Quand une bonne affaire n’est bonne que pour l’autre partie.

Avec Flavie qui repart en Europe en août pour deux ans, je songe parfois à la possibilité de déménager dans un appartement plus petit. Sûr, mon budget me permet de vivre dans ce 4½ à 635$. En fait, à notre époque où le prix moyen des appartement tourne autour du 200$ la pièce à Montréal, je dois me considérer chanceux d’en avoir un si grand pour si peu, surtout que c’est loin d’être un taudis. N’empêche que je reste à l’affût des bonnes affaires, sait-on jamais.

Ce matin, on me signale une superbe aubaine: Un 3½ à Verdun, 435$.

Sans Flavie, un 3½ me conviendrait parfaitement.  Et puis, ça me permettrait de retourner à Verdun, cet arrondissement que j’aimais tant, et où j’ai habité de 2004 à 2012.  Tout ça pour 200$ de moins par mois qu’ici.  Je communique avec le proprio.

En fait de proprio, il s’agit d’une coopérative d’habitation, dans laquelle les locataires participent aux travaux contre réduction de loyer. Car en réalité, le loyer est de 698$.

Et qu’est-ce que devenir membre implique? Oh, juste participer à quelques petits travaux communautaires. Vous savez, comme balayer et laver l’escalier intérieur une fois par semaine. Tondre la pelouse au besoin. Pelleter la neige au besoin. Ce genre de truc.

Ok, pas de problème, ce sont déjà des trucs que je faisais de mon propre chef dans mon loyer précédent puisque personne ne foutais rien.

Ah, mais voilà, ils ont déjà les autres locataires pour faire ça. Alors si je veux le privilège d’avoir ce dernier logement vide, je dois avoir de plus grandes habiletés. Telles plomberie, électricité, menuiserie. Vous savez, pour des petits travaux de réparations ici et là.

Pas de problème, il se trouve qu’en tant que concierge de profession, je sais faire tout ça.

On me dit alors que mes habiletés me mettent dès le départ en position au-dessus des autres locataires.  Par conséquent, je deviendrai automatiquement membre du comité qui gère ces habitations.  Il faut juste que je m’associe à eux. Pour ça, je dois acheter des parts sociales dans l’entreprise. Elles sont 10$.

Bon, un genre de frais d’adhésion, je suppose. 10$, y’a rien là!

Évidemment, en tant que membre du comité de la coopérative, je devrai obligatoirement être présent aux réunions hebdomadaires en soirée, en semaine.

Ceci dit, on me parle déjà d’avancement: D’ici un an, on va me mettre à la tête du comité des locataires du bloc appartement. En fait, ce que ça signifie, c’est qu’en plus d’aller aux réunions hebdomadaires avec le comité, je devrai également présider des réunions de locataires, elles-aussi sur une base hebdomadaire.  Mais pas en même temps.  Non, ce serait une seconde réunion par semaine.

Ah, et tant qu’à voir les locataires à chaque semaine, aussi bien m’assigner la tâche de  récolter les loyers.

Bon! C’est un peu plus prenant que je l’imaginais. Mais hey, si ça me permet de sauver 200$ sur le loyer.

À première vue, il leur semble que je ferais un bon candidat. Ils m’envoient donc le questionnaire de pré-sélection par courriel.  Je l’ouvre. ça commence par une liste des obligations. Et certaines de celles-ci me font quelque peu tiquer.

Votre participation est obligatoire. Vous devrez assister aux assemblées générales et aux réunions de votre comité et occuper une fonction au sein de la coopérative et/ou accomplir toutes les tâches qui vous seront assignées.

J’ai déjà fait ça, signer un contrat de concierge résident dans lequel, en bas d’une liste de tâche banales, ça se terminait par « ainsi que toutes autres tâches qui vous seront assignées. » Et ça a signifiées que les demandes des locataires n’avaient aucune limite, ni de temps ni d’envergure, et que je devais répondre à toutes, 24/7.

À titre de membre, vous devrez acquérir vingt-cinq (25) parts sociales de dix dollars (10$). Les parts sociales sont payables qu’une seule fois et doivent être acquittées au cours de la première année d’adhésion du membre.

Ah bon?  Ce n’est plus 10$ que je dois payer, finalement, mais bien 250$?  Bon, d’accord, je suppose que mon loyer à rabais ne sera rentable qu’à partir du 3e mois.

N’empêche, un boulot dans lequel tu dois payer pour travailler au lieu d’être payé, je n’avais encore jamais vu ça.

Vous devrez souscrire à une assurance habitation.

Euh… c’est pas quelque chose comme de 500$ à 750$ par année, ça?

En plus de votre contrat de membre, vous devrez absolument respecter votre bail.

Parlant de bail, le contrat ne fait nulle mention du moindre coût.  Par contre, dans l’annonce sur Kijiji, ça dit: le loyer au bail est de 698$ par mois mais le rabais de membre permet un coût d’à peine 435$ par mois!

Hum… Donc, en parole, (et sur cette annonce qui va bientôt disparaître) ce sera 435$. Mais sur papier, sur le bail à signer, dans la paperasse légale, dans les preuves, ce sera 698?  Et c’est ce bail-là que je devrai absolument respecter?  Voilà qui n’est pas rassurant du tout.  

Et maintenant que j’y pense, habiter si loin de mon travail, je devrai me procurer une passe mensuelle bus-métro. C’est maintenant 83$.

Et qu’en sera-t-il de mon temps libre? Entre le transport en commun pour l’aller-retour au boulot qui va me prendre trois heures en tout par jour, + les deux réunions hebdomadaire de comité, + les travaux qui me seront demandés, est-ce qu’il va me rester du temps pour vivre?  Vous savez, des trucs comme faire mes emplettes, voir ma famille, avoir une vie amoureuse?  

Et maintenant, le coup de grâce:

Le non-respect des obligations peut entraîner la suspension ou l’exclusion d’un membre.

La suspension est une mesure envisageable pour remédier au défaut d’un membre. Cette mesure est assortie de modalités telles que la durée de la suspension et la perte de ses privilèges de membre. Ces modalités sont déterminées par le conseil d’administration (C.A.) et approuvées lors d’une assemblée générale.

L’exclusion entraîne la perte du statut de membre à compter de la date d’exclusion décidée par le C.A. ce qui signifie que le membre demeure locataire de son logement, qu’il paye le loyer au bail et qu’il perd ses privilèges de membre. L’exclusion d’un membre n’affecte pas son bail en cours.

Autrement dit, s’il neige tandis que je suis au boulot, donc que je n’ai pas pu pelleter de la journée au logement avant mon retour en soirée, le comité peut décider que je ne respecte pas mes obligations. Il pourra alors me suspendre ou m’exclure. Et je serai obligé alors de respecter mon bail. Autrement dit, payer le plein loyer de 698$.  Soit 43$ de plus que mon appartement actuel, pour une pièce de moins.

Faisons un petit calcul pour estimer:
435$ de loyer par mois, dans le meilleur des cas.
83$ de passe bus-métro par mois.
600$ en moyenne pour l’assurance habitation = 50$ par mois.
250$ d’achat des part = 20.83$ par mois.

Total: 588$ par mois.  Donc, ce n’est plus 200$ mais bien 47$ de rabais sur mon loyer actuel.

Les réunions du comités, je dois compter quoi, deux heures?  Fois deux réunions, quatre heures par semaine, seize par mois.  L’équivalent de deux jours de travail par mois, sans être payé.

Le transport en commun…  Trois heures par jour, quinze par semaine, soixante par mois.  L’équivalent de sept jours et demi par mois, sans être payé.

9,5 jours au salaire minimum actuel 12$ = 114$ par mois.  Fini le rabais, c’est comme payer 67$ de plus qu’ici pour vivre.  Et encore, je suis généreux, car à mon boulot actuel je gagne plus que le salaire minimum.

Et la-dessus, je n’ai même pas encore compté le temps que me prendront tous les travaux qu’ils me demanderont de faire: Plomberie, électricité, menuiserie, ménage intérieur et extérieur, tondre, pelleter, etc.  Et tout ça pour pas un sou.  Bref, mes conditions de vie seront:

  • Aucun temps libre.
  • Plus petit que mon appartement actuel.
  • Plus cher que mon loyer actuel.
  • ET SURTOUT: Tandis que les autres paient le même loyer que moi tout en n’ayant qu’à se relayer pour balayer les escaliers intérieurs une fois par deux mois par logement, je serai le seul de tout l’édifice qui sera obligé de faire tout ça, quotidiennement, pour avoir le droit d’y habiter.  Bref, tandis que les autres se la coulent douce, je serais leur larbin-esclave 24/7 à bon marché.

Dire qu’au départ, c’est un 3½ pour 698$, soit 233$ la pièce, alors que la moyenne est autour de 200$. Pendant ce temps-là, à quelques rues de là, sur la 1ère Avenue à Verdun, ma BFF Stéphanie loge un grand 4½ au rez-de-chaussée, petite cour avant, grand balcon arrière, petite remise, cour privée clôturée, pour 700$.    Et ce, sans avoir à travailler pour le proprio et ses locataires.

Et ça se dit « coopérative d’habitations à prix modique. »

Oh, et en passant, si vous avez un bail, regardez les règlements imprimés au verso.  Ça dit clairement que, lorsqu’il s’agit d’un HLM ou d’une coopérative d’habitation, le locataire ne peut contester une hausse de loyer, contrairement aux logements normaux.  Autrement dit, s’ils décident de m’augmenter à 1000$ par mois — Hey, s’ils décident juste de ne pas tenir parole au sujet de leur réduction de 698$ à 435$ —  je n’aurai aucun recours légal.  Je devrai déménager.

… Mais PAS avant la fin de mon bail.  Car je dois respecter mon bail. 

Bref, quand on vous propose une bonne affaire, il ne faut jamais oublier qu’en général, l’affaire sera surtout bonne pour la partie qui la propose.

Truc simple pour savoir (gratuitement) qui vous a choisi sur Tinder

Ce billet est le treizième de la série (Més)aventures sur sites de rencontres.

Tinder fonctionne sur un principe tout simple:

  • Vous créez un profil.
  • Vous inscrivez ce que vous cherchez.
  • On vous montre les membres avec qui vous êtes possiblement compatibles.
  • Si la personne vous plaît, vous cliquez sur l’icone de coeur (ou vous glissez à droite).
  • Si cette même personne voit votre profil et clique sur l’icone de coeur (ou glisse à droite), alors il y a un match.  Vous pouvez maintenant communiquer ensemble.

Le problème avec cette méthode, c’est qu’il impossible de savoir d’avance qui vous a choisi.  Sauf si vous payez pour l’option Gold.  Mais si comme moi vous êtes avare, alors il n’est pas question de débourser un sou.  Par conséquent, vous utilisez Tinder de la manière classique:  Vous faites votre choix à l’aveuglette et vous espérez un heureux hasard.

Autre problème: une personne que vous éliminez maintenant de vos choix en est une qui n’a peut-être pas encore vu votre profil, et qui vous aurait peut-être choisi plus tard.

Certaines personnes optent pour juste glisser à droite tous les profils.  Malheureusement, Tinder a prévu le coup.  Après 80 ou 100 J’aime,  c’est terminé, tu ne peux plus en choisir, et ce pour de bon.

Eh bien réjouissez-vous, j’ai trouvé une méthode quasi infaillible qui vous permettra de voir à presque tout coup qui vous a J’aime-é.  À partir de là, vous pourrez choisir vous-même si c’est réciproque ou non. 

Tout d’abord, puisque Tinder est programmé pour montrer les plus récents profils en premier, créez-vous un nouveau profil, avec photo et description.

Une fois votre profil bien rempli, laissez la fenêtre de Tinder ouverte une heure ou deux, sans rien y faire.  Ceci laissera le temps à votre profil d’aller se faire voir chez les autres membres.

Au bout d’une heure ou deux, allez à la section où on peut faire défiler les profils des autres membres.  À moins d’avoir un profil particulièrement repoussant, vous devriez avoir à ce moment-là une notification comme quoi vous avez reçu des J’aime.  … Ainsi qu’une invitation à devenir membre payant Gold pour les voir.

Vous voulez savoir, sans débourser un sou, qui vous a choisi?
Alors allez dans la section où vous pouvez modifier votre profil, et réglez la distance acceptables de vos contacts à 2 ou 3 km. (Il ne descendait pas plus bas lorsque j’ai essayé).

Retournez dans la section où défilent les profils des candidats potentiels.  À partir de là, Tinder va vous montrer deux catégories de profils:

  • Ceux qui sont dans un rayon de 2 ou 3 km, tel que vous l’avez demandé.
  • Et ceux qui vous ont choisis, peu importe leur situation géographique.

Si un profil apparaît, et que ça dit que la personne habite plus loin que la limite kilométrique que vous avez établi…

… alors ça veut automatiquement dire que cette personne vous a liké.  Il ne vous reste plus qu’à décider si vous voulez rendre la chose mutuelle ou non.

Enfin, dernière étape importante, rafraîchissez la page.  Parce que sinon, ça va toujours indiquer que vous avez des J’aime, même lorsque vous n’en aurez plus, ce qui vous fera les chercher pour rien, gâchant ainsi plusieurs futurs matchs potentiels.

Évidemment, cette méthode a un petit défaut.  Elle ne vous permet pas de deviner qui, dans un rayon de 2 ou 3 km, vous a choisi.  N’empêche que c’est une énorme amélioration sur leur méthode dans laquelle tous les matchs ne sont que le fruit du hasard.

Si vous êtes économe sur les glisse-à-gauche, et que vous avez la patience d’attendre quelques heures entre chaque séance de cueillette de match, vous pourrez vous faire tout plein de contacts pendant longtemps.

Savoir éviter les clichés.

Ce billet est le douzième de la série (Més)aventures sur sites de rencontres.

Je suis allé sur OK Cupid et j’ai concocté un profil irréprochable.  Je décrivais ce que je suis, ce que j’aime, ce que je recherche.  J’ai bien pris soin d’être très descriptif.  Voici ce que ça a donné.

My self-summary
Travailleur à temps plein, artiste à temps perdu. Auteur, dessinateur, bricoleur… Ah, et excellent cuisinier aussi.

Je suis un gars calme, posé, réfléchi, qui fait ce qu’il a à faire, dans la vie et avec les autres. Je ne joue pas de game, je laisse ça aux ados. Je respecte les gens, leurs limites, et le dialogue est toujours ouvert car je considère que tout se discute si c’est fait dans le respect et la compréhension.

What I’m doing with my life
Quand je dis la phrase classique « Mon passé est réglé! », ça veut dire:

– Pas d’ex éprouvantes dans l’décor. (Elles sont loin, nous sommes sans contacts.)
– Pas d’enfants dans les pattes. (‘Sont tous majeurs et partis.)
– Pas de pension alimentaire. (Voir point précédent.)
– Pas de dettes. (Je sais faire un budget et m’y tenir.)
– Pas de problème de drogues. (J’ai essayé une fois en 1995, je n’ai pas accroché.)
– Pas de problème d’alcool. (Je bois environs 3 fois par année.)
– Pas de problème de jeu. (Mon ex-belle-mère a tout perdu au Casino, ça donne une leçon durable.)
– Pas de problème judiciaire. (J’ai même déjà fait partie d’un jury.)

The first thing people notice about me
Je dirais bien « Que je fais plus jeune que mon âge », mais pour que ce soit la première chose qu’ils constatent, faudrait d’abord qu’ils sachent mon âge.

Je dirais donc mon accent, qui est un mélange de québécois et de bon français. Ce sont mes origines et mon éducation qui cohabitent.

Favorite books, movies, shows, music, and food
Mes intérêts, dans le désordre, sont: Arts, Télé, Ciné, Dessin, Bande dessinée, Gym, Santé, Biographies, Histoire (comme dans « historique), Documentaires, Cuisine, Vélo, Roadtrips, Antiquités, Camping, Humour, Philosophie, Étude du comportement humain, Psychologie, Féminisme, Amélioration de soi, Thé, Café glacé, Écriture.

Six things I could never do without
1. Le thé.

2. L’exercice.
3. Les arts.
4. Un chat.
5. L’amitié.
6. Les bibliothèques publiques.

I spend a lot of time thinking about
L’amélioration de soi, au niveau physique, moral et social.

On a typical Friday night I am
Vendredi, c’est mon soir de famille. J’invite mes parents à souper chez moi. La famille est importante.

The most private thing I’m willing to admit
Je me teins les cheveux de mon châtain de jeunesse, parce que pour le moment, ma couleur naturelle est « dalmatien ».

You should message me if
Je ne crois ni en la drague, ni au jeu de la séduction via tromperies, manipulations et fausse représentations. Voilà pourquoi je cherche une femme avec qui j’ai des intérêts communs, de 35 à 55 ans, de Montréal.

Si on se plaît sur le site, on se communique. Si on se plait dans nos communications, on se rencontre. Si on se plaît en personne, tant mieux, on va plus loin. Si on ne se plaît pas, eh bien merci pour cette soirée qui fut tout de même agréable et bonne chance pour les rencontres futures.

Et si on s’entend bien, mais sans attirance physique, j’ai cru comprendre qu’il existait un truc appelé « amitié ». Ça pourrait être une option.


Au nombre de filles qui déplorent que les gars n’écrivent pas grand chose, j’ai cru avoir la description parfaite.  C’est élaboré, c’est clair, c’est descriptif, c’est sincère, c’est gentil. 

… Mais voilà, en trois mois et demi, je n’ai eu onze like et quatre messages.  Décevant!  Mais en même temps, je ne peux le nier, qui dit profil irréprochable dit également profil cliché.

J’ai donc décidé de me démarquer de la masse.  Je me suis créé un second compte sur OK Cupid.  Mais cette fois, en guise de photo de profil et d’introduction, j’ai plutôt mis ceci:

My self-summary
Je suis un grand voyageur. Je visite régulièrement des endroits aussi exotiques que Verdun, Ville-Émard, St-Henri, Hochelaga, Rosemont, NDG, Ville-Marie, Lasalle et même Wesmount. Que voulez-vous, on est globetrotter ou on ne l’est pas.
(Précision pour mes lecteurs européens: Ce n’est qu’une liste des différents quartiers de Montréal, ville où j’habite, d’où gag.)

J’aime les restos, car grâce à leurs prix exorbitants qui m’empêchent d’y aller, ils m’encouragent à faire l’épicerie et à cuisiner moi-même.

J’aime faire des sorties : Je sors les poubelles, je sors chercher le courrier, je sors pelleter… Je sors même au dépanneur. Non mais YOLO, s’tie!

Je parais plus jeune que mon âge actuel, surtout quand on regarde mes vieilles photos de bébé prises en 1968. Je n’ai vraiment pas l’air d’avoir 49 ans là-dessus.

La culture a une grande importance dans ma vie car sans elle il n’y aurait pas de patates, donc pas de poutine.

J’aime bien prendre un verre, quand il sort du lave-vaisselle, afin de le ranger dans l‘armoire avec les autres verres propres.

J’ai horreur des drames. Par contre j’aime les comédies et les documentaires.

J’apprécie particulièrement une bonne bouteille, remplie d’eau du robinet. Rien de plus rafraîchissant et réhydratant, surtout quand on a soif.

C’est pas pour me vanter, mais au lit, je sais faire pas mal de trucs: Dormir, changer la literie, placer une douillette, mettre une taie à l’oreiller, et même poser un drap contours. Pis environs deux fois par année, quand je feel ben ben physique, je vire le matelas de bord.

Je cherche une femme dont le passé est réglé, donc qui a eu ses règles le mois passé, puisque ça signifie qu’elle n’est pas enceinte.

Je suis sexuellement fluide, après l’orgasme, mais rien à craindre, le condom retient tout.

Je suis sapiosexuel, so I’ll fuck your brains out!

J’aime les choses que je préfère, surtout lorsqu’elles me plaisent parce qu’elles sont à mon goût.

Je cherche une femme qui vit à Montréal. Et si tu es toujours en vie lorsque hors de Montréal, encore mieux.

Enfin, tu seras toujours sage et aimable, sinon je serai obligé de te peinturer en jaune et te mettre en punition comme une vilaine petite banane indisciplinée.

(C’était: L’art de retravailler les vieux clichés de profils.)


Quant aux photos, je ne fais pas dans le cliché non plus:





 

Les résultats?  En une semaine, j’avais reçu 42 like et ces 12 messages:












Disons que certaines d’entre elles n’étaient pas contentes-contentes quand je leur ai répondues que ma présence sur OKC et ce profil n’étaient que dans le but de faire une expérience sociale. 

Mais qu’importe, mon expérience fut une réussite.  Car j’ai réussi à démontrer une grande vérité au sujet des profils de ce genre de sites: Si tu veux te faire remarquer, arrange-toi pour te démarquer.  Sérieux, là!  Mon intro était ridicule, mes photos étaient loin de m’avantager.  N’empêche que  que j’ai reçu quatre fois plus de like et de messages en une semaine avec ce profil rigolo, qu’en trois mois avec mon profil à 100% sérieux.

12 (autres) catégories d’hommes de sites de rencontres

Ce billet est le onzième de la série (Més)aventures sur sites de rencontres.  E

Quelques gentilles demoiselles ont partagé avec moi leurs observations des profils masculins sur sites de rencontres.  Ils peuvent être divisée en douze types, que voici:

1- Les non-monogames, pour diverses raisons: D’un côté, les polyamoureux, les couples ouverts.  Et de l’autre, les infidèles en tous genres, incluant d’ex-membres de Ashley Madison.

2 – Les wannabe Mister Grey. Ils veulent vous faire découvrir les joies de l’humiliation et de la douleur, sans trop savoir ce qu’ils font. Ne connaissent rien au BDSM.  Comme l’auteur des 50 shades of, finalement.  Ils sont tous sapiosexuels (disent-ils) mais en fait ne pensent qu’au cul. Ils sont généralement mariés à une pauvre naïve qui ne soupçonne rien.

Le groupes 1 et 2 partagent le même sentiment de supériorité sur la masse moutonneuse des monogames, se considérant, d’une manière évolutive, au-delà du honteux sentiment de possessivité.

3- Les pervers losers de base. Selfies de douchebags, même quand ils n’en ont ni le physique ni le style, dick pics, messages qui se résument à « Me wanna fuck », généralement dans un orthographe déplorable.

4- Les jeunes qui veulent des vieilles. Jeunes hommes de 18-25 ans avec la libido volcanique car leur cerveau marine dans sa testostérone toute fraîche. Influencés par la rumeur disant que les cougars sont des insatiables nymphos qui font tout et qui aiment tout.

5- Les vieux qui veulent des jeunes. Ils ont besoin d’un eye-candy tout frais à leur bras pour remonter leur ego, histoire de se faire accroire qu’ils ne sont pas si vieux que ça. Ça ne les dérange pas si elles sont moins allumées au lit puisqu’ils ont eux-mêmes la libido pas mal plus calme qu’il y a vingt ans.

6- Les colériques instantanés.   Leur frustration et leur agressivité est camouflée sous un vernis très mince qui craque dès la seconde où il n’est pas d’accord sur un point X avec vous, ou si vous le contrariez.  En général, se décrit comme étant « un bon gars qui en a assez de se faire niaiser. » 

Dans un ordre d’idées similaire:

7- Le gars qui en a assez de tomber sur des relations toxiques.  Il te parle de long en large de ses 27 ex, toutes des salopes profiteuses menteuses hypocrites qui lui ont fait perdre son temps.  Mais tu te rends vite compte que finalement, tout ce que ces filles avaient en commun, c’est lui.   Et à jaser avec lui, tu réalises assez vite pourquoi elles s’en sont éloignées.

8- Le loser pas de vie pas de job, qui cherche femme de carrière avec vie sociale.  Dans le meilleur des cas, sera fée du logis et amant passionné contre hébergement, coûtant à peine plus que sa nourriture.  Dans le pire, sera un parasite qui est là pour se faire entretenir, sera un gouffre financier, et continuera de se chercher des amantes sur des sites de rencontres tandis qu’elle est au boulot.  

9- Les malheureux délaissés solitaires. Se décrit comme ayant des belles valeurs : Accorde sa confiance, fidèle, croit en Dieu, est prêt à fonder une famille. Il a souvent une photo à côté de son sapin de Noël, avec son chat.

10- Les gars qui disent franchement, sans détour, ne vouloir que du sexe. Éventuellement, ils se rendent compte que leur franchise leur rapporte zéro cul. Alors ils changent leur profils, disant qu’ils veulent une relation à long terme.

11- Les fétichistes en tous genres.  Ceux-là ratissent large dans l’espoir de trouver une femme à l’esprit ouvert.  De « J’aime les jupes en jeans et les coats de cuir »  à « Je veux juste te chatouiller les pieds le plus longtemps possible » en passant par « Fais-moi pipi dessus pendant que je conduis ma moto. »

12- Les gars tout à fait normaux, voulant une relation normale avec femme normale. Deux problèmes avec celui-là: De un, il faut le trouver. Et de deux, encore faut-il qu’il y ait une chimie entre vous.

_______
Merci à Cindy RJ, Nathalie G et Marianne D pour leur désopilantes contributions, et Sarah D pour certains ajustements nécessaires.

40 gars typiques de sites de rencontres.

Ce billet est le dixième de la série (Més)aventures sur sites de rencontres.  En fait, c’est un vieux billet que j’ai retravaillé en rajoutant plein de nouveaux exemples.

La plupart de mes lecteurs étant des lectrices, je me suis souvent fait demander par celles-ci de répertorier le genre de gars que l’on retrouve sur les sites de rencontres. En particulier ceux qui ont un comportement peu appréciable. Voici donc, à la demande générale, 40 gars typiques de ce genre de sites:

1- L’Homme de peu de mots.
Une coupl’ de pics, aucun texte.  Et voilà, mesdemoiselles, qui sera l’heureuse élue?

2- L’Emojiste
Au lieu de trouver les mots justes, l’émojiste se décrira ainsi:
 » 6’2 fr/an 🐶🍦🍹🚤 »
Traduction : Je fais 6’2 je suis bilingue, j’ai/j’aime les chiens la bonne bouffe les plaisirs l’alcool voyager et la plage pis je fais du snow, cherche fille tellement simple qu’elle ne lit que les emojis.

3- Le Dixhuitophile de longue durée.
Ça, c’est le gars entre 26 et 38 ans qui n’écrit qu’à des filles qui en ont 18.  En général, il finit par se calmer lorsqu’il arrive à la veille de la quarantaine.  Il commence alors à  s’intéresser à des filles plus vieilles. Genre, celles qui en ont 20.  Voire même 21. 

4- Le Recherchiste Facebookien.
Sur le site de rencontres, il voit ta photo, ton prénom, ta ville et ta profession.  Afin de se démarquer de la compétition du site, il va sur Facebook, entre ton prénom et ta profession dans l’engin de recherche, reconnait ta photo, et te contacte là.   

5- Le Copieur-Colleur
Il t’a envoyé un mot gentil et tout plein de compliments? Bien! Est-ce qu’il y a au moins une chose dans son message qui te décrit personnellement? Ne serait-ce que ton nom? Non? Dans ce cas, les chances sont grandes qu’il t’a juste copié-collé le même message qu’il a envoyé à un grand nombre de filles. Tu peux t’en rendre compte assez vite quand tu en parles à tes amies du site, et qu’elles te disent qu’elles ont reçu exactement le même message du même gars.

6- Le CONtre-Argumenteur
Pas besoin d’avoir mis des photos sexy sur ton profil.  Le simple fait d’être de sexe féminin suffit pour attirer cet excité du gland qui va vite te suggérer d’allumer ta cam pour lui montrer tes seins ou ton entrecuisse. Tu déclines?  Il insiste, d’abord gentiment. Puis il va te demander pourquoi tu refuses. À chaque argument que tu sors, il aura un contre-argument car à ses yeux aucune de tes raisons de lui refuser n’est bonne. Et il va insister. Et insister. Et insister. Et insister. Et insister. Et insister. Et insister. Et insister. Et il va se montrer très déçu que ton non ne se transforme pas en oui et il va conclure en tentant de discréditer publiquement sur ce qui, pour lui, est un manque de cohérence de ta part, avec des phrases du genre de « Mais kess’tu fous sur un site de cul si tu veux pas le montrer?  »

7- Le Jeckyl et Hyde
Il est vrai que l’amour et la haine sont des sentiments très près l’un de l’autre. La preuve: Ce gars-là va t’approcher en parfait gentleman respectueux et irréprochable. Puis, il va te faire tout plein de compliments: Tu es gentille jolie, intéressante, intelligente, etc. Et si tu as un surplus de poids, aucun problème. Bien au contraire, il sait apprécier la beauté des femmes bien en chair et ne se gène pas pour te le dire. Voici le moment où il te sens mure pour recevoir ses propositions sexuelles. Mais voilà, le gars ne te plaît pas, alors tu déclines.  Peu importe la raison que tu lui donnes pour refuser ses avances, le fait est que tu refuses ses avances. Et ça, il ne le prend pas. Il change alors complètement son opinion sur toi, te disant que tu n’es qu’une  grosse vache laide à en vomir qui devrait le remercier à genoux d’avoir daigné s’abaisser à t’accorder son attention. Le bout un peu étrange, c’est qu’il va te traiter de salope parce que tu refuses d’avoir du sexe. Mais bon, quand on est frustré, on ne regarde pas à la logique de nos insultes.

 

8- Le ContraDictateur
Sa fiche dit qu’il s’agit d’un couple bi de 60 ans qui habite Québec et qui recherche une femme bi de 30-60 ans, de leur région, pour trips de sexe. Ta fiche dit que tu es une femme hétéro de 25 ans de Montréal, qui recherche une relation sérieuse avec un homme de Montréal dans la vingtaine. Il te contacte pour une soirée de sexe. Tu déclines en lui expliquant qu’ils ne sont pas ce que tu cherches. Il insiste. Tu lui dit que, selon leur fiche, toi non plus tu n’es pas ce qu’ils cherchent. Il te répond que seuls les fous ne changent pas d’idée, et continue d’insister. Donc, non seulement il insiste malgré le manque total de compatibilité entre vous, ils se permet de te traiter de folle.

9- Le cunnilinguiste

La toute première chose qu’il te dit sur le site (ou la deuxième, s’il a la patience de te saluer avant), c’est « J’aimerais te manger la chatte!  »  Il ne faut pas s’en étonner. C’est que nous autres, les gars, avons maintes fois entendu des filles se plaindre que leurs partenaires passés et/ou présents n’aiment pas leur faire plaisir oralement. On en vient donc à la conclusion logique qu’offrir la chose, c’est la baise assurée.  Et lorsqu’il essuie un refus, il est totalement confus.  C’est qu’il n’arrive pas à comprendre que même quand une fille a une folle envie de se faire servir oralement, ça ne signifie pas pour autant qu’elle est prête à laisser n’importe quel inconnu le lui faire.  Ceci dit, lorsqu’un gars utilise cette suggestion comme première approche, c’est surtout parce qu’il se doute bien qu’il n’a pas grand chose d’autre pour réussir à plaire. 

10- Le Drogué Raide

Ça, c’est le gars qui t’approche en te disant « Hé, ça te dit de baiser toute la nuit? J’ai pris du Viagra et/ou de l’XTC et j’en ai pour une semaine à avoir la pine d’acier!  » Comment voulez-vous que la fille se sente excitante et désirée si la première chose que lui dit le gars est qu’il a besoin de se doper pour se la garder raide avec elle? 

11- L’Analpha-Bête
Dragueur que l’on nomme ainsi ou bien parce qu’il ne sait pas lire, ou bien il est trop bête pour comprendre quand tu dis sur ton profil ne pas chercher quelqu’un comme lui.

12- Le Membre Fantôme
Un jour, un membre dont  tu n’as jamais entendu parler avant t’écrit en privé qu’il te trouve intéressante et aimerait bien te connaître plus. Tu visites son profil, histoire d’en savoir plus. Il n’a pas de photo, son nombre de messages dans la place est de zéro, et il y est membre depuis trois ans et demi. WTF?

13- L’Amoureux Instantané
Il commence par t’envoyer un mot gentil et amical, et il va rester gentil et amical jusqu’au moment où vous aller passer aux conversations privées.  Il passe alors d’amical, à dragueur en blagues, à dragueur de moins en moins en blagues, à totalement amoureux full-accro qui te supplie de le rencontrer, et ce moins de 48 heures après votre premier contact.

14- L’Ortho-Grave
lui sé selui ki écrit telman mal que si il baize comm e qui écri sa esplique pkoi yé sélibaterre lollllllllllll

15- Le Grosse-o-phobe
Toute femme avec le moindre surplus de poids a un jour eu à faire avec ce triste individu qui a utilisé son poids pour l’insulter.  Et ce, peu importe l’argument.  Par exemple:

  • Tu t’apprêtes à aller dîner: « C’est ça, va donc te remplir la face de McDo, crisse de grosse conne! »
  • Tu déclines ses avances: « Penses-tu qu’une grosse laide comme toi peut se permettre d’être sélective? »
  • Tu es bonne en maths: « Tu peux ben avoir le temps d’étudier. Grosse comme que t’es, c’est pas comme si tu pouvais avoir une vie sociale et sexuelle. » 

16- Le Tape-d’une-main
Vous échangez de façon courtoise pour une période pouvant aller de quelques minutes à quelques heures.  Puis, il te révèle qu’il n’a pas cessé de se branler tout le long de votre conversation, malgré le fait que tu n’as rien fait d’autre que de lui parler de ta journée au boulot et de ce que tu prépares pour souper.

17- Le Respectueux Extrémiste

Ça, c’est le gars qui s’est rendu compte que beaucoup de femmes se plaignent que les gars ne respectent pas leurs limites. Par conséquent, il croit avoir trouvé la formule pour être un gars parfait: Le Respect! Il n’arrête jamais d’attirer l’attention sur le fait qu’il va toujours rester à sa place et que jamais il ne forcera une femme à faire quoi que ce soit car il est respectueux, lui. Le problème, c’est que puisque son respect est juste une façade qu’il se donne pour séduire, il ne sait pas où s’arrêter. Alors si une femme lui fait des proposition, il va les décliner, en rajoutant fièrement qu’il refuse par respect pour elle. Il aura bien du mal à comprendre pourquoi, suite à cette douche froide, elle s’éloigne de lui, puisqu’il l’a pourtant toujours traitée avec respect.

18- Le Malléable
Celui-là est prêt à prendre n’importe qui, de n’importe quel site, habitant n’importe où, voulant n’importe quoi, n’importe quand. Au lieu de se décrire tel qu’il est, il te dira plutôt ce qu’il n’est pas: Il n’est pas jaloux, il n’est pas drogué, il n’est pas infidèle, bref, tous les défauts que les femmes détestent chez les hommes, il ne l’est pas. Il va te poser tout plein de questions sur tes goûts et activités, de façon à pouvoir s’y conformer en répondant « Je suis pareil!  », chose qu’il n’aurait pas pu prétendre s’il s’était décrit en premier. Ça ne l’empêchera pas d’affirmer que tu es spéciale pour lui car il n’est pas désespéré.

19- L’ÉnerVantard
Tout ce dont il parle, c’est he, himself and him. Il a tout vu, il a tout fait, et beaucoup mieux que les autres. Il ne dialogue pas avec toi, il monologue!  Il est tellement pris dans sa mission de t’éblouir qu’il se fout complètement de ce que toi tu as à dire.

20- Le ProfessioNul
Les femmes et le sexe, il connait ça! Il a tout lu, tout étudié, et tout appris pour devenir l’amant parfait, et a utilisé ses vastes connaissances afin de développer sa propre formula gagnante sexuelle : D’abord, préliminaires d’embrassades et de caresses pendant 10 minutes. Ensuite, cunnilingus pendant 10 minutes. Ensuite, pénétration, stimulation du point G et changement de position aux 10 minutes. Répéter tant qu’il ne t’aura pas procuré au moins 3 orgasmes. C’est bien!  Mais il faut avouer que parfois, ce n’est pas la peine qu’il se donne autant de mal, puisque tu es tellement allumée que tu n’as pas besoin de préliminaires.  Dans ces moments-là, tu as juste envie de te déculotter et te faire enfiler immédiatement sans ménagement. Et ça…

  • A) il ne le comprends pas, parce qu’il n’a appris à baiser que de sa façon technique.
  • B) il est pris au dépourvu parce que tu lui empêches de montrer à quel point c’est un bon baiseur expérimenté et adroit.
  • C) il se demande si tu te fous de sa gueule, parce qu’il est convaincu qu’aucune fille n’aime se faire baiser avec force et passion.
  • D) il frustre, prétend qu’il sait mieux que toi ce que tu aimes vraiment, et insiste pour te baiser à SA façon.

Autrement dit, même s’il prétend être attentif aux besoins sexuels des femmes, en réalité la seule chose qui l’intéresse c’est son image d’amant parfait. Sauf que s’il était vraiment l’amant parfait, il t’écouterait au lieu d’en faire à sa tête.

21- Le SexTremiste
Il se vante que la nature a été généreuse avec lui, ce qui lui permet de pouvoir garder une femme éveillée toute la nuit car qu’il est aussi insatiable que résistant. Lorsque tu lui laisses la chance de le prouver, tu constates qu’il se limite à la pénétration et que tu n’as pas senti grand chose de sa bite de schtroumpf durant les huit minutes qu’ont duré la baise.

22- Mister Dick Pics
Parce que les gars s’excitent à voir une photo d’entre-jambe de fille, il pense que c’est pareil en inversant les sexes.  Alors il t’envoie une photo sur laquelle il a le zgeg qui fait Heil Hitler, en croyant que ça va te rendre automatiquement glissante jusqu’aux chevilles.

23- L’AlphaBite
Il a une grosse bite, il est convaincu que ça fait de lui un mâle alpha, alors tout tourne autour de ça: Sa photo de profil est sa bite. Ses galeries sont des photos de sa bite. Sa cam est braquée sur sa bite. Et il ne parle que de sa bite.

24- Le Vif du Sujet
Avec lui, pas de temps à perdre! Son premier message est court et droit au but: Quand ce n’est pas « On baise quand?  », c’est quelque chose d’aussi rapide disant sensiblement la même chose . Et si tu ne lui réponds pas, il est fort possible qu’il ne s’en rendra jamais compte, puisqu’il a envoyé le même message à 8624 autres filles.

25- Le ConPétiteur
Dès qu’il voit un autre gars attirer l’attention d’une (ou plusieurs) des filles du site, il ne le digère pas. Il part alors en croisade contre celui qu’il voit maintenant comme un adversaire, dans le but de le rabaisser dans l’estime des filles. Pour ce faire, il prendra la moindre parcelle d’information à son sujet et la déformera de façon négative afin d’étaler au grand jour, dira t-il, la vraie nature de l’autre gars. En fait, en agissant ainsi, c’est plutôt sa propre nature qu’il étale: Insécure, jaloux, mesquin, envieux, menteur, manipulateur, etc.

26- Le Moqueur-Agressif
Lui, il ne perd pas de temps à jouer au bon gars.  Sur le forum ou le t’chat, il fait tout plein de blagues sexistes.  Ces remarques vont faire que…

  • 50% des filles vont l’ignorer.
  • 35% vont le trouver cave, et le dire publiquement.
  • 10% vont le trouver drôle, et même que…
  • 5% vont le défendre contre celles le trouvant cave.

On pourrait penser que cette attitude est stupide comme technique d’approche. Pourtant, ça marche. La preuve: Quel membre gentil et respectueux peut se vanter d’avoir réussi à  attirer l’attention et mettre de son bord 15% des membres féminines du site, comme lui vient de le faire?

27- L’impaChiant
N’arrête pas de se plaindre que ça fait 36 heures qu’il est membre ici, il a envoyé 97 demandes de contacts, et il n’a toujours pas une seule fille intéressée par lui… CE SITE EST UNE MERDE!

28- Le Cliché Cliché.
Sa photo de profil entre dans l’une de ces très typiques catégories:

  • Le mec et sa bagnole.
  • La bagnole SANS le mec.
  • Le mec et sa moto.
  • Le mec et son chien.
  • Le mec qui a la main de son ex sur l’épaule (il a découpé le reste).
  • Le mec à casquette et verres fumés.
  • Le mec torse nu.
  • Le mec encordé en activité d’escalade.
  • Le mec en bermudas au Beachclub de Pointe-Calumet avec une foule de douchettes en arrière-plan. 
  • Le mec sportif, habillé de tout l’équipement du randonneur, en plein bois ou en montagne.
  • Le selfie en situation dangereuse.
  • Les photos de voyage, le mec devant la Tour Eiffel, le Sphinx, le Parthénon, le panneau routier nommant une ville, etc. 
  • Le selfie pris de beaucoup trop près, sous un mauvais angle, qui fait apparaître ses trois mentons, son acné, la petite guédille dans sa narine gauche et son air vraiment trop motivé à séduire
  • La photo inexistante.

29- Le Tout-Faux
Il est gentil et charmant, mais c’est bien la seule chose chez lui qui est vraie.  Pour le reste: Sa photo de profil date d’il y a plus de 5 ans.  Il dit avoir 29 ans mais il est dans la quarantaine. Il dit ne pas avoir d’enfants alors qu’il en a déjà deux.  Il est toujours prêt à te rencontrer mais jamais chez lui car, bien sûr, il se dit célibataire alors qu’il est en couple et habite avec sa conjointe. Lorsqu’il sera finalement démasqué au bout de deux ou trois mois, il braillera qu’il n’avait pas le choix de s’inventer une vie parce que, étrangement, personne ne l’aime tel qu’il est vraiment.  La preuve: Maintenant que tu sais la vérité à son sujet, tu as perdu intérêt pour lui.

30- L’habitué
Sa fiche dit qu’il est membre de la place depuis plus de cinq ans. Ça peut vouloir dire trois choses:

  1. Ou bien il n’a vraiment rien pour plaire.
  2. Ou bien il est en chasse permanente.
  3. Ou bien il a été membre ici il y a longtemps, il a eu une relation, et maintenant que celle-ci est terminée, il est de retour.  Ce qui veut dire qu’il s’attendait à ce que la relation ne dure pas, et à avoir à revenir.

D’une façon comme d’une autre, on ne peut pas dire qu’il constitue du bon matériel pour une relation monogame.

31- L’Esthète-de-noeud
Les photos de sa liste d’amis ne sont qu’une collection de filles de style mannequins et douchebaguettes. Voilà qui en dit long sur ses préférences, donc sur sa personnalité.

32- Le N’importe-Quoi-Pourvu-que-ça-Baise
L’inverse du précédent. Grand croyant de la rumeur populaire comme quoi les vieilles, les grosses et les laides sont les plus allumées et/ou les plus désespérées, c’est celles-là qu’il approche. Par conséquent, s’il ne s’occupe pas de toi, c’est ironiquement parce qu’il te croit trop bien pour lui.

33- L’accro grave.
Un soir, tu as eu envie d’un plan cul sans prise de tête.  Tu as visité son profil.  Tu as aimé ses photos.  Tu as aimé sa description.  Il a l’air sympathique.  Vous jasez.  Il n’a rien d’un douchebag.  Tu l’invites.  Vous baisez.  Voilà, c’était bien, à un de ces jours, ou non, peut-être, whatever, bye.  Moins d’un quart d’heure après vous être quittés, il te texte comme quoi il a adoré votre séance et a déjà hâte de te revoir.  Il te téléphone.  Il te laisse full de messages sur ta boite vocale.  Il te retrace sur Facebook.  En trois jours, le ton de ses très nombreux messages va de gentil (compliments, hâte de te revoir), à interrogateur (Pourquoi tu ne me donnes pas signe de vie?), à plaintif (Pourquoi ce silence? Qu’est-ce que je t’ai fait?) à suppliant (Laisse-moi une chance, je suis une bonne personne), à pitoyable (J’ai de la peine ). 

34- Le Passif Non-Agressif
Il te fait une demande de contact, tu l’acceptes, et vous vous échangez quelques messages.  Il est gentil, drôle, mais plus les jours passent plus tu réalises qu’il ne te dit que des banalités. Il ne montre aucun signe d’intérêt particulier pour toi, même que sa conversation devient de plus en plus courte et insipide.  Tu finis par ne plus lui répondre, et il cessera de te donner signe de vie pendant une semaine ou deux. Puis, il te relance, toujours sur des banalités, et tu te demandes bien pourquoi il te dérange ainsi pour rien.

En fait, il cherche à se faire draguer.  Il veut que tout vienne de toi: Les premier pas, les propositions de rencontres, les propositions de baise, et ce sans jamais rien faire pour t’en donner envie.

35- Le multiplicateur.
Il a 3-4-5-6 profils sur le même site, nicks différents mais mêmes photos et sensiblement la même description.   À se demander pourquoi il a fait l’effort de se donner plusieurs identités.

36- Le Nique-ma-Race
Trois éléments invariables:

  1. Il est d’une autre race / couleur / culture que toi.
  2. Il t’aborde et te fait des propositions sexuelles.
  3. « Tu refuses? Mais t’es raciste, salope! »

Faut juste pas confondre.  Ceci n’est pas un comportement ethnique. C’est simplement un comportement de con.  Et des cons, on en retrouve partout, dans toutes les races / couleurs / cultures.

37- Le ghosteur
Vous vous contactez, vous échangez des messages, vous vous jasez sur messagerie.  Le courant passe à merveille, vous vous entendez super bien, vous discutez même d’une rencontre bientôt. Puis, sans prévenir, il te bloque de partout sans le moindre mot d’explication, et tu n’en entendras plus jamais parler pour le reste de ta vie.

38- L’Apparition Interrogatrice
Vous vous jasez sur une période allant de quelques heures à quelques jours.  Et puis, pour une raison X, tu ne lui réponds plus pendant 48 heures.  C’est là que tu as la désagréable surprise de le voir se pointer en personne sur ton lieu de travail, en te demandant des explications sur ton silence.  Ou pire encore: À ton domicile.

39- Le Mature Responsable Intense et Tourmenté
Il est beau, athlétique, il est séparé/divorcé et a au moins un enfant. Il vit seul et il partage son temps entre travailler, tenir maison propre et assumer ses responsabilités paternelles. C’est un miracle qu’il arrive à trouver du temps libre pour être sur un site de rencontres. La preuve: Ça fait au moins deux ans qu’il n’a pas baisé. Mais ça ne le dérange pas outre-mesure. Ce n’est pas vraiment ce qu’il cherche. Et il n’a pas le temps pour une romance non plus. Il cherche juste quelqu’un à qui parler.

Il est si mature, si responsable, et en même temps si victime des circonstances qui ne sont pas de sa faute à lui… Quelle fille ne craquerait pas pour un tel homme? Alors tu t’en rapproches, tu deviens vite son ami, vous passez vos soirées à jaser.  Il trouve un trou dans son horaire pour une rencontre.  Vous passez une excellente soirée ensemble et une très géniale nuit de baise. Tu te sens honorée d’être sa toute première baise en deux ans, baise dans laquelle il t’a avoué avoir ressenti avec toi des sentiments qu’il ne croyait plus être capable d’avoir. Tu es certaine d’avoir trouvé l’homme de ta vie et te sens prête à partager la sienne, incluant responsabilités et tourments.

Mais dès le lendemain et pour les jours suivants, il devient distant et utilise son travail et ses responsabilités paternelles comme excuses pour annuler vos rendez-vous l’un après l’autre, jusqu’au jour où il disparaît de tes contacts et de ta vie. Normal: Il est maintenant occupé à faire son numéro de mature responsable intense et tourmenté à une autre fille qui craque pour lui. Une fille qui sera très honorée d’être sa toute première baise en deux ans.

40- L’inévitable Nice Guy.
Vous connaissez le genre.

C’est tout?
Bah ouais, que voulez-vous, en tant qu’homme hétéro, je n’ai pas tellement l’expérience de l’interaction avec les gars de sites de rencontres.  Mais j’ai quand même observé ceux-là.

Avez-vous déjà eu à faire avec ces types de comportements?  En avez-vous constatés d’autres?  Parlons-en dans les commentaires.

————-
(Contributrices: Sara C, Cindy RJ, Rachel H, Tania DG)

Nouveau lecteur, nouvelle lectrice? Joignez le groupe Facebook de Mes Prétentions de Sagesse.