differente ou similaire a moi
  • Je ne desire pas nécessairement une fille avec le meme genre de caractéristiques que les miennes , si oui ca vas, si non ca vas aussi.
  • Quel sont tes buts avec cette eventuelle correspondance? amour? simple amitier Internet? aventure sexuel? rencontre?

Remarquez que jamais dans le texte il ne dit ce qu’il cherche comme relation. Au contraire, il attend de savoir ce que la fille veut afin de pouvoir s’y adapter. Donc, il prendrait n’importe qui, de n’importe où, qui fait n’importe quoi, et qui veut n’importe quel genre de relation.  Mais ne vous méprenez pas à son sujet : Il est loin d’être désespéré.

ERREUR #6 : Démontrer clairement que la seule chose qui compte chez l’autre, c’est son apparence physique.

Pièces à conviction :

  • le revenu. les diplômes, québecoises ou étrangeres ou autres détails similaires et superficiels sont sans importance…

suivi de:

  • si tu veux envoyer des photos, ca fait toujours plaisir
  • Si tu n as pas la possibilité d envoyer des photos par internet, Tu peux m envoyer des photos standards sur papiers par la poste conventionnelle a une addresse postale sur demande.
  • Alors écris-moi ! Sois pas timide ! au plaisir xxx (avec photos si c est la premiere fois)
  • DES PHOTOS DE TOI SONT NECESSAIRES pour établir une correspondance significative. Si tu en as pas maintenant, conserve mes adresses pour plus tard quand tu en auras…

Les photos? Tellement important que c’est nécessaire. Le revenu, les diplômes, québecoises ou étrangères ou autres détails similaires? Superficiels et sans importance! Enfin, un gars qui a les valeurs à la bonne place.

ERREUR #7 :  Mettre un pop-up automatique pour mettre ce site dans les favoris des visiteurs.  Si la fille veut le mettre dans ses favoris, elle va le faire sans avoir besoin d’un pop up pour le lui faire penser. Surtout que, que tu mets la page dans tes favoris ou non, la fenêtre va continuer d’apparaître à chaque visite. C’est très fatigant et ça enlève l’envie de revenir.

ERREUR #8 :  L’aurtograffe défissiant. Les accords de verbes boiteux et les coquilles comme S’abstenir les contolantes, ou bien écrire amitier avec un R comme si ce mot était un verbe, ça fait dur un ti-peu.  En général, et ce depuis que l’école existe, les filles ont toujours eu un meilleur orthographe que les gars. Alors soignez le votre si vous ne voulez pas laisser une mauvaise première impression.

ERREUR #9 : Si, comme lui, vous pensez qu’il suffit d’être extrêmement libre et ouvert pour pogner Les filles, détrompez-vous.  Y’en a pas une qui est intéressée par un gars sans travail, sans personnalité, qui ne fait rien de ses journées et qui n’a tellement pas de vie sociale qu’il peut tout abandonner pour aller rejoindre n’importe qui n’importe où sur la planète, pourvu qu’elle soit belle.

Il est beaucoup plus intéressant pour une fille d’essayer de mettre le grappin sur un gars qui s’affirme tel qu’il est, avec ses goûts, et avec une idée bien précise de ce qu’il recherche.  Elle va se sentir beaucoup plus valorisée de sortir avec un gars qui a mis la barre un peu haute, qu’avec un gars qui dit « J’veux n’importe quoi ! » en tentant de cacher ça sous l’excuse de Je respecte l’autre telle qu’elle est.  S’il y a du défi, si le gars ne semble justement pas vouloir prendre n’importe quoi, ce sont ELLES qui vont faire des efforts, voire même s’adapter, pour répondre aux critères du gars. Et beaucoup, même si elles n’y répondent pas, vont tenter leur chance quand même.

C’est quelque chose que je sais par expérience.  Vers la fin de mon adolescence, bien avant l’époque internet, j’avais passé une petite annonce dans un magazine pour adolescent, dans lequel je décrivais très précisément ce que je recherchais chez une fille.  J’ai reçu quatre-vingt huit réponses étalées sur six mois, et seulement deux d’entre elles présentaient tous mes critères recherchés.  Les autres s’essayaient quand même, souvent en commençant leur lettre par :  Contrairement à ce que tu demandes, je ne suis pas […], et elles essayaient de compenser en me vantant tel ou tel de leur mérite afin d’attirer mon attention.

Conclusion: Faut pas avoir peur de mettre la barre haute, sans pour autant exagérer non plus, quand même.  Car moins on donne l’impression qu’on veut n’importe quoi, et moins on a nous-même l’air d’être n’importe quoi. La preuve: Combien de fois on entend une fille se plaindre de son chum, disant : « Ouain, ok, mon chum y’agit en con des fois, mais je l’aime » ?  Un gars qui a une personnalité, ÇA, ça attire les filles,

… et ce même s’il n’est pas Le Chum Idéal.

N’y a t-il que 3 genres de femmes humoristes?

La semaine dernière, je suis allé voir un show d’humour. Et vous savez quoi? J’ai été déçu.  Non pas parce que le show était plate. Au contraire, les différents rigolos qui se sont suivis sur scène étaient tous amusants. Non, ce que j’ai trouvé décevant, c’est que je me suis rendu compte qu’en 30 ans, les choses n’ont pas tellement évolué. Alors que les humoristes masculins ont plusieurs styles variés, les humoristes féminins par contre ne se classent majoritairement que sous trois catégories.

Commençons par les différentes catégories hommes:

Le grassouillet dans la trentaine en train de devenir chauve, en T-shirt noir et blue jeans : Le genre qui est trop vieux pour encore suivre la mode des jeunes, mais encore trop jeune pour s’habiller en vieux, d’où ce look classique indémodable.  Lui va généralement raconter une anecdote vécue, que ce soit vrai ou non, dans lequel il a eu l’air cave.

Le pouilleux: Mal rasé, mal coiffé, mal habillé, généralement maigre et jeune.  Il nous livre sa vision du monde d’un point de vue de BS qui rabaisse tout plus bas que lui.

Le beau bonhomme chic et soigné. Lui, il faut s’attendre à ce qu’il tente sa chance comme acteur, chanteur et animateur radio et télé. Il ne voit l’humour que comme la façon la plus rapide pour se faire connaître et parvenir à ses fins.  Il ne rira jamais de lui-même et rarement des autres, c’est plus le genre à utiliser la formule du « Avez-vous déjà remarqué que… ».  Calme, bougeant peu, en total contrôle de soi, c’est le genre d’humoriste qui n’est pas là pour faire rire de lui.

L’imitateur. Lui, il n’a même pas besoin d’être drôle. Tant qu’il imite à la perfection une personnalité connue, le public va le trouver bon et il aura droit à des applaudissements

Le gars à personnages : Ce sont généralement eux-autres les plus drôles, parce que cachés derrière un personnage, ils peuvent se permettre de faire toutes les pitreries et dire les pires conneries. Ce sont généralement les favoris du public.  Le seul problème, c’est que quand un public accroche à un personnage, il est difficile ensuite pour l’humoriste de faire autre chose.

L’humoriste à message social : Généralement, il n’est même pas drôle.  Son monologue n’est qu’un long éditorial parsemé ici et là de petites remarques sarcastiques qui ne font rire que parce qu’ils détonnent d’avec le reste de ses paroles.  Pour le reste, ça a l’air profond et songé parce que c’est un sujet sérieux dans un show d’humour, mais on n’a qu’à y penser quelques minutes pour réaliser que ses arguments ne tiendraient pas la route dans un vrai débat sérieux.

L’absurde : Amusant au début parce que original.  Mais dès qu’on a compris qu’il dit n’importe quoi, on finit vite par s’en lasser. Bien que l’absurde ait sa place dans un show collectif, il ne peut pas faire tout un spectacle en ne se tenant qu’à ce style. Les billets coutent assez cher, on préfère encore voir un show dans lequel on va comprendre ce que le gars va nous dire.

L’utilisateur de formule : Look ordinaire et non-remarquable. Enfile en chaine les sujets de différentes couleurs comme si c’était des M&M en les changeant à toutes les trois minutes : Il va commencer à parler de ses nouveaux souliers, avant de parler de déjeuners, de voyages, de drogués, d’études, de cruising bars, de sa blonde, de pneus de tracteur et de restaurants.  Histoire de donner l’impression que tout est relié, il utilisera la règle de trois : En parlant de drogués et de sa blonde, il fera référence à un détail qu’il a déjà parlé dans le bout des voyages. Enfin, il conclut en disant que le restaurant lui a servi un steak qui goûtait la semelle comme ses nouveaux souliers, ce qui relie le sujet de la fin avec le sujet du début, ce qui apporte un sentiment de boucle bouclée.

Quant aux femmes, à quelques rares exceptions près,  elles ne se classent généralement que dans 3 catégories suivantes :

La Chick : Puisque c’est une chick, elle va essayer de briser les clichés associés à son look en évitant les sujets comme le maquillage, le magasinage, la séduction. Elle parlera plutôt de sa relation avec sa mère. Elle va ensuite raconter une anecdote personnelle familiale, le genre que toutes les femmes ont vécu dans leurs vies.  Elle va parler de sexe. Mais attention : Elle le fera de façon crue comme un bûcheron. Enfin, elle va parler des caves qui l’abordent et la draguent, dénonçant la chose, devenant le porte-parole de toute femme ayant déjà vécu cette situation.

La Grassette : Puisqu’elle a 40 lbs de trop pour ressembler à la chick, elle pense que personne n’est supposé la trouver belle et sexy. Elle va donc essayer de briser ce cliché qu’elle est la seule à croire, en se permettant de parler de sujets comme le maquillage, le magasinage, la séduction. C’est parce que tout ce qui est « comportement superficiel d’une salope » chez une chick devient automatiquement « comportement admirable d’une femme à l’aise dans sa peau et sa sexualité » chez une grassette.

La Grosse : Le genre à s’être un jour dit : « Tant qu’à faire rire de moi, aussi bien que ça me rapporte. En plus que ça va me permettre de me défouler en riant des autres, pour faire changement. » Ses sujets : Son poids, le fait que c’est difficile de magasiner du linge à sa taille, le fait que les gars l’approchent en pensant que les grosses sont toutes des cochonnes, les différents emplois ennuyants qu’elle a eu, son couple, le fait que son conjoint est un mâle typique, donc un épais maladroit avec quand même de bonnes intentions sinon elle ne serait pas avec lui, ses enfants et les problèmes qu’ils lui causent, et, évidemment, son fils ado qui est un grand cave molasson qui est tellement ridicule d’agir / penser / parler / s’habiller comme tous les ados de son âge.

Parce que non, étrangement, en humour, les femmes sont très peu portées à avoir un personnage. Leur sujet favori reste encore et toujours elles-mêmes. Et chacune, dans la majorité de leurs numéros, passent le même message à leur public :

Le message de La Chick : Je suis une fille intelligente, forte et fonceuse. Bref, je suis votre perception de La Grassette, mais 40 lbs en moins.

Le message de La Grassette : Je suis sexy, je prends soin de moi, je suis belle, je suis attirante, j’aime les hommes et le sexe. Bref, je suis votre perception de La Chick, 40 lbs en plus.

Le message de La Grosse : Tout l’monde sont caves, la vie est une longue suite de déceptions, faut faire avec, mieux vaut en rire, et tout ça ne m’arrive que pour une seule raison : Parce que j’ai toujours été grosse. Bref, je suis ma perception de ce que seraient La Chick et La Grassette si elles additionnaient leurs poids.

Triste constat!  Il faut dire que dès le départ, il y a peu de femmes en humour.  Et c’est normal: Nous vivons dans une société dans laquelle seul l’homme a le droit d’être ridicule.  Et dans un monde où le simple fait de rire d’une femme est suffisant pour se faire coller l’étiquette de macho misogyne insensible et immoral, il ne faut pas s’étonner si on ressent du malaise à voir une femme essayer d’être drôle.

Clément Beaucitron, loser sans emploi.

Oui, c’est un reblog. Bon, disons un déplacement. C’est parce que ce billet était au beau milieu de la série « Mon année 2012″, et que ça en brisait le rythme.


Depuis quelques années, il circule sur le net une capture d’écran qui montre comment une jeune fille a perdu son emploi après avoir bitché son patron via Facebook:


Traduction pour malenglophonants(*): En gros, la fille dit qu’elle déteste sa job parce que son patron n’est qu’un pervers et un branleur qui fait exprès de lui donner du travail de merde juste pour la faire chier. Elle avait oublié que son patron était dans sa liste d’amis Facebook. Il lui a répondu que de 1, elle peut cesser de se surestimer car, de 2, il est gai alors il lui serait difficile d’être pervers avec elle. De 3, la « merde » dont elle parle, ça s’appelle « le travail pourquoi elle est payée ». Et de 4, elle est renvoyée.

Cet exemple parle de quelqu’un qui a perdu un emploi qu’elle occupait. Or, avec internet, on n’a même plus besoin d’avoir un emploi avant de le perdre. C’est que de nos jours, lorsqu’un employeur reçoit un CV, il n’est pas rare qu’il entre le nom ou l’adresse de courriel du candidat dans l’engin de recherche de Facebook afin d’en savoir plus sur le genre de personne qui a fait application. Ce qu’il y trouvera ou non peut faire toute la différence entre vouloir ou non embaucher le candidat. Et ça, on dirait que certains candidats ne sont pas assez brillant pour y penser d’avance.

Récemment, j’ai entendu parler d’un gars qui recherche en vain du travail depuis des lustres. Je suis donc allé visiter son Facebook. Ça m’a permis de constater que j’y avais libre accès. Et si moi je peux le voir, alors ses futurs employeurs aussi.

Ce qui suit sont de véritables captures d’écran de statuts provenant du Facebook de ce candidat.  J’ai modifié le nom et l’image du profil avec Photoshop afin de protéger l’innocent, mais le reste est authentique et non-retouché.  Le texte en rouge vin en dessous de chaque image décrit ce qu’un employeur peut potentiellement penser de ce genre de statuts, donc pourquoi c’est une mauvaise idée d’écrire publiquement ce genre de trucs. C’est parti:

Bon… Le gars est un déprimé et il est incapable d’en sortir par lui-même. Il faut qu’un autre lui remonte le moral. Ça commence bien.

À moins d’être moi-même représentant Avon, ce qui n’est pas le cas, ce statut me déplait. Ça me montre que même s’il a fait application chez moi, c’est ailleurs qu’il aimerait travailler. Pourquoi est-ce que je perdrais mon temps à embaucher quelqu’un comme ça?

Apparemment, ce candidat a de la difficulté à se trouver un emploi. Si tous les endroits où il a fait application avant chez moi ont rejeté sa candidature, il doit y avoir une raison. Continuons la visite, on verra peut-être pourquoi:

Avec ce statut, il nous démontre qu’il est un loser, et ce pour deux raisons:

La première, parce qu’il liste ici des employeurs qui ne veulent pas de lui. …Qui ne veulent pas de lui malgré les milliers de CV qu’il leur a envoyé. S’être fait rejeter des milliers de fois pour des emplois, ce n’est pas le genre de chose dont il faut se vanter en public lorsque l’on veut faire croire qu’on est un bon candidat pour un emploi. Moi, en tout cas, être gérant de HMV et apprendre qu’aucun HMV n’a voulu de lui, ça m’enlèverait le goût de l’embaucher. Bref, avec ce statut, il se sabote lui-même.

La seconde raison: Malgré le fait qu’il ne veulent pas de lui, il affirme qu’il continue de vouloir y travailler. Bref, il montre qu’il est du genre à s’accrocher à des causes perdues. Il y a une différence entre être déterminé et être trop cave pour voir que ça ne marchera jamais. Quand ça fait des milliers de CV que tu envoies vain, il me semble que la différence est claire.

Ceci dit: Des milliers de CV? Vraiment? Même si on additionnait toutes les succursales de Renaud Bray, HMV, Archambault et les salles de cinémas de Montréal, on n’arriverait jamais à mille. En fait, je ne suis même pas sûr que l’on arriverait à cent. Alors de deux choses l’une: Où bien il y a fait application partout dans la province de Québec, ce qui démontre un manque de logique et de sens pratique. Ou bien, option plus crédible: il ment. Ou du moins, il est du genre à exagérer.

Et en passant, si on enlève les dimanches et jours fériés, il y a environs 330 jours ouvrables dans une année pour les commerces. Ça veut dire que pour envoyer 1000 CV au HMV, il aurait fallu qu’il leur envoie un par jour ouvrable, non-stop, pendant trois ans.  Alors s’il a vraiment envoyé des milliers de CV à un employeur qui ne veut pas de lui, il démontre un trait de caractère absolument non-souhaitable chez un candidat: Porté sur le harcèlement.

S’il se décourage juste à regarder les annonces d’emploi, qu’est-ce que ça va être quand il aura l’emploi? Se découragera t-il juste à regarder sa liste de tâches de la journée?

Bon, apparemment il a en plus un complexe de persécution: Personne ne veut de lui, tout le monde trouve des excuses pour le rejeter, même si les dites excuses se contredisent.

Petite dose de réalité: Si le monde de l’emploi était vraiment tel que décrit dans cette BD, alors personne ne travaillerait.

Dire oui à toutes les questions… Autrement dit, répondre n’importe quoi à ses employeurs potentiels, que ce soit vrai ou non, pourvu que ça lui rapporte l’emploi. Est-ce que je veux comme employé le genre de personne qui se vante publiquement qu’il va me mentir dans ma face? Mieux encore: Avec son « Sourire comme si c’était sincère », il démontre en plus qu’il est hypocrite. Un vrai charmeur, dites donc!

Résumons: Il sait qu’il faut faire application en ligne puisqu’il l’a déjà fait, et malgré tout il n’en fait qu’à sa tête en allant se présenter en personne. Donc: N’écoute pas ce que l’employeur lui demande de faire. Et pour faire pitié de façon passive-agressive, il démontre que le fait d’aller donner sa candidature l’a affamé. Donc: Il n’a pas mangé avant d’y aller et/ou n’a pas amené de lunch. Conclusion: Zéro sens de la planification ou de la débrouillardise.

Et il a mal au pieds d’avoir marché. Je suppose qu’il essaye de se vanter de son courage, d’avoir fourni un tel effort physique surhumain afin de se trouver un emploi. Mais à moi, l’employeur, tout ce que ça me dit, c’est ceci: Il habite loin du lieu de travail, n’a pas d’auto, pas de titre de transport en commun, pas de vélo. Donc, si on l’engage, il faut s’attendre à des retards, de l’absentéisme, des problèmes de pieds le ralentissant dans son travail, etc. Bref, ça ne me dit rien de bon.

D’après ce que l’on voit via ses statuts, voici ce que HMV manque: Un employé menteur, hypocrite, qui n’écoute pas ce qu’on lui dit de faire, passif-agressif, harceleur, qui manque de logique, de sens pratique et de débrouillardise, découragé, déprimé, se complaisant dans la victimisation de soi…

Deux ans? DEUX ANS à se chercher un emploi sans jamais en avoir trouvé un seul? Il est normal de tomber sur quelques employeurs déraisonnables qui refusent d’embaucher quelqu’un pour des raisons mesquines. Mais pendant deux ans, ne tomber que sur ce genre de personne? Non, définitivement, il est impossible que ce soit toujours les employeurs qui sont la source du problème.

Un CV n’est qu’une liste des anciens employeurs, leur coordonnées, la personne à contacter et une brève description de nos tâches. S’il a besoin d’un professionnel pour faire ça à sa place, alors il n’est vraiment pas le genre de personne avec qui je me sentirai en confiance de lui donner des tâches à faire, même les plus simples.

Et il veut nous faire accroire qu’il a réussi à trouver 70 emplois par jour qui convenaient à ses goûts, ses expériences, ses capacités, et ce dans l’île de Montréal? Parcourir les annonces, en trouver une qui nous convient, leur écrire un mail personnalisé, y attacher un CV et envoyer le tout, ça prends environs un quart d’heure. Multiplié par 70 applications, puis divisé par 60 minutes, ça fait 17:30 heures par jour. Et il trouvait le temps de dormir, manger, s’habiller, se laver, et surtout faire des suivis? Wow! Si la bullshit était une discipline olympique, il y en a qui seraient médaillés triple platine.

Ah, tout de même! La vie a fini par lui donner un break. Bon eh bien je lui souhaite bonne chance!

Hein!?  N’avait-il pas trouvé un boulot, il y a moins de 48 heures? Un qu’il devait commencer dans huit jours? Est-ce qu’il est train de nous dire qu’il a perdu son emploi, et ce une semaine avant même de commencer à y travailler? Wow! Juste… Wow!

Ok… Il faut qu’on lui remonte le moral, il faut qu’on fasse son CV à sa place, et maintenant il faut qu’on lui trouve un contact parce qu’il faut que ce contact lui trouve une job!? Est-ce que ce gars-là est capable de faire quelque chose par lui-même? Sérieux là, tout ce qu’il démontre, c’est qu’avec un tel manque de débrouillardise il serait un employé totalement inutile. Un poids mort. Il serait probablement même une nuisance.

Pensez-vous qu’un employeur va vouloir engager quelqu’un qui prétend que ce sont les employeurs qui ont un ostie de problème? Il ne manquait plus que cette qualité(?)-là pour lui compléter le profil: Irresponsable! À l’entendre ce n’est pas lui la source du problème. Non, depuis au moins deux ans, s’il est sans travail, c’est toujours de la faute des autres. De TOUS les autres! De tous les autres PAR MILLIERS!

Pas besoin d’en voir plus pour comprendre qu’avec une telle personnalité, même le BS n’en voudrait pas. Bonne chose pour lui qu’il est supposément beau pis fin. Ça devrait lui permettre de se trouver quelqu’un pour le faire vivre. Parce qu’avec une telle attitude et un tel comportement face à l’emploi, c’est pas mal la seule option qu’il lui reste pour ne pas finir itinérant ou bien habiter encore chez ses parents passé 35 ans.

En tout cas, la logique démontre une chose: S’il fait tout ce qu’il a à faire pour se trouver un emploi, et si son CV est professionnel, et qu’il a contacté des milliers d’employeur différents, alors le problème ne peut pas venir de ces aspects. La seule source de problème qui reste, c’est Clément lui-même!

Vous allez peut-être me dire que l’analyse de Clément par mon personnage d’employeur est erronée ou exagérée? Possible! Mais peu importe si l’employeur se trompe ou non au sujet de Clément. Ça ne change rien au fait que ce sont les statuts de Clément qui influencent les gens à penser ça de lui. Et que ces conclusions soient justes ou non, il reste qu’elles n’existent que parce que Clément a un comportement qui n’engendre que des sentiments négatifs. Donc, pour son incapacité de se trouver un emploi, Clément n’a personne d’autre à blâmer que lui-même.

En recherche d’emploi comme en amour et comme partout ailleurs, il existe sept règles assurant le succès. Je me donne en exemple dans chacune de celles-ci pour démontrer comment ça s’est appliqué dans mon cas:

RÈGLE 1: Avoir du talent. J’ai passé ma jeunesse à assister mon père, bien contre mon gré, à des jobs de rénovations, entretien et menuiserie. Même si ce travail me déplaisait, j’ai forcément appris la base du métier. Alors quand mes amis me voyaient réparer aisément un truc alors qu’ils n’y connaissaient rien et ne m’avaient jamais vu bricoler, ça a tout de suite passé pour un talent naturel. Parce que dans le fond, le talent, c’est un peu ça.

RÈGLE 2: Travailler dur. J’ai travaillé très fort en entretien à mon emploi précédent. Tellement que je m’y suis cassé les pieds et quasiment les bras.

RÈGLE 3: Avoir la chance d’être au bon endroit au bon moment. J’ai vu l’annonce d’embauche pour mon emploi actuel sur EmploiQuébec.net à peine 10 minutes après qu’elle ait été postée, alors que j’étais sans emploi depuis deux semaines, remis de mes blessures, prêt à travailler.

RÈGLE 4: Savoir saisir l’opportunité au moment où elle se présente. Le travail demandait de devoir déménager pour y résider. Bien qu’un déménagement soit une décision majeure, je n’ai pas eu besoin d’y réfléchir longtemps pour voir que ça valait le coup. 12 minutes après avoir lu l’annonce, je leur envoyais ma candidature et mon acceptation de leurs conditions.

RÈGLE 5: Avoir la chance de rencontrer les bonnes personnes. J’ai passé en entrevue avec la gérante de l’édifice. Elle a fait un truc que le boss/proprio n’aurait probablement pas fait si je l’avais rencontré en premier : Prendre une chance avec moi plutôt qu’avec les autres candidats, et ce malgré mon dossier judiciaire.

RÈGLE 6: Leur donner envie de te choisir / de te dire oui. J’ai passé la majorité de ma vie à avoir pour mon dire: Peu importe les efforts que tu y mets, lorsque le succès ou l’échec de ton projet dépend d’un autre, et que lui décide que ce sera un échec, alors rien à faire, ça va échouer. J’y crois encore. C’est juste que maintenant, je rajoute: Par conséquent, il faut que tu fasses en sorte de donner à cette personne l’envie d’en faire un succès. C’est exactement ce que j’ai fait.

RÈGLE 7: Et ne pas tout gâcher ensuite en les faisant chier. Voilà une leçon que la fille de l’exemple en haut de ce billet a appris à la dure.

____

(*) Quand un mot n’existe pas, on l’invente.

%d blogueurs aiment cette page :