30 situations fréquentes lorsque l’on est dans un couple ouvert (1e partie)

Généralement, la première chose qui nous vient en tête lorsque l’on parle de couple ouvert, c’est d’imaginer des gens qui participent à des orgies 2-3 fois par semaine car leur vie tourne autour du sexe. Mais au-delà de ce cliché irréaliste sommeille une réalité qui, bien que possédant quelques bons côtés, n’est pas toujours de tout repos.

Entre mes trois relations monogames à long terme passées et présente, j’ai eu deux périodes de célibat. La première a duré quatre ans (1995-1998). La seconde fut de deux ans (2011-2013). Dans les deux cas, j’ai eu des amantes. Avec elles, on ne peut pas vraiment parler de couple ouvert proprement dit, puisque techniquement nous ne formions pas un couple. N’empêche que l’arrangement était assez similaire, c’est-à-dire que nous nous fréquentions régulièrement tout en ayant des aventures chacun de notre côté. C’est lors de ces périodes que j’ai rencontré quelques véritables couples ouverts. Ceci m’a non seulement permis de voir comment ça se passe, ça m’a également permis de le vivre. Et c’est ainsi que j’ai appris qu’il existe 30 situations assez fréquentes lorsque l’on fait partie de ce milieu.

1) Vous êtes obligés d’en parler.
Il y a des gens qui disent : « Pourquoi est-ce que les lesbiennes, les gais, les bis et les couples ouverts se sentent toujours obligés de s’annoncer comme tel? Tu ne verras jamais un hétéro aller se présenter à quelqu’un en disant « Bonjour, je suis hétéro! » Vrai, mais c’est normal puisque nous vivons dans une société dans laquelle l’hétérosexualité monogame est l’orientation par défaut. Mais lorsque tu ne fais pas partie du cadre hétéro-normatif, le seul moyen de savoir si les gens autour sont compatibles avec ton orientation, c’est de le dire.

2) Tâter le terrain comporte des risques.
Car il est en effet impossible de savoir comment l’autre personne va réagir en apprenant ça. Ça peut être positif. Ça peut être neutre. Ça peut être négatif. Ça peut être carrément haineux. Tout comme la personne peut se montrer neutre ou positive devant toi, mais vous massacrer verbalement dans ton dos. C’est vraiment un coup de dés. Et une fois que vous l’avez lancé, vous ne pouvez pas revenir en arrière.

3) Certains commentaires annoncés comme étant respectueux et ouvert d’esprit sont en fait de la négativité passive-agressive.
Exemple : « C’est sûr que si t’aimes pas assez ton chum pour être capable de lui être fidèle, tu es tout à fait dans ton droit de le faire cocu. » Ou bien « J’admire la façon sereine que tu as d’assumer le fait que tu n’es pas capable de le/la satisfaire sexuellement. » Avec ses encouragements hypocrites, cette personne te laisse le choix entre ne rien dire et ainsi confirmer son accusation, ou bien lui expliquer, ce qui est peine perdue car la personne reviendra toujours avec d’autres questions aux sous-entendus tout aussi méprisants. Dans son cas, quand elle dit « J’essaye juste de comprendre. », ça veut dire en réalité « J’essaye juste de tourner les phrases et les questions de manière à te faire admettre que tu es une salope / que tu es un loser cocu volontaire / que vous n’êtes pas vraiment en amour / que vous êtes des dépravés. »

4) Certaines personnes totalement non-concernées prennent votre choix de vie comme une attaque personnelle.
Il y a des gens qui ressentent un grand besoin d’être vus comme étant parfaits et irréprochables.  Pour eux, en principes, la sexualité est une chose de sacrée qui ne se fait qu’entre deux personnes amoureuses et en couple stable monogame.  S’ils ont le malheur d’apprendre que vous vivez votre sexualité autrement que selon leurs principes à eux, attendez-vous à des attaques où aucun mot ne sera mâché.  Cette personne réagit comme si vous l’aviez personnellement attaquée, et jamais elle ne cessera de vous démolir verbalement car jamais elle ne se remettra de ce qui, à ses yeux, est un impardonnable écart de conduite.  Si vous avez le malheur d’avoir cette personne dans votre entourage, attendez-vous à avoir la pire des réputations sexuelle, et ce pour le reste de votre vie.

5) Vous recevez beaucoup plus de sollicitation sexuelle lorsque vous êtes dans un couple ouvert que lorsque vous êtes célibataire.
Il est vrai que lorsque l’on approche une personne célibataire sans autre raison que le sexe, on risque fort de se faire virer.  Mais quand elle s’affiche comme étant en couple ouvert, on comprend automatiquement que même si nos propositions sexuelles seront déclinées, elles ne seront pas malvenues.  Ça rassure.  Cependant…

6) Dans un couple ouvert, la fille est beaucoup plus sollicitée que le gars.
Un homme seul qui va vers ce couple, c’est sûr qu’il va vouloir la fille. Une lesbienne, une bi ou une bi-curieuse, là encore, n’aura rien à foutre du gars. Mais là où c’est décevant, c’est que même les couples vont majoritairement solliciter la fille, en tâtant le terrain pour voir si elle accepterait de le faire sans son mec.

7) Il arrive parfois que l’un des partenaires se sente obligé de consentir.
Ça parait généralement dans la soirée, par exemple, lorsque la femme n’est pas très active, et ne semble pas vraiment en tirer de plaisir.  On comprend alors qu’elle ne fait ceci que pour satisfaire les fantasmes de Monsieur.  À moins de se foutre du confort des autres, voilà qui apporte une touche de malaise dans la soirée.  J’ai également vu un gars qui s’était fait complimenter sur son ouverture d’esprit, d’accepter que sa blonde couche avec d’autres.  Il a répondu d’un air abattu et résigné: « Je fais ce que j’ai à faire pour m’assurer qu’elle reste avec moi. »  Ouch!

8) Il y a le risque qu’un(e) amant(e) essaye de se mettre entre vous.
Soyons réalistes: Dans un couple, la compatibilité sexuelle est importante.  Aussi, l’avantage d’être libertin, c’est que ça nous permet de voir si le sexe avec telle ou telle personne est mauvais, bon, satisfaisant ou génial.  Ainsi, parfois, un amant peut tout faire pour se montrer comme amant génial pour la fille en couple.  Une fois leur compatibilité sexuelle établie, il se montre doux, gentil, attentionné.  Il cherche à savoir quels sont les aspects qui ne fonctionnent pas dans le couple, afin de mieux essayer par la suite de se montrer meilleur que son chum, histoire de prendre sa place.  Et si, comme dans le point précédent, la fille n’est en couple ouvert que par obligation, elle se laissera certainement séduire par l’idée d’un nouveau chum avec forte compatibilité sexuelle, qui lui offre une relation monogame.  J’ai vu ça arriver assez souvent.

9) Le nombre de gens qui veulent le faire sans condoms est assez aberrant.
Dans une soirée de sexe à plusieurs, il n’est en effet pas rare que l’un des hommes se prononce contre le port du condom, en disant que « Moi, fourrer du plastique, j’sens rien! » ou bien que « Ça m’fait débander parce que c’est trop serré! »   Ils vont même se donner un air boudeur et contrarié tout le long de la soirée, et n’hésiteront pas à sous-entendre que ce malaise est de la faute de ceux qui insistent pour être sécuritaires. Et lorsque l’on évoque les dangers de contractions d’une ITS, ils sont prêts à nous jurer que chacun des 97 partenaires qu’ils ont eu ces derniers mois acceptaient de le faire sans protections car ils sont tous en parfaite santé car ils ont tous des habitudes sexuelles sans risques.  Personnellement, je n’ai jamais compris comment on peut affirmer être sécuritaire lorsque l’on a plusieurs partenaires sans protection, ce qui est un comportement à risques. Mais bon, c’est p’t’être juste moi.

De la part d’hommes, on s’y attend.  Or, j’ai été très surpris de voir qu’il y avait des femmes toutes aussi insistantes à être contre le port du condom.
 

10) Des fois, le couple ouvert, c’est juste une façon déguisée de trouver mieux.
Je me souviens, à l’époque de mon retour aux études, qui correspondait à une de mes périodes de célibat, de cette amante que j’ai eu et qui était dans un couple ouvert. Elle ne cessait de se plaindre, comme quoi elle était malheureuse avec lui, et me donnait de plus en plus de signes comme quoi elle était en train de tomber en amour avec moi. Puis, un jour, elle m’appelle, toute heureuse, pour me dire qu’elle avait lâché son chum, donc que rien ne nous empêchait désormais de former un couple. Acculé au pied du mur, je n’ai eu d’autre choix que de lui remettre les pendules à l’heure en lui disant: « J’ai toujours été clair comme quoi je ne veux rien savoir d’une relation sérieuse. Pourquoi, tu penses, que je ne couche qu’avec des filles déjà en couple? » C’était brusque, j’avoue, mais ce n’est pas comme si j’avais eu le choix.  Aujourd’hui, elle est mariée à cet homme de qui elle se plaignait tant, et ils ont eu deux ou trois enfants. Comme quoi elle s’est résignée et a cessé de chercher mieux.

11) Certaines personnes semblent penser que votre situation de couple ouvert fait que vous n’avez aucun droit de leur refuser du sexe.
Comme si le fait de coucher avec qui on veut signifiait automatiquement que l’on couche avec n’importe qui. Et c’est d’ailleurs ça leur argument : « Ah bon!? Alors comme ça, t’as pas de problème à coucher avec n’importe qui… Sauf MOI!? ». Pas surprenant qu’en ayant une aussi étroite mentalité, ils le prennent personnel. Et voilà pourquoi… :

12) La frustration sexuelle peut transformer une relation harmonieuse en guerre haineuse.
Que ce soit en déclinant les avances d’une femme qui ne m’intéressait pas, ou bien que je mettais fin à mes activités sexuelles avec mes amantes, ou bien comme au point 9 lorsque j’insistais pour porter le condom, j’ai eu droit à tout: De la déprime à la colère noire, des crises de larmes aux crises d’hystéries, des lettres d’amour aux mails d’insultes, de celles qui m’ont instantanément banni et oublié à celles qui sont restés accrochés sur mon cas en me retraçant partout jusqu’à un an et demi plus tard.  Je me compte quand même chanceux, j’en ai connu une qui a perdu son emploi, lorsqu’un ex amant frustré est allé y foutre la merde. 

13) Il y a toute une problématique au sujet de la discrétion.
Il est normal de vouloir laisser libre cours à ses fantasmes, sans pour autant vouloir que notre entourage le sache.  Malheureusement, concilier ces deux aspects n’est pas de tout repos.  Comment rester discrets si, pour trouver des partenaires, il faut s’afficher? Est-ce que vos amant(e)s vont bien le prendre, que vous ne voulez pas que les gens sachent que vous couchez avec eux? Ou bien vont-ils le prendre personnel, en vous accusant d’en avoir honte?  Comment éviter que les gens vertueux, les candidats insultés d’avoir été refusée, et les ex-amant(e)s frustré(e)s se fassent un haineux plaisir de vous exposer partout afin de détruire votre réputation?  C’est que le si le monde est petit, la haine est grande.  Parlez-en à une de mes ex-amantes, qui a perdu son travail dans une garderie, lorsque l’un de ses ex-amants est allé y inscrire son enfant, l’a reconnue et l’a dénoncée aux autres parents.  Ça avait beau faire 9 ans qu’ils ne s’étaient pas vus et 8 qu’elle avait cessé d’organiser des soirées, il avait gardé des photos et des textes qu’elle avait eu le malheur de laisser sur le net à l’époque.C’est un sacré casse-tête pour lequel il n’y a aucune solution.  On peut juste espérer que ça n’arrive pas, et c’est pas mal tout ce qu’on peut faire.

14) Il peut être difficile pour le couple de cesser d’être ouvert.
Il vient parfois un temps où on se rend compte que le charme s’est estompé, et que l’on ne prend plus autant de plaisir qu’avant à faire ces activités.  Qu’est-ce qui arrive si notre partenaire n’est pas prêt(e) à arrêter?  Et nos bons amis proches, avec qui on baise en groupe sur une base hebdomadaire, comment vont-ils prendre de ne plus pouvoir le faire avec vous? Vont-ils l’accepter? Vont-ils continuer de vous fréquenter si ça devient platonique?  Vont-ils insister et vous mettre de la pression? Vont-ils se mettre à vous haïr parce que vous les frustrez sexuellement? Vont-ils prendre ça comme une attaque personnelle, parce que là, soudainement, vous avez évolué au-dessus de tout ça, ce qui équivaut à dire (dans leurs têtes) que vous valez mieux qu’eux?  

15) Aux amants, le cul.  Aux conjoints, la merde.
Dans tous les couples, il y a des aspects positifs et négatifs.  Et la majorité des points négatifs sont directement reliés au quotidien, au fait de faire vie commune.  Et plus notre vie est commune (cohabitation, enfants, etc), plus une séparation demanderait un bouleversement de vie, et plus on doit se forcer à endurer.   Ainsi, une femme qui vit un ménage de plus en plus pénible ira de plus en plus souvent oublier ses soucis entre les bras de son amant.   Un amant qui l’apprécie beaucoup plus que son conjoint.  Mais c’est normal.  L’amant n’a pas à vivre avec elle, lui.  Il ne sait pas ce que c’est, que le quotidien avec elle, lui.  Il n’a d’elle que de la tendresse et du sexe, lui.  Par conséquent, plus les amants s’apprécient, plus ils se réservent leurs côtés positifs, et moins il reste de ce positif pour leurs conjoints respectifs.

C’est sûr qu’il y a des gens qui font du couple ouvert un mode de vie et que celui-ci ne leur rapporte que peu de négativité.  Mais ça prend un couple solide, intelligent, complice et équilibré, et ils doivent aussi exceller dans l’art de réussir à ne s’entourer que de gens qui ont les mêmes habilités à vivre cette situation.  Donc, c’est possible, mais ça reste quand même un exploit.

_______
Y’a liens là:

Il y a une suite: 30 situations fréquentes lorsque l’on est dans un couple ouvert (suite et fin).

Joignez la page Facebook de Mes Prétentions de Sagesse.

Le chum idéal? Vraiment?

Aujourd’hui, je vais ramener certaines d’entre vous 10 ans en arrière. Car c’est en effet en mars 2003 que ma BFF Stéphanie m’a écrit ceci:

Oulà, mon Dieu! J’ai reçu ce lien d’un gars qui me cruisait sur un forum.  Ok j’avoue que j’aime bien rire des tentatives de ces gars pathétiques pour me draguer.  Et cette fois j’ai frappé le gros lot! Juges-en toi-même!

Et c’est ainsi que j’ai découvert une page web qui en valait le détour : La page du Chum Idéal.   Bien qu’elle n’existe plus depuis longtemps, j’avais conservé une copie de son contenu, ce qui fait que je peux vous en parler aujourd’hui. Si je me permet de la ressortir une décennie plus tard, c’est parce que même de nos jours, trop de soi-disant Bons Gars font les mêmes erreurs que lui lorsqu’ils cherchent à séduire.

D’abord, une description de la chose: Dès que l’on arrivait sur ce site, une fenêtre pop up apparaissait aussitôt.  C’est une invitation à mettre cette page dans nos favoris.  Une fois cette fenêtre fermée, c’est là que le fun commence.

Tout en haut de la page, il y a le mot BIENVENUE qui clignote (c’était à l’époque où le code <BLINK> </BLINK> était encore fonctionnel), entouré de deux rangées de lumières clignotantes.  S’en suit quatre photos du gars : Deux gros plans couleur de son visage, qui sont tellement semblables qu’on se demande pourquoi il n’en a pas mis qu’une seule, et deux autres photos noir et blanc qui semblent avoir été prises dans les années 80, si on se fie à ses vêtements.   Le tout est souligné par deux autres rangées de p’tites lumières clignotantes.

Ce qui suit, en rouge bordeaux, est une reproduction fidèle et non corrigée du texte de sa page, à l’exception de son identité et adresse de courriel.  J’ai même les p’tites lumières.


Mon Courriel-Email Regulier

lechumideaL@oxmptlk.com

(si tu veux envoyer des photos, ca fait toujours plaisir)

(indique ton surnom et le site rencontre)

 

Il est difficile de se décrire en détails sans avoir l’air prétentieux…Je ne le suis pas du tout, bien au contraire…Egalement, je suis loin d’être désespéré……Pour moi ce n’est qu’un moyen supplémentaire de faire des rencontres.

FILLE RECHERCHÉE

Une fille jolie, libre, aimable, gentille, sensuelle, féminine, propre, sans mts, humaine, flexible. Qui a du respect, affectueuse, fidele, franche, pas snob.  S’abstenir les contolantes, agressives, soupe au lait, dominatrices.  Pour terminer, le revenu. les diplômes, québecoises ou étrangeres ou autres détails similaires et superficiels sont sans importance… je suis ouvert a vivre dans une autre ville ou pays pour la perle rare.  Je ne cherche pas la fille parfaite….loin de la…mais pas n importe qui non plus !… Je ne desire pas nécessairement une fille avec le meme genre de caractéristiques que les miennes , si oui ca vas, si non ca vas aussi.

JE ME PRESENTE

Propriétaire d’une petite entreprise individuelle sur Internet, 6 pieds, 170lbs, 1.80m 75kg. Yeux vert-gris-bleu, voix calme et posée. beau style vestimentaire.  Québecois, race blanche, jamais marié, pas d’enfant, ni amante, vraiment libre présentement.  Très intelligent et possede un grande culture générale, mais je n’ai pas la grosse tête. j ai une personnalité modeste.  Grande Maturité, aimable, calme, savoir vivre, disponibilité en temps, attentions, amour, échange, sensualité, discutions, soutien, ect .  Aime savourer les plaisirs de la vie.(simples comme rafinés) Independant, affectueux sans être collant, aime les conversations intimes, bon sens de l’écoute, pas jaloux ou contrôlant. Bon jugement. Riche univers intérieure, profond, sensible, philosophe.

Égalitaire dans les relations amoureuses. Grande sensualité, Viril au lit,ou doux selon l occasion. Performent (durée) N’a jamais eu de maladies sexuelles MTS…. Circoncis..hihi…. ( beaucoup plus propre, moins de risque de mts, plus beau aussi :o) …….Mais quoi! être une fille, je detesterais pas savoir cela d avance :o)  Ouvert a déménager de ville (pour une perle rare). Vie en modeste appartement avec tres belle vue, a Montreal. Sans horaire de travail fixe, je travaille a la maison. Propre, rangé, tolérant, patient, sans préjugés, ambitieux, fidèle (n’a jamais trompé), franc, honnête. sincere, authentique. Je suis ouvert a l autre. Je suis plutot rationnel, intellectuel. J’aime le plein air. Je ne suis pas un sportif de télévision bien que je m’y connait en sport et suis bon aussi a le pratiquer. En terme de lecture, de télévision, de cinéma, j aime ce qui m informe, sur des sujet qui me touche, j aime apprendre, J aime les documentaires, les films profonds, la sciences fiction, et l humour intelligent, entre autre. Je suis ouvert aux decouvertes.

Je ne suis pas alcolique, pas violent, pas droguer (si tu en prends un peu pas de probleme), pas colérique, ou soupe au lait. J aime prendre un verre en bonne compagnie. Sympa, facile a vivre, pas compliqué, aime donner mais aussi recevoir. Aime la nature, comme le night-life branché. Je suis pas snob du tout. J ai un grand cœur prêt a aimer, et être aimer, mais attention , je ne suis pas naif. J aime les personne differente ou similaire a moi, c est l ame de la personne qui compte.  Sans problèmes ou gros défaults MAJEURS cachés….mais je ne suis pas parfait, je suis tres humain. De toute facon les défaults sont des caractéristiques tres relatives et subjectives a chacuns. J’accepte l’autre telle qu’elle est, sans vouloir la changer, je m’attends a la même chose. Finalement, ais-je besion de preciser….mon profil sans pretention est veridique de A a Z . Il est le fruit plus des observations des autres et de mon auto-analyse que d une vanité deplacée.

 Si tu es de l’ exterieur de Montreal ou du Quebec. DES PHOTOS DE TOI SONT NECESSAIRES pour établir une correspondance significative. Si tu en as pas maintenant, conserve mes adresses pour plus tard quand tu en auras…il ne sera peut-être pas trop tard..!

Si tu n as pas la possibilité d envoyer des photos par internet, Tu peux m envoyer des photos standards sur papiers par la poste conventionnelle a une addresse postale sur demande. Je vais te retourner les photos le lendemain que je les aurai recues, apres les avoir enregistrer sur mon ordinateur, tu peux en être rassurée. Je te donne ma parole. Je peux meme te payer dans le retour les frais que tu as encourus pour faire les photos et les envoyer.

Alors écris-moi ! Sois pas timide ! au plaisir xxx

(avec photos si c est la premiere fois)

Quel sont tes buts avec cette eventuelle correspondance?

amour? simple amitier Internet? aventure sexuel? rencontre?

PHOTOS ANCIENNES MOI

 3 ans4 ans5 ans5ans6 ans7 ans8 ans

PHOTOS DE MONTREAL ET DU QUEBEC

Mon Courriel-Email Regulier lechumideaL@oxmptlk.com

(la seule option si tu veux envoyer des photos)

(indique ton surnom et le site rencontre)



Lorsque l’on descendait plus bas, on constatait que la 2e moitié de la page est un énorme vide.  En utilisant la fonction surlignage de notre curseur, on découvrait qu’il s’agissait en fait de texte noir dissimulé sur fond noir. Ce texte, le voici :

OD @ occupation double, Occupation Double 2 1 Hugo hugo Martin martin JF J-F Jean-Francois jean-francois agence de rencontres site de rencontres jeune beau gars celibataires ocupation double Ocupationdouble celibataire, hommes, celibataires, montreal, Montreal, Celibataires, CELIBATAIRES HOMMES OCCUPATION DOUBLE OCUPATION DOUBLE OCCUPPATION DOUBLE OCUPPATION DOUBLE MARIAGES BEAUX INTELLIGENTS AGENCE DE RENCONTRES SITE WEB DE RENCONTRES RENCONTRES INTERNET foreign men marriages mariages handsome western men agency agencies foreign usa canada france europe europeens canadians canadiens american men love romance marriage husbands man quebec quebecois montreal dating photos young nice sincere marriages foreign american canada canadians usa europeens men photos handsome rich cute look intelligent mature faithfull gentle real men real man marriages agency agencies agancy agancies love relation foreign man men photos star académie beau mec hommes gars garou

Ce paquet de mots citant partiellement les termes les plus populaires à l’époque dans les moteurs de recherches y était reproduit cinq fois de suite.  C’était une façon de s’assurer d’apparaître dans les résultats.

Remarquez qu’à la base, l’idée était logique : Plutôt que de toujours devoir se présenter de nouveau à chaque contact qu’il se fait sur les forums et les sites de rencontre, il se fait un site et n’a qu’à envoyer l’adresse aux filles qui l’intéresse.

… Mais voilà, une logique aussi froide et calculée, ça n’a pas sa place dans la drague.  Et si la réaction de Stéphanie était typique de celles à qui il a envoyé ce lien, il a seulement réussi à avoir l’air pathétique.

Et même si on met de côté le fait qu’il s’était fait une page web pour draguer, il reste qu’il y a des erreurs à ne pas faire lorsque l’on veut séduire.  Et lui, ces erreurs, il les a toutes faites.

ERREUR #1: Démontre qu’il ne fout rien de sa vie.

Pièces à conviction:   

  • Propriétaire d’une petite entreprise individuelle sur Internet
  • disponibilité en temps
  • Sans horaire de travail fixe, je travaille a la maison.

Remarquez qu’il ne précise jamais de quoi il s’agit comme entreprise. Moi aussi j’ai été propriétaire d’une petite entreprise individuelle sur Internet, je devais bien vendre 3 à 4 copies de mes bandes dessinées par année via ma vieille page web autobiographique La Zone Requin.  N’empêche que ça part mal.  Quelle fille veut d’un gars qui reste toujours à la maison?  L’impression que ça donne, même si elle peut être erronée, c’est qu’il ne veut pas et/ou n’est pas capable de se trouver du travail.

ERREUR #2 : Insister lourdement sur sa supposée modestie.

Pièces à conviction :

  • Il est difficile de se décrire en détails sans avoir l’air prétentieux…Je ne le suis pas du tout, bien au contraire…
  • mais je n’ai pas la grosse tête
  • j ai une personnalité modeste.
  • mon profil sans pretention
  • Il est le fruit plus des observations des autres et de mon auto-analyse, que d’une vanité deplacée.

Hum… Dire ça une fois, c’est l’affirmer. Le dire trois fois, c’est craindre que les gens le pensent.  Le dire cinq fois, c’est mettre beaucoup d’efforts pour convaincre les autres. Ça donne vraiment l’impression qu’il l’est mais tente très fort de le cacher.

ERREUR #3 et 4 : Se contredire, et avoir l’air désespéré

Pièces à conviction :

  • Egalement, je suis loin d’être désespéré……

Cette déclaration entre en contradiction avec les extraits suivants :

  • le revenu. les diplômes, québecoises ou étrangeres ou autres détails similaires et superficiels sont sans importance…
  •  je suis ouvert a vivre dans une autre ville ou pays..
  • pas drogué (si tu en prends un peu pas de probleme
  • Ouvert a déménager de ville (pour une perle rare).

ERREUR #5 : Démontre qu’il est prêt à prendre n’importe quoi.

Pièces à conviction :

  • J aime les personne differente ou similaire a moi
  • Je ne desire pas nécessairement une fille avec le meme genre de caractéristiques que les miennes , si oui ca vas, si non ca vas aussi.
  • Quel sont tes buts avec cette eventuelle correspondance? amour? simple amitier Internet? aventure sexuel? rencontre?

Remarquez que jamais dans le texte il ne dit ce qu’il cherche comme relation. Au contraire, il attend de savoir ce que la fille veut afin de pouvoir s’y adapter. Donc, il prendrait n’importe qui, de n’importe où, qui fait n’importe quoi, et qui veut n’importe quel genre de relation.  Mais ne vous méprenez pas à son sujet : Il est loin d’être désespéré.

ERREUR #6 : Démontrer clairement que la seule chose qui compte chez l’autre, c’est son apparence physique.

Pièces à conviction :

  • le revenu. les diplômes, québecoises ou étrangeres ou autres détails similaires et superficiels sont sans importance…

suivi de:

  • si tu veux envoyer des photos, ca fait toujours plaisir
  • Si tu n as pas la possibilité d envoyer des photos par internet, Tu peux m envoyer des photos standards sur papiers par la poste conventionnelle a une addresse postale sur demande.
  • Alors écris-moi ! Sois pas timide ! au plaisir xxx (avec photos si c est la premiere fois)
  • DES PHOTOS DE TOI SONT NECESSAIRES pour établir une correspondance significative. Si tu en as pas maintenant, conserve mes adresses pour plus tard quand tu en auras…

Les photos? Tellement important que c’est nécessaire. Le revenu, les diplômes, québecoises ou étrangères ou autres détails similaires? Superficiels et sans importance! Enfin, un gars qui a les valeurs à la bonne place.

ERREUR #7 :  Mettre un pop-up automatique pour mettre ce site dans les favoris des visiteurs.  Si la fille veut le mettre dans ses favoris, elle va le faire sans avoir besoin d’un pop up pour le lui faire penser. Surtout que, que tu mets la page dans tes favoris ou non, la fenêtre va continuer d’apparaître à chaque visite. C’est très fatigant et ça enlève l’envie de revenir.

ERREUR #8 :  L’aurtograffe défissiant. Les accords de verbes boiteux et les coquilles comme S’abstenir les contolantes, ou bien écrire amitier avec un R comme si ce mot était un verbe, ça fait dur un ti-peu.  En général, et ce depuis que l’école existe, les filles ont toujours eu un meilleur orthographe que les gars. Alors soignez le votre si vous ne voulez pas laisser une mauvaise première impression.

ERREUR #9 : Si, comme lui, vous pensez qu’il suffit d’être extrêmement libre et ouvert pour pogner Les filles, détrompez-vous.  Y’en a pas une qui est intéressée par un gars sans travail, sans personnalité, qui ne fait rien de ses journées et qui n’a tellement pas de vie sociale qu’il peut tout abandonner pour aller rejoindre n’importe qui n’importe où sur la planète, pourvu qu’elle soit belle.

Il est beaucoup plus intéressant pour une fille d’essayer de mettre le grappin sur un gars qui s’affirme tel qu’il est, avec ses goûts, et avec une idée bien précise de ce qu’il recherche.  Elle va se sentir beaucoup plus valorisée de sortir avec un gars qui a mis la barre un peu haute, qu’avec un gars qui dit « J’veux n’importe quoi ! » en tentant de cacher ça sous l’excuse de Je respecte l’autre telle qu’elle est.  S’il y a du défi, si le gars ne semble justement pas vouloir prendre n’importe quoi, ce sont ELLES qui vont faire des efforts, voire même s’adapter, pour répondre aux critères du gars. Et beaucoup, même si elles n’y répondent pas, vont tenter leur chance quand même.

C’est quelque chose que je sais par expérience.  Vers la fin de mon adolescence, bien avant l’époque internet, j’avais passé une petite annonce dans un magazine pour adolescent, dans lequel je décrivais très précisément ce que je recherchais chez une fille.  J’ai reçu quatre-vingt huit réponses étalées sur six mois, et seulement deux d’entre elles présentaient tous mes critères recherchés.  Les autres s’essayaient quand même, souvent en commençant leur lettre par :  Contrairement à ce que tu demandes, je ne suis pas […], et elles essayaient de compenser en me vantant tel ou tel de leur mérite afin d’attirer mon attention.

Conclusion: Faut pas avoir peur de mettre la barre haute, sans pour autant exagérer non plus, quand même.  Car moins on donne l’impression qu’on veut n’importe quoi, et moins on a nous-même l’air d’être n’importe quoi. La preuve: Combien de fois on entend une fille se plaindre de son chum, disant : « Ouain, ok, mon chum y’agit en con des fois, mais je l’aime » ?  Un gars qui a une personnalité, ÇA, ça attire les filles,

… et ce même s’il n’est pas Le Chum Idéal.

Les 9 étapes de la naissance, la vie et la mort d’un forum

PÉRIODE 1 : La fondation
Ça commence lorsque quelques personnes constatent qu’elles ont un point en commun.  Par exemple, qu’elles déjeunent. Elles se disent alors que ça pourrait être intéressant de créer Le Forum du Déjeuner.  Les gens pourraient y discuter des différents genres de déjeuners. Et tant qu’à faire, aussi bien prévoir plusieurs sections sur divers sujets d’intérêts public : Sports, Autos, Ciné/Télé, Musique, Sexe, Politique, Religion, Sorties, etc.

Le créateur donne le poste d’administrateur à un ami, et des postes de modérateurs à quelques connaissances. Parce que, à ce moment-là, le seul critère de sélection pour les postes ne réside pas dans la capacité de bien faire le travail, mais plutôt à quel point on s’entend bien avec le créateur du forum.

PÉRIODE 2 : La vitesse de croisière
Les premiers temps, tout va bien. Tout le monde se connait, tout le monde participe, les membres invitent de leurs amis et connaissances, les échange d’idées sont appréciées. Il commence même à y avoir des membres inconnus qui s’y inscrivent.  Le charme de la nouveauté opère à plein.

PÉRIODE 3 : Les premiers problèmes
Ça commence de façon anodine lorsque le membre ToastCafé23 dit aimer manger trois œufs le matin. GrosJambon lui répond que s’il aime faire du cholestérol, c’est son choix après tout.  Cette première attaque contre le membre plutôt que contre le contenu du post du membre fera des petits.  Bientôt, AssietteDeFruits, une végétalienne radicale, attaque ouvertement les membres CanadianBacon, QCreton et GrosseSaucisse69 sur leur choix alimentaires, en leur demandant s’ils sont fier d’être des meurtriers, en contribuant au massacre inutile d’animaux, puisque la nature nous donne déjà tout ce dont on a besoin pour s’alimenter. Ainsi commence la guerre végé -vs- carni, prétexte à toutes sortes d’engueulades.

Depuis le temps que le forum existe, il arrive forcément un moment où tous les sujets ont été abordés. Aussi, lorsque qu’un nouveau membre créé un sujet sans avoir pris la peine de vérifier les 58 pages d’archives, il se fait descendre par les anciens pour cause de Sujet déjà traité dans [voir lien].  C’est le départ d’une nouvelle tradition : Le démolissage des nouveaux dès leur arrivée.

PÉRIODE 4 : La vague de guerres
Rendu à cette période, les usagers les plus actifs du forum font partie des genres les plus négatifs.  Plus personne n’est capable de dire un truc aussi anodin que Aujourd’hui, y’a du soleil  sans que ça parte une guerre dans laquelle chacun lance des attaques gratuites contre le physique, la santé mentale, l’orientation sexuelle et les effluves génitales des autres participants.

Du côté des modérateurs, on commence à constater certains comportements :

  • Breakfast participe aux sujets et fait quelques rappels à l’ordre, mais sans plus.
  • Jeûne aime avoir le pouvoir et le prestige que rapporte le poste de modératrice, mais s’abstient de faire la moindre intervention.  Elle explique son inaction en disant qu’elle n’est pas là pour être la police de la ville et que si tout le monde avait la même opinion sur tout, le forum serait ennuyant.
  •  C’estRéal est extrêmement indulgent et amical avec les filles, tout en étant au contraire sévère et intolérant envers les gars.
  • Al_Bran, lui, prend les règlements au pied de la lettre, afin de faire chier les autres le plus possible : Il efface des messages, il cadenasse des sujets en cours, et surtout il ne se gène pas pour s’adresser aux membres d’un ton condescendant et méprisant. Et lorsqu’il donne son avis, c’est ou bien pour accuser un membre de choses négatives, ou bien pour lui poser une question qui est, en fait, une accusation négative en sous-entendu. Et il fera toujours le tout en prenant bien soin de n’enfreindre aucun règlement.
  • LaitFrappé, quant à lui, a tout du troll.  Et contrairement à Al_Bran, il ne se donne pas la peine d’être irréprochable en suivant les règlements. Il est même le premier à les briser. Si un usager ose le faire remarquer avec un commentaire, le commentaire sera aussitôt effacé et l’usager banni.

PÉRIODE 5 : La sécession
Les nombreuses plaintes logées envers les administrateurs et modérateurs contre les fauteurs de trouble, autant usagers que modos, n’ont aucun effet sinon d’empirer le cas des plaignants. Écoeurés de se faire écoeurer par les écoeurants, quelques membres s’en vont fonder leurs propres forums. On assiste alors à la naissance d’une ou bien de plusieurs variantes du Forum du Déjeuner : Le Forum du Dîner, Le Forum du Souper et Le Forum du Dessert. Les premiers temps, tout va bien dans ces nouveaux forums parallèles. Les membres jouissent de la liberté de pouvoir échanger dans l’harmonie, sans devoir subir l’abus des fauteurs de troubles du Forum du Déjeuner.

PÉRIODE 6 : L’exil Inutile
…jusqu’au moment où les membres et modos fauteurs de trouble du Forum du Déjeuner viennent s’y inscrire. Puisque la tyrannie et la modération excessive de Al_Bran et LaitFrappé est une des raisons qui ont poussés la majorité à quitter Le Forum du Déjeuner, les admins et modos des nouveaux forums considèrent qu’il serait hypocrite de leur part de priver Al_Bran et LaitFrappé de leur liberté d’expression, car ce serait leur faire ce qu’ils leurs reprochaient eux-mêmes de faire. Ils laissent donc à Al_Bran et LaitFrappé toute la liberté d’expression dont ils ont besoin pour insulter, attaquer et faire chier tout le monde. Et devinez quoi? Ils ne s’en privent pas!

PÉRIODE 7 : La désertion des premiers forums parallèles
Parmi le groupe des fauteurs de trouble, il y en a au moins un qui décide de prendre exemple sur les séparatistes, mais dans ce cas-ci en fondant un forum où tout le monde aura le droit d’attaquer tout le monde à loisir et sans censure : Le Forum du Junk-Food.

Paradoxe 1: On y donne un poste de modo à AssietteDeFruits.  Son statut de végétalienne la pousse à démolir à loisir tous les membres sans retenue ni limite.  Et son poste de modo lui permet de commettre tous les autres abus possibles, et ce impunément.

Paradoxe 2 : Le Forum du Junk Food commet contre ses membres 100 fois plus d’excès et d’abus qu’il pouvait y avoir sur tous les autres forums réunis. Pourtant, non seulement est-ce celui qui comporte le plus grand nombre de membres actifs,  ce sera également le seul à survivre, après que tout le monde aura déserté Le Forum du Dîner, Le Forum du Souper et Le Forum du Dessert.

Et si ces trois premiers forums parallèles sont morts, c’est à cause que les membres en ont eu ras le bol du paradoxe 3 : Sur Le Forum du Déjeuners, ils se faisaient chier par Al_Bran et LaitFrappé qui étaient des modos qui privaient les membres de leur liberté d’expression.  Sur Le Forum du Dîner, Le Forum du Souper et Le Forum du Dessert, ils se faisaient chier par Al_Bran et LaitFrappé qui étaient des membres que les modos ne voulaient pas priver de leur liberté d’expression.

PÉRIODE 8 : La diminution de l’achalandage
La naissance et l’activité de quatre nouveaux forums, dont un qui existe encore, a fortement diminué le nombre d’interventions sur Le Forum du Déjeuner. Il faut dire que la frustration de ne pas être capable d’échanger en harmonie, ni sur ce forum ni sur les autres, a enlevé à plusieurs membres le goût de fréquenter un forum.  De toutes façons, les groupes sur Facebook fonctionnent sur principe semblable. Et là, au moins, les règlements anti-harcèlement et les plaintes sont prises au sérieux.

Et les tentatives de plus en plus rares de garder le forum vivant se heurtent au fauteurs de trouble qui continuent de lapider sans ménagement la majorité des nouvelles interventions.

Certains modérateurs sont partis, et leurs remplaçants soutiennent mordicus les fauteurs de trouble, parce qu’il n’y a plus que ceux là qui mettent de la vie dans le forum. Normal qu’il n’y a plus qu’eux, puisque leur comportement a chassé tous les autres. Si les modos avaient fait leur travail à temps en bannissant les fauteurs de troubles dès le début, ils n’en seraient pas là. Mais maintenant, ce serait en effet inutile.

PÉRIODE 9 : La mort du forum
Sans public à qui faire de troubles, les trolls perdent intérêt à l’endroit et s’en vont causer des problèmes ailleurs.  Une fois de temps en temps, une ou deux personnes viennent encore y jeter un œil et poster 2 ou 3 messages. Mais faute de réponses, ils ne restent jamais longtemps.

Vision pessimiste des choses?  Non, vision réaliste. En quinze ans de connexion à Internet, j’ai fréquenté un grand nombre de forums.  Ça m’a permis de constater que les choses se passent généralement ainsi. Et les seuls forums qui ont survécus sans avoir eu à passer à travers tous ces problèmes, ce sont ceux dont les administrateurs et les modérateurs considèrent que le droit à participer au forum dans une atmosphère harmonieuse, c’est plus important que de respecter la liberté d’expression de ceux qui ne veulent l’utiliser que pour y mettre une mauvaise ambiance.

Mais un forum administré de façon aussi intelligente dès le départ, je n’en ai pas vu souvent.

Un rendez-vous traumatisant

Aujourd’hui, puisque je vous propose un long texte, je vais commencer par la conclusion, au cas où vous seriez trop impatient de savoir où je veux en venir:

EN CONCLUSION: Oubliez tout ce que vous savez au sujet du lien entre la personnalité et le look. Les réalités de la vie à ce sujet sont :

  • Une belle fille peut être bitch avec les gars à cause que le pouvoir que sa beauté lui apporte sur les hommes lui est monté à la tête.
  • Tout comme une belle fille peut être gentille avec les gars parce que sa beauté la rend heureuse et rend également aimables les gens qui l’entourent.
  • Une fille laide peut être une bitch avec les gars parce qu’elle ne s’aime pas elle-même à cause de son physique.
  • Tout comme une fille laide peut être gentille avec les gars parce qu’elle veut être aimée malgré son physique.
  • Tout comme la personnalité peut n’avoir absolument rien à voir avec le physique.
  • C’est la même chose sur le plan sexuel.
  • C’est la même chose en inversant les sexes.

Maintenant qu’on a la morale de l’histoire, passons à l’histoire elle-même. Il s’agit d’un rendez-vous traumatisant que j’ai vécu à l’époque où internet faisait ses débuts dans nos foyers.

1998. J’avais 30 ans. Je me tenais sur un site appelé La Jasette, sur la page web de l’émission Pignon sur Rue, le premier show réalité du Québec, mais qui avait passé à peu près inaperçu parce que diffusé sur Télé Québec, donc non-promotionné par l’empire Québécor.

Sur ce site de jasette, une fille de 28 ans du nom de Dominique me drague. On se jase une coupl’ de semaines. Elle est sympathique et on s’entend bien. On finit par se suggérer une rencontre.

À l’époque, à part pour les sites de rencontres, peu d’endroits demandaient une photo ou un avatar dans ton profil. Je ne savais donc pas de quoi elle avait l’air, et elle non plus à mon sujet. Encore peu de gens avaient un scanner ou un moyen de se prendre digitalement en photo. On s’était cependant décrits pour s’assurer qu’on se reconnaisse.

Je propose un plan de match pour la mettre à l’aise: On se rencontre au métro, on va souper au resto, on parle, puis on rentre chacun chez soi. Si on s’est plu, tant mieux, on se le dira sur MSN et on va plus loin dans notre relation. Sinon, y’a pas de malaise ni obligations et on reste amis.  Je n’ai pas précisé que si on se plaisait ce soir-là qu’on pouvait très bien passer au lit après le souper, mais ça me semblait aller de soi que si on est victime d’un coup de foudre réciproque drette-là, ce serait idiot de remettre ça à plus tard.

Le jour de la rencontre, je me pointe à la station de métro choisie. Elle y est déjà. C’est elle qui me reconnaît en premier. C’est là que j’ai mon premier turn-off.  Elle m’avait bien dit qu’elle était un ti-peu ronde. J’étais bien ok avec ça. Par contre, elle aurait pu me préciser que c’était une géante de plus de six pieds avec des épaules comme un joueur de football. Je ne fais que 5’7″ et j’étais loin d’être un athlète. Et bien qu’elle était quand même trop petite pour souffrir de gigantisme, elle en avait quand même quelques caractéristiques physiques, comme le front large, le menton surdéveloppé et un sourire qui montre deux fois plus de gencives que de dents. Je sais bien que c’est pas de sa faute et qu’on est comme on est, je ne peux m’empêcher d’avoir un mouvement de recul, mental tout le moins. À ce moment là, bien que je n’ai pas baisé depuis un bon moment, je réalise que finalement je pourrais très bien attendre encore un peu.

Tandis que l’on se marche vers le resto en jasant, j’ai l’impression d’être un hypocrite.  Dans le fond, je ne suis pas correct de la trouver physiquement repoussante. Je sais bien ce que c’est, que de me faire mettre de côté pour mon apparence.  J’ai assez souffert de ça avant mes 25 ans, à l’époque où j’étais si maigre qu’on disait que j’avais l’air d’un sidéen en phase avancée. Et aujourd’hui, je lui fais à elle ce que j’ai toujours reproché aux autres de me faire?  Moi, le gars qui a toujours dit que la vraie beauté est intérieure?  Je me ressaisis donc, en me disant que je devrais plutôt mettre en pratique ce que je prêche.

On entre au resto et on s’assoit à une banquette, face à face. À l’heure qu’il est, il n’y a que trois autres tables d’occupées. En attendant la serveuse, elle commence à me jaser au sujet des études:

ELLE: T’as étudié dans quoi?
MOI: Lettres, pour me diriger dans…
ELLE: BON! Un autre loser qui savait tellement pas quoi faire de sa vie qui s’est allé en Arts et Lettres.
MOI: Euh… Mais non, je sais ce que je veux faire.
ELLE: Ben oui: Être su’l’BS comme tous les autres diplômés du Cégep du Vieux Montréal.
MOI: Je ne suis pas allé au Cégep du Vieux.
ELLE: Attend… T’as même pas été capable de te faire accepter au Cégep du Vieux? LE cégep qui prennent tout l’monde, même les plus losers!? Même eux-autres, y’ont pas voulu de toi!?
MOI: J’ai jamais appliqué là, chus allé à André Laurendeau.
ELLE: Pourquoi t’es allé là?
MOI: C’était celui l’plus proche de chez moi.
ELLE: Attend… T’as choisi ton cégep non pas en fonction de leur spécialité, mais bien pour marcher moins loin? Tu joues ton avenir complet pour une raison aussi épaisse? C’est donc ben cave!
MOI: Y’ m’semblait que l’Cégep du Vieux, c’tait pour les losers, que tu disais.
ELLE: J’ai dit que s’en aller en Arts et Lettres c’était loser, mais tant qu’à faire un choix de vie loser, c’est déjà moins loser quand tu vas à l’école qui se spécialise dans ce que tu veux faire.

Huh? C’est quoi cette attaque qui sort de nulle-part? J’ai le sens de l’humour et de l’autodérision et je sais que pour certaines personnes, insulter les gens est une forme maladroite d’humour utilisée, disent-ils, pour détendre l’atmosphère. N’empêche que je me demande bien ce qu’elle essaye d’accomplir en insistant pour prouver que mon choix d’études et de carrière fait de moi un loser su’l’BS. Surtout que je travaillais à l’époque au centre d’appel de la page web d’Air Canada, avec un très bon salaire, et elle le savait.

La serveuse arrive. Elle prend d’abord la commande de Mam’zelle, puis se tourne vers moi. Je lui dit:

MOI: Je vais prendre un club sandwich avec frites, avec un Diet Pepsi, s’il vous plaît.

Dominique fait alors quelque chose à laquelle je ne me serais jamais attendu de la part d’une adulte: Elle m’imite avec une voix niaiseusement nasillarde:

ELLE: « Ne vas pnende un cnub sanwitss avec fnites, avec un Diet Pepsi, s’in vous pnaît. »... Quétaine jusque dans son choix de bouffe.
MOI: Euh… C’est parce que ‘me semble que le but premier quand on est dans un resto, c’est de manger kek’chose qu’on aime, et non essayer d’impressionner l’autre.
ELLE: Pfff… T’as rien pour impressionner personne, mon pauvre p’tit gars.

Le serveuse finit de prendre ses notes, me dit « Ok! » et repart en faisant semblant de rien. Mais dans un métier où il est de bon ton de sourire aux clients et d’être un peu plus jasante que ça, c’est justement le fait qu’elle faisait semblant de rien qui démontrait le malaise. Nul doute qu’elle est allé raconter ça au reste du staff parce que pour le reste de la soirée, à chaque fois que je levais la tête pour regarder autour, il y en avait toujours un ou deux, au loin, en retrait, debout, immobiles, qui regardaient dans notre direction. Ils n’ont pas dû être déçus de la suite.

J’ai fait quelques tentatives de détourner la conversation vers elle, histoire qu’elle me lâche un peu. Voici les deux exemples dont je me souviens du foirage que ça a donné:

MOI: Tu travailles dans quoi?
ELLE: En quoi ça te regarde?

MOI: Tu restes dans quel coin?
ELLE: Pas d’tes calice d’affaires. C’est notre première rencontre, j’te connais pas, je l’sais pas quel genre de gars que t’es.  M’as pas donner mon adresse à un violeur potentiel.

Et ça continue comme ça, jusqu’au moment où elle décide de donner un virage sexuel à la conversation. Elle le fait avec cette question:

ELLE: T’as-tu déjà baisé avec des gars?

Et voilà! LA conversation classique que j’ai eu à subir des dizaines de fois par le passé. Je la connais tellement par coeur que je peux prévoir exactement ce qui va se passer, à quelques variantes près.  Et c’est parti pour un autre tour:

MOI: Non, je ne suis pas gai.
ELLE: Comment tu le sais?
MOI: J’ai couché avec 20 filles, zéro gars, et j’ai 4 enfants
ELLE: Avoir des enfants, c’est pas une preuve. Tu peux être bisexuel.
MOI: Non, chu hétéro.
ELLE: Tu peux pas en être sûr à 100%.
MOI: Ben oui j’peux. Je sais que j’aime les femmes, et je sais ce que je n’aime pas les hommes. Par conséquent, je sais que chu hétéro.
ELLE: Comment tu peux savoir que t’aimes pas ça si tu l’a jamais fait?
MOI: Je le sais parce que les hommes ne m’attirent pas.
ELLE: Ça veut pas dire que t’aimerais pas ça.
MOI: J’aimerais pas ça parce que l’idée de me faire toucher par un homme dans un but sexuel, c’est suffisant pour me faire perdre ma libido. Je me souviens de la première fois où je me suis retrouvé dans une soirée orgiaque. Pour la première fois de ma vie, ce soir là, j’ai eu des problèmes d’érection. La présence d’autres gars tout nus me dérangeait.
ELLE: Je trouve que tu te défend beaucoup. Qui c’est que t’essayes de convaincre ici? Moi, ou bien toi-même?

Vous voyez le genre de mentalité? Si tu ne te défends pas, c’est parce que tu l’es. Si tu te défends, ça veut dire que tu l’es, mais essaye de le cacher. Peu importe ce que tu leur dis, à ces filles-là, rien ne leur fera changer d’idée à ton sujet.

L’expérience m’a appris une chose importante dans ce genre de situation: Quand une fille insiste à mort comme quoi tu es bi, si tu ne veux pas gâcher la soirée, alors dis-lui ce qu’elle veut entendre. La date ayant déjà assez mal commencé comme ça à mon goût, ça ne me tente pas d’en rajouter en la contrariant. Je lui donne donc ce qu’elle veut:

MOI: Oui, une fois, quand j’habit…

Elle fait immédiatement une moue de dégoût et m’interrompt en disant:

ELLE: YARK! T’es ben dégueulasse!

Eh oui, son insistance à me faire avouer une relation fifosexuelle n’était pas pour tester mon ouverture d’esprit. C’était juste dans le but de pouvoir me descendre verbalement encore une fois.  J’ai déjà subi des attaques totalement gratuites dans le passé, mais c’était la première fois qu’on prenait la peine de mettre autant d’effort pour me tendre un tel piège.

Sérieusement là, rendu à ce point-là de la soirée, « Je veux baiser cette fille » était la dernière chose que j’avais en tête, tout de suite en dessous de « Je me masturberais bien avec du papier sablé à gros grains, avec du tabasco comme lubrifiant. » J’ai enduré le reste du souper tout en restant poli et amical parce que ma maman m’a appris qu’en public vaut mieux agir en être civilisé que de faire scandale. Malheureusement, beaucoup de gens abusifs confondent ma patience pour de la soumission, d’où gros scandale inévitable lors de ma défense et/ou contre-attaque et/ou retraite.

Quand finalement nous sortons du resto, elle me dit la dernière chose à laquelle je m’attendais d’entendre:

ELLE: J’reste à côté, tu viens-tu?

QUOI?  Non mais sérieusement, là… La fille a passé l’heure et demi de notre rencontre à rire de moi, m’insulter, m’humilier… Et moi, comme un cave, j’irais la récompenser en lui donnant du sexe? Fuck that! Je n’ai jamais compris la logique derrière la mentalité « Tu m’agresses, donc je te respecte et te désire », alors je ne vais certainement pas y adhérer. De toute façon, le plan de la soirée que j’avais proposé et qu’elle avait accepté était que l’on se rencontre, qu’on jase, qu’on se quitte, et qu’on se dise ensuite VIA INTERNET si on s’est plu ou non. C’est à ça que je m’accroche pour décliner son offre.

MOI: Euh… Merci mais je vais m’en tenir au plan.
ELLE: Ben là…!? C’est quoi la joke? C’est-tu à cause de c’que j’t’ai dit au resto? T’es donc ben fif, estie.

Heille, c’est bandant, ça, encore!

Je lui ai dit que comme, suivant le plan original, je ne m’attendais pas à ce que l’on passe la soirée ensemble. J’ai donc prévu d’autres trucs pour la soirée avec des amis qui m’attendent. C’était faux, bien sûr. Revenu chez moi, je me suis logué et je l’ai bloquée et ignorée de partout.

Et c’est ainsi que j’ai appris que si la beauté véritable est à l’intérieur, alors il existe des gens beaucoup plus laids qu’ils en ont l’air. C’est sûr que j’aurais pu essayer de comprendre pourquoi elle agissait ainsi. Mais voilà, j’étais sa date et non son psy.  Et franchement, ça ne me tentais pas de le devenir.

Et c’est pour toutes ces raisons que cette soirée qui s’enlignait pour se conclure sexuellement fut la rencontre la plus turn-off de toute ma vie de célibataire de moins en moins endurci.

Pourquoi agissait-elle ainsi? Selon le cliché, on aurait pu s’attendre à ce qu’une grosse laide soit gentille. Or, que les choses se passent ainsi en général ne signifie pas qu’elles se passent ainsi tout le temps.   Qui sait, peut-être que, consciemment ou non, elle se disait: « Chus grosse, chus lette, fa que si en plus chus chiante pis que le gars y survit, c’est probablement l’homme de ma vie. » Ça expliquerait son offre pour passer ensuite chez elle.

Ou peut-être que, s’étant fait niaiser toute sa vie par les gars pour son physique, elle a développé le réflexe d’attaquer en premier en s’attendant à ce que le gars la repousse juste à la voir. Ça expliquerait son invitation de l’après-repas. Elle a vu qu’elle m’avait mal jugé et elle a essayé de rattraper le coup.

Ou peut-être que, incapable d’assumer son physique, elle avait besoin d’une meilleure excuse pour s’expliquer ses rejets. Tsé, comme ça elle pouvait se dire « S’il ne voulait pas de moi, c’est parce qu’il n’a pas aimé ce que je lui ai dit, voilà tout! » Il est vrai que c’est un réflexe que développent beaucoup de gens reject: Tant qu’à être mis à l’écart, aussi bien se donner l’illusion que c’est parce qu’on l’a voulu, donc qu’on a le contrôle sur la situation.

Ou peut-être que je perds mon temps à essayer de lui trouver des excuses et qu’elle était juste vraiment bitch dans sa nature profonde. Ce qui signifie que j’ai eu d’autant plus raison de décliner son offre. Quand une personne cherche juste à rire de toi en t’attaquant sur tous tes aspects possibles, c’est vraiment courir après l’humiliation que d’aller ensuite se mettre délibérément tout-nu devant elle.

Pour en finir avec les disputes de forums

Récemment, sur un des forums que je fréquente, il y a eu un sujet intitulé Arrêtez-donc de vous disputer su’l’forum! Je me suis penché sur la question. J’en suis arrivé à la conclusion qu’il existe une solution très simple pour empêcher ce genre de chose d’arriver. Voici comment:

À la base, pour qu’il y ait une dispute, il faut deux personnes. Simple logique, puisqu’une personne seule ne peut pas entrer en conflit avec elle-même. C’est seulement à partir du moment où une seconde personne est en désaccord avec la première que la chicane pogne.

Exemple: Une usagère du nom de RespecTueuse (nom fictif) décide de s’amuser aux dépends d’un autre usager nommé P€d0_Phil (nom, je l’espère, fictif aussi). Elle écrit alors: « P€d0_Phil est un mangeux d’bat de caniche qui se crosse en regardant des photos de tracteurs tout en se rentrant un toaster à 4 tranches dans l’cul. » Tant que le monde va la trouver drôle, ou bien s’abstenir de répondre, tout ira bien. Par contre, si P€d0_Phil ose protester, ah ben là, là, ça y est, la chicane va être pognée. Et puisque c’est P€d0_Phil qui aporte la dispute en protestant, la majorité va se ranger du bord de RespecTueuse, parce que elle, au moins, n’a apporté rien d’autre que de l’amusement.

Donc, pour ne pas se disputer sur le forum, la solution est simple: Laissez-vous abuser, insulter et niaiser sans rien dire. Pas de protestation, donc pas de conflits d’opinion, donc pas de chicane. Évidemment, je n’ai jamais dit que les abus allaient arrêter. Seulement les disputes. C’est ça le sujet du billet.

Z’êtes pas d’accord avec ce que je viens de dire? Alors vous avez le choix: Ou bien appliquer cette méthode, ou bien apporter la dispute en commentant.

36 phrases clichés que l’on retrouve dans les profils de tous les sites de rencontres

Il existe deux genres de clichés dans les profils que l’on retrouve dans les réseaux sociaux:

GENRE 1: Ceux auquel on peut répondre afin d’en démontrer l’insignifiance.

J’aime les bons vins.
Premièrement, je doute que quelqu’un aime les mauvais vins. Ensuite, ce cliché est tellement répandu que je vais finir par croire que ces sites ne sont fréquentés que par des alcolos. Ou du moins des diplômés en expertise vinicole, puisqu’ils prétendent tous savoir ce que c’est, un bon vin.

J’aime les bons repas.
Tu aimes manger des trucs qui goûtent bon? Ah ben, ça c’est rare!

Je ne mord pas… Sauf si on le demande LOL.
Ayoye, mes côtes! C’est juste la 4e fois que je la lis cette semaine, celle-là.

J’aime sortir avec mes amis.
Ah ouain? Wow! Moi qui croyais que le monde aimaient faire des sorties avec des gens qui les font chier. Tu m’en apprends.

Je suis bisexuelle.
Avoir embrassé une fille quelconque dans un party alors que t’étais saoule, juste pour le fun d’allumer les gars présents, ça ne fait pas de toi une bi.

Je cherche une fille souriante et bien dans sa peau.
J’imagine mal un gars chercher une air bête full complexée.

Pis moi le monde qui font yink voter des 1/10, tk, si ça vous amuse, mais moi ça m’dérange pas pantoute tellement c’est insignifiant.
En effet, c’est tellement insignifiant pour toi que tu n’en parles même pas dans ton profil. … Oh, wait!?

GENRE 2: Ceux que les gens vont interpréter autrement.

Je suis une personne simple.
Traduction: J’ai zéro personnalité et je suis prêt à m’adapter à la tienne si ça peut m’aider à pogner.

Je suis une épicurienne.
Traduction: Je suis obèse.

J’aime pas les hypocrites.
Traduction: J’ai full de défauts pis ça m’fait chier que le monde le remarque et en parlent entre eux, juste pour vérifier s’ils sont les seuls à les voir et/ou à les subir.

Je vis l’instant présent.
Traduction: Je n’ai aucune ambition et aucun but dans la vie, mais ça parait mieux de faire passer ça comme un esprit libre et bohème.

J’ai l’esprit ouvert, sans préjugés.
Traduction: Je suis tellement désespéré(e) que je prendrais n’importe qui, même si on a zéro point en commun.

Je ne suis pas ici pour _____
Je n’aime pas_____
Si tu es ______, ben passe à une autre fiche.
Traduction: Je ne sais tellement pas moi-même ce que je suis et ce que j’aime que chuis juste capable de pouvoir te dire ce que je ne suis pas et ce que je n’aime pas. Ce qui est ironique parce que généralement, ces fiches-là contiennent aussi la phrase Chus d’même pis j’changerai pas pour personne.

Je suis jeune de coeur.
Traduction: Je suis vieille de corps.

J’ai gardé mon coeur d’enfant.
Traduction: Je suis un immature mal à l’aise dans sa vie d’adulte.

J’aime les plaisirs simples: Vélo, randonnée, etc.
Traduction: Je suis trop pauvre pour me payer les mêmes loisirs que les gens de mon âge.

Je cherche un gars généreux et fidèle.
Traduction: J’veux me faire gâter par un gars qui n’ira pas vérifier si les autres filles sont aussi exigeantes que moi.

J’aime écouter un bon film collé avec mon chum.
Traduction: Je suis cheap, antisociale et préfère ne pas te présenter à mon entourage car je suis aussi jalouse que possessive.

Je suis quelqu’un de très sociable qui cherche à se faire de nouveaux amis.
Traduction: Je suis incapable de me faire des amis dans la vraie vie, c’est pour ça que j’en cherche sur le net.

Ça ne me servirait à rien de me décrire parce qu’on ne peut pas vraiment connaitre qqn via le net.
Traduction: Je suis trop insécure et allergique à la critique pour oser dire en public ce que je suis vraiment.

Ce que je suis? Si tu veux le savoir, écrit-moi.
Traduction: À la réception de ton message privé, si ta photo me plaît, j’irai lire ton profil et je me baserai là-dessus pour te faire accroire qu’on a plein de points communs.

L’essentiel est invisible pour les yeux.
Traduction: Chus grosse pis chus laide pis y’a 9 chance sur 10 que je suis trop inculte pour savoir que cette phrase est tirée des pages de Le Petit Prince.

La femme n’est pas faite pour être comprise mais bien pour être aimée.
Traduction: Chus petit, chus lette, j’ai rien pour pogner physiquement fa que je joue la carte du romantisme, pis y’a 9 chance sur 10 que je suis trop inculte pour savoir que cette phrase, qui se voulait sarcastique, a été écrite par Oscar Wilde… qui était homosexuel.

Pis si ça te plait pas, passe à une autre fiche.
Traduction: J’ai tellement peu d’estime de soi que je m’attends à me faire flusher. Alors aussi bien faire semblant que c’est voulu.

Mon attitude envers toi dépend de la tienne envers moi.
Ou: Je peux être ta meilleure amie ou bien ta pire ennemie.
Ou: Je serai ton rêve le plus doux ou ton pire cauchemar.
Ou toute autre variante voulant dire la même chose, en y rajoutant parfois des « Il n’en tient qu’à toi. ». « C’est toi qui choisis. » « ¨Ça va dépendre entièrement de toi. », etc.
Traduction: Je suis une passive-agressive.

Je ne perdrai pas mon temps à me décrire…
Ça peut avoir deux significations selon le sexe de la personne.  Si c’est une femme, ça veut dire: Je n’ai ni l’imagination ni la cohérence requise pour écrire un texte à mon sujet. Si c’est un homme, ça veut dire: J’me suis inscrit icite pour me pogner une plote, pas pour perdre mon temps à remplir des fiches.

…personne ne lit les profils anyway.
Traduction: Pour détourner le fait que je suis trop lâche pour prendre le temps d’écrire à mon sujet, je blâme les autres en disant que c’est de leur faute. Car oui, je suis irresponsable en plus.

Je vais là où la vie (ou bien le vent) me pousse.
Traduction: Je suis sans emploi, et/ou j’ai pas d’amis, pas de loisirs, pas de vie, pas rien, alors propose-moi de quoi, je suis sans but et désespéré(e).

Je suis une personne directe qui n’a pas peur de dire ce qu’elle pense.
Traduction: J’aime insulter les autres, alors j’utilise l’excuse de « ne faire rien d’autre que dire la vérité » et/ou « ne faire qu’exercer mon droit à la liberté d’expression » afin de leur chier dessus à loisir.

Je suis une personne amicale et sympathique, mais si tu me cherches tu vas me trouver.
Traduction: Je ne comprends pas pourquoi mais je suis toujours impliqué dans toutes sortes de chicanes, alors aussi bien faire accroire que c’est à la fois voulu ET de la faute des autres.

Je suis sarcastique.
Traduction: Je suis insultante et susceptible. 

Ça a l’air qu’une fille fonceuse qui sait ce qu’à veut, ça fait peur aux gars. LOL
ou: Hostie que les gars sont superficiels, y’a pas yink les barbies dans’ vie.
Ce serait trop difficile pour moi d’accepter le fait que c’est ma personnalité de marde qui fait que je suis célibataire, alors j’aime mieux mettre ça sur la faute des gars ou de mon embonpoint.

Pis les gars, arrêtez donc d’agir en trou de cul en donnant de faux espoirs aux filles.
Traduction: Je suis une dépendante affective qui pense que chaque gars qui lui parle est automatiquement un chum potentiel, et qui frustre ben raide lorsque même le fait de lui montrer mes boules dans les 15 premières minutes ou lui dire que j’aime avaler ne réussit pas à le séduire.

Je ne recherche rien pour l’instant.
Traduction: Je cherche un gars beau, athlétique et riche, et en attendant de le trouver j’veux rien savoir des crapets qui constituent 99% des membres de ce site.

52 personnalités cliché que l’on retrouve sur le net

Au moment d’écrire ce billet, voilà douze ans qu’internet est entré dans ma vie. Et croyez-moi qu’en une décennie et 1/5, j’en ai fréquenté des forums et des salles de clavardage. Ça m’a permis de me rendre compte que plus ça change et plus c’est pareil. Peu importe où on va, on est toujours confrontés au même genre de gens. Les noms, les visages et les endroits changent, mais les personnalités et les comportements restent les mêmes.  Ils sont:

1- Le FrustRieur / La FrustRieuse
Plus cette personne veut exprimer sa frustration, et plus elle veut cacher qu’on a réussi à la faire frustrer. Par conséquent, entre chaque phrase, elle va intercaler un LOL (le nombre de L après le O peut varier de 1 à 27). Ça donne un message assez paradoxal dans lequel elle passe sans cesse de la colère au rire. Bien que le but de ce style d’écriture est de montrer que l’on ridiculise la personne contre qui on frustre, c’est plutôt le texte qui en résulte qui devient ridicule par son sentiment contradictoire.

2- L’ArguMenteur / L’ArguMenteuse
Quand il a envie de démolir quelqu’un, il n’a pas besoin de trouver de bonnes raisons pour le faire: Il est assez grand pour se les créer lui-même: Interprétations biaisées de gestes et paroles de sa cible, exagérations, fabulations, déformation des faits, et autres mensonges. Autant il est facile de démontrer que les attaques de l’ArguMenteur ne reposent sur rien de véridique, autant c’est une perte de temps de le faire plus d’une fois. Parce que peu importe ce que vous allez dire pour vous défendre, il répliquera toujours avec d’autres interprétations biaisées de gestes et paroles de sa cible, exagérations, fabulations, déformation des faits, et autres mensonges.

3- Le SociaLoser
Peu importe le sujet du forum, il fera un commentaire comme quoi ceux qui participent sont de pathétiques losers de vivre leur vie sociale sur le net. Évidemment, l’ironie du fait que lui-même a participé une centaine de fois à ces forums, entre autres pour faire ce commentaire, n’échappe à personne.

4- Le RienPortant
Une coche au dessus du précédent, cette personne utilise un des plus vieux trucs qui soient pour faire passer les autres pour des caves: Gonfler exagérément l’importance de chaque petite chose dans la vie de celui qui en a parlé. Exemple, dans un thread sur la crème glacée, si tu dis: « J’aime vraiment la crème glacée à la vanille », il te répondra: « Si c’est si important pour toi de manger de la crème glacée à la vanille, te prive pas pour nous, mon grand. À chacun ses priorités dans la vie. » Son antipathie n’a d’égale que son manque de logique parce que si on ne se limitait qu’à faire des choses importante dans la vie, celle-ci serait ennuyante en sivouplaît parce qu’on ne ferait vraiment pas grand chose.

5- Le FatiguEnquêteur
Celui-là a tellement peur de se faire avoir par un mensonge qu’il va inspecter méticuleusement les profils, les photos et les commentaires d’un membre X, recherchant le moindre indice prouvant que c’est de la  bullshit. Il a peut-être raison dans ses soupçons, et il a peut-être des preuves en béton pour appuyer ses accusations, mais il est tellement fatiguant avec ça qu’on finit vite par s’en foutre. Surtout que, même lorsque l’on amène une preuve irréfutable comme quoi il soupçonne à tort, il reconnaitra rarement son erreur, préférant insister de mauvaise foi avec des arguments de moins en moins crédibles.

6- Le RespecTueur / La RespecTueuse
À chaque fois qu’un type fout la merde dans un forum, il pourra toujours compter sur le RespecTueur pour le soutenir. Le RespectTueur aura comme argument, pour défendre le fauteur de trouble, qu’il n’est pas si pire que ça, qu’au moins il met de la vie dans le forum, que sans lui la place deviendrait vite plate si tout le monde était d’accord sur tout, et qu’on a juste à l’ignorer s’il nous dérange à ce point là. Il arrive que le RespecTueur soit lui-même une ancienne victime du fouteur de merde, mais comme il le dit lui-même, il a « appris à l’apprécier avec le temps ». Étrangement, autant le RespecTueur respecte et supporte celui qui l’a déjà humilié publiquement, autant il n’hésitera pas à descendre quelqu’un qui ne lui a jamais rien fait.

7- L’insignifiEnragé(e)
Cette personne va accrocher à un détail insignifiant de ton post. Et  comme un pitbull enragé, elle ne lâchera jamais le morceau. Peu importe ce que tu lui dis, peu importe comment tu t’expliques, peu importe comment tu le justifies, rien à faire, cette personne est intraitable. Elle a décidé de te démolir là-dessus, rien ne lui fera changer d’avis. Et même si tu répliques avec l’argument final comme quoi c’est ton droit légal / ton choix /  ton droit à la  liberté d’expression de faire ceci, elle répliquera que c’est son droit légal / son choix /  son droit à la  liberté d’expression de te trouver imbécile de faire ceci.

8- Le VocabuLoser:
Mal à l’aise en société, cette personne (un homme dans 90% des cas) a mené une vie grandement solitaire, ce qui l’a amené à lire beaucoup sur divers sujet. Or, quand un marginal devient autodidacte, il naît en lui un sentiment de supériorité. Autant le VocabuLoser aime provoquer les confrontations, autant il déteste les perdre. Aussi, face à quelqu’un devant qui il considère insupportable d’avoir tort (Donc 100% de la population), il va riposter en utilisant un vocabulaire recherché, multipliant les métaphores et les citations latines ou étrangères. Il essaye de compenser en tentant de démontrer que là où ça compte, c’est à dire intellectuellement, c’est lui qui est supérieur. Le plus ridicule, c’est que souvent, plus le VocabuLoser utilise un langage de prof d’université, plus son orthographe est celui d’un cancre d’école primaire.

9- Le Fru-Fake
Insulte cette personne à répétition, elle te répondra avec retenue et politesse, histoire de démontrer qu’elle vaut mieux que toi.  Dis quelque chose d’anodin une fois, elle va être insultée au plus haut point et décortiquera négativement un détail de ton message, histoire de démontrer que tu vaux moins qu’elle. Sérieux là, y a-t-il un comportement plus fake que d’être à la fois toujours calme dans les situations de conflits ET conflictuel dans les situations calmes?

10- La FauxMelle
Il y a un proverbe anglo-geek qui remonte aux débuts du net, à l’époque où les utilisateurs étaient majoritairement masculins, et qui dit There are No Girls on the Internet. Bien que dépassée aujourd’hui, il arrive encore que cette règle s’applique lorsque des gars profitent du relatif anonymat du net pour se faire passer pour une fille. Les raisons sont multiples. Parfois c’est une façon de mieux vivre les premiers pas d’une homosexualité qui n’est pas encore prête à sortir du placard. Parfois c’est pour le malin plaisir de rouler autrui. Mais plus souvent qu’autrement, c’est pour la pathétique raison qu’en se faisant passer pour une fille, le gars recherche l’attention et la gentillesse qu’il croit (à tort ou à raison) ne pas mériter en tant que lui-même.

11- Le CouragEunuque
Autant il rabaisse les autres à la moindre occasion sur le net avec force et conviction, autant il n’aura jamais les couilles de le faire en personne. Il tentera d’expliquer la dualité contradictoire de ses actes sur le net et hors net en utilisant la grande classique: « Ben là, franchement, c’est le net, c’est pas la vraie vie. » Pourtant, les mêmes insultes seraient jugées inacceptables si elles étaient envoyées via d’autres moyens électroniques qui ne constituent pas plus la vraie vie que le net, genre par téléphone ou par texto. Ou encore plus ironique: par courriel, ce qui EST le net.

12- Le DémonCiateur / La DémonCiatrice
Peu importe ce que tu as fait d’incorrect aux yeux de cette personne, autant sur le net que dans la vraie vie, tu peux être certain que ça va être étalé au grand jour sur le forum. Ça peut être par vengeance personnelle, tout comme pour le simple plaisir de rabaisser l’autre. Et peu importe ce que le DémonCiateur dénonce, il se justifie en disant qu’il n’a rien fait d’autre que de dire la vérité.

13- L’HistoriHaineux / L’HistoriHaineuse
Alors que le DémonCiateur va se contenter de dénoncer des faits récents, l’HistoriHaineux va sans cesse ramener de vieilles histoires datant de quelques semaines à quelques années en arrière. Et peu importe ce que tu lui dit, peu importe l’explication que tu lui fourniras, il ne sera jamais satisfait, considérant ces vieilles histoires éternellement non-réglées. Par conséquent, tant et aussi longtemps que tu seras en présence de cette personne, tu peux t’attendre à ce que ça refasse surface de temps à autre.

14- L’ArchiVices
Alors que l’HistoriHaineux travaille de mémoire, l’ArchiVices prend bien soin de garder systématiquement tout à ton sujet, et ce depuis que tu le connais: Photos, mails, billets de blogs, conversations MSN, commentaires de forum, MP, textos, captures d’écran, etc. Le jour où tu feras quelque chose qui déplaira à l’ArchiVices, c’est garanti qu’il va faire étalage de tout matériel compromettant qu’il a sur toi afin de prouver son point, en t’humiliant par la même occasion.

15- Le RéponDétourneur / La RéponDétourneuse
Lorsqu’on lui parle à raison des torts qu’elle a, cette personne répliquera avec une question au lieu d’adresser le sujet. Une question qui essaye nous faire passer comme ayant un problème mental ou comportemental. Une question du genre de: « Bon, t’as-tu fini, là? », « Bravo, tu as exprimé tes frustrations. Ça va mieux? » ou bien « Coudonc, t’es-tu en SPM? ». Ce qui apporte l’aberration de cette dernière phrase à l’échelon supérieur, c’est que dans 90% des cas, c’est une fille qui la pose à un homme, et que c’est le genre de fille qui ferait une révolte monstre si c’était un homme qui la poserait à une femme.

16- La MartyRisible
Cette fille se permet tous les écarts de conduites possible sur un forum et/ou un chat: Insultes déguisées en blagues, mensonges compulsifs et sans fin, humiliation d’autres membres sur un coup de tête, harcèlement, etc. Mais quand on essaye de discuter avec elle au sujet de ces comportements inacceptables, alors là elle part à brailler que son loyer est en retard, sa grand-mère vient de se faire diagnostiquer un cancer, son beau-frère est dans le coma, ses ex la battaient, sa cousine lui pique tous ses amoureux potentiels, son patron cherche juste une bonne excuse pour la mettre dehors, elle a été victime d’un viol collectif à l’age de 4 ans au mariage de sa tante par les 97 gens présent incluant le prêtre et le traiteur, elle n’arrête pas de grossir même si elle prend juste un repas à tous les 48 heures, et maintenant on l’accuse d’être la cause de tous les problèmes du forum incluant probablement ceux arrivés 7 ans avant qu’elle en devienne membre. C’EST TROP INJUSTE!!! Elle conclut alors qu’elle va quitter la place pour toujours… Ce qu’elle fera, pendant environs 36 à 48 heures, avant de revenir et de recommencer.

17- Le GossanPrunteur / La GossanPrunteuse
Le GossanPrunteur est celui dont la majorité des interventions sont là pour démolir l’intégrité des autres intervenants. Sa stratégie: Emprunter un fait vérifiable (La loi, les règlements de l’endroit, un résultat scientifique, etc) afin d’attaquer les gestes, les goûts et les habitudes des autres. Trop peureux pour exprimer ses propres opinions, il ne fera que se cacher derrière celle des grands penseurs de ce monde qu’il citera afin de se rendre intouchable. Car si tu es en désaccord, tu ne l’es pas avec lui mais bien avec l’auteur de la citation.  Même ses différents nicks, au lieu de refléter ses goûts ou sa créativité, sont des emprunts.

18- La Copie-Conne
Cette personne aime tellement les textes des autres qu’elle va les copier-coller sur son blog, son Facebook, un forum, etc. Le problème, c’est qu’elle essaye de faire accroire que c’est elle qui les a écrit. Premièrement, il est difficile d’être crédible de réclamer la paternité d’un texte dont l’orthographe, la syntaxe et la ponctuation sont parfaites, alors qu’elle n’est pas capable d’enligner 5 mots sans faire 10 fautes dans son profil et dans toutes ses autres interventions.

Ensuite, pour penser qu’elle est la seule personne au monde à avoir lu un texte disponible publiquement à des millions de personne, faut être un peu conne.

19- L’AutoMartyr
Celui-ci possède deux caractéristiques particulière. La première: Il se choisit un nom dans le style de Le Maudit, Martyr, Le Banni, Cursed, Reject, Paria, et autres mots pouvant signifier « Pauvre de moi, tout l’monde me haït. »  La seconde: Il se comporte de façon à mériter ce nom en faisant tout pour se faire haïr des autres. Bref, il s’agit d’un passif-agressif qui manipules les gens dans le but de faire de son nom une prophétie autoréalisatrice. Ça a un double but: D’abord pour le fun de pouvoir contrarier les autres à loisir, et ensuite  pour pouvoir blâmer les autres en les accusant d’être des bitchs qui l’attaquent par mesquineries personnelles.

20- L’HypoCritique
Cette personne va se permettre de descendre les autres pour quelque chose qu’elle fait elle-même. Elle commence par faire des critiques rabaissantes. Lorsque la personne visée par ces critiques ose lui répondre, l’HypoCritique va devenir susceptible et se mettre sur la défensive en lui répliquant hypocritement : « Hostie que t’es susceptible et/ou sur la défensive. » C’est ça l’avantage d’être attaqué par une personne HypoCritique: Tout ce dont elle t’accuse après ta première réponse s’applique d’abord à elle-même.

21- Le ManipulActeur / La ManipulActrice
Cette personne constate qu’elle ne peut pas avoir le dessus sur toi parce que tu as des arguments pertinents pour appuyer ton opinion, tandis qu’elle n’en a aucune pour justifier d’être contre. Elle essaye donc de te manipuler à te taire, en t’accusant d’être un manipulateur, donc que tes arguments ne sont que manipulations. Bref, elle te donne son rôle tout en essayant de prendre le tien.

22- Le/La Grosse-o-phobe
Toute femme avec le moindre surplus de poids a un jour eu à faire avec ce triste individu qui a utilisé son poids pour l’insulter.  Et ce, peu importe l’argument.  Par exemple:
– Tu t’apprêtes à aller dîner: « C’est ça, va donc te remplir la face de McDo, crisse de grosse conne! »
– Tu déclines les avances d’un gars: « Penses-tu qu’une grosse laide comme toi peut se permettre d’être sélective? »
– Tu es bonne en maths: « Tu peux ben avoir le temps d’étudier. Grosse comme que t’es, c’est pas comme si tu pouvais avoir une vie sociale et sexuelle.« 

Et ce genre d’expérience, ça mène souvent à devenir:

23- La MicrObèse
90% des femmes qui mettent un mot dans le genre de p’tite, baby, puce, souris, mini ou bien chaton dans leur nick sont, en fait, obèses. Elles se donnent des noms évoquant la petitesse qu’elles n’ont pas.  Et après ça elles sont les premières à chialer que ce sont les autres qui n’acceptent pas leurs rondeurs.

24- Le / La Sexymaginaire
Phénomène équivalent à l’exemple précédent, mais avec le mot sexy. Et bien que l’internet a fait des femmes rondes des objets de désir depuis quelques années, ce n’est pas encore le cas avec les hommes ronds. Sans compter qu’être laid, ce n’est pas nécessairement une question de poids.

25- Lette-O-Dérision
Inversement, il y a des usagers des deux sexes qui vont prendre un nick du genre de LetteEnCriss, Laffreuse, Safadur, GrosseHorreur, etc. Il y a généralement 2 genre de personnes qui prennent un tel nick:

1. Ceux qui ont accepté leur physique, ont passé à autre chose, et cherchent des gens authentiques, pour qui l’apparence n’est que secondaire. C’est une attitude positive.
2. Ceux qui ont besoin de se rassurer sur leur allure, donc qui se décrivent pire qu’ils sont en réalité, dans le but de se faire sans cesse rassurer qu’ils ne sont pas si pire que ça. C’est une attitude négative.

26- Le CliChiffre
Ça, c’est celui qui se trouve original d’utiliser le cliché qui consiste à mettre 13, 99, 666, 911, XXX, et surtout 69, dans son nick.

27- Le Malinsignifiant
C’est celui qui se croit malin en attaquant la pertinence de l’autre en se basant sur des détails insignifiant. Par exemple, c’est celui qui va me faire remarquer que dans ma description du CliChiffre, XXX n’a pas d’affaire là car ce n’est pas un chiffre. Ce sera également celui qui va lui répondre qu’il est idiot de dire ça car XXX signifie 30 en chiffre romain. Parce que oui, une bonne chose avec les Malinsignifiants: Puisque leur but est toujours de se montrer plus malin que les autres, ils se battent plus souvent entre eux que contre les autres membres de la place.

28- Le MargiNul / La MargiNulle
Ça, c’est la femme hétéro qui est membre d’un site d’hommes gais. C’est l’homme athlétique qui est membre d’un forum de femmes rondes. C’est celle qui est membre de RencontreMoiCeSoirÀSherbrooke.qc.ca  alors qu’elle habite à Edmonton, Moose Jaw où Tokyo. C’est celui qui est membre d’un site de rencontres et dont le profil commence par « Je ne suis pas ici pour faire des rencontres ». Bref, c’est un membre qui, techniquement, a le droit d’être là. Mais à part pour y exercer ce droit, on se demande bien ce qu’il vient y foutre.

29- L’insulTannant / L’insulTannante
Cette personne considère qu’insulter quelqu’un est une forme d’humour acceptable, alors elle ne s’en gêne pas. Et si son commentaire est suivi d’un lol ou d’un 😉 alors il faut s’attendre à ce que le dit commentaire soit particulièrement rabaissant. Si on le lui fait remarquer, l’InsulTannant va se montrer très surpris qu’on prenne son commentaire si mal, et il s’en défendra en utilisant la grande classique « J’essayais juste de détendre l’atmosphère » en rajoutant que les gens de ce forum sont vraiment susceptibles.

Évidemment, prétendre que rabaisser quelqu’un en public est une bonne façon de détendre l’atmosphère, ça peut vouloir dire trois choses:

  1. On ment en prenant les autres pour des caves, de penser qu’ils vont gober un mensonge aussi grossier.
  2. On refuse de prendre nos responsabilités en tant que personne qui a gâché l’atmosphère.
  3. Il nous manque quelque chose d’important dans notre capacité de raisonner.

30- Le / La JeVousTu
Alors que l’utilisation du Vous dans la vraie vie est un signe de respect, il est au contraire un signe de mépris dans les communautés virtuelles où le Tu est omniprésent. C’est particulièrement vrai quand la personne qui vouvoie sa cible l’avait d’abord tutoyé comme tout le monde jusque là. Le Vous est alors un signe de rejet, ainsi qu’une façon à peine subtile d’accuser l’autre d’être un snob qui se croit supérieur. Ce que le JeVousTu ne se rend pas compte, c’est que cette attaque exprime son propre sentiment d’infériorité et de manque de confiance en lui-même. Sinon, pourquoi est-il le seul à qui est venu l’idée que son interlocuteur puisse lui être supérieur?

31- Le RéincarNiais
Ça, c’est celui qui va se faire bannir ses comptes à répétition et qui va revenir à répétition sous d’autres comptes. Il peut se permettre de faire ça parce que les modos ne se donnent quasiment jamais la peine de faire le travail correctement en bannissant son adresse IP. Il peut donc continuer de faire du trouble à loisir.

32- La Vraie-Vie-ctime
Lorsque cette personne se rend compte qu’elle n’a pas le dessus lors d’un argument en ligne, elle utilise alors le dernier recours des perdants: Évoquer la Vraie Vie. Ça peut être à son propre sujet (Ex: « Tu peux pas m’juger, tu sais pas comment je suis dans la vraie vie. ») tout comme au sujet de son interlocuteur (Ex: « C’est ça, continue de perdre ton temps à argumenter sur le net au lieu de faire de quoi dans la vraie vie. ») Quand ton adversaire utilise sur le net un argument qui n’a pas rapport au net, alors tu peux crier victoire. Parce que rien ne dit mieux « J’ai mauvaise foi et je refuse de reconnaître que j’ai tort. » que d’utiliser cette option-là!

33- Le Moralise-à-Tort
Lui, il compare n’importe quoi à tort et à travers. Son but est de démontrer l’insignifiance de tout un chacun lorsque comparés aux vrais problèmes de la vie. Par exemple, si tu racontes que ta tante est décédée d’une crise cardiaque dans un resto, lui va répliquer « Pendant ce temps là en Asie, des milliers d’enfants meurent chaque jour sans jamais avoir pu se payer un repas au resto. »

34- Le / la FrustrEnCouple
Lorsque tout va bien, cette personne marque dans son profil qu’il/elle est célibataire. Mais dès qu’il/elle est mêlé à un conflit, son premier réflexe est aussitôt d’aller changer son statut pour en couple, fiancé(e) ou bien marié(e). Quand c’est un gars qui fait ça, c’est pour sauver la face. C’est sa façon à lui de dire « Chus pas si loser que ça puisque chus en couple, MOI! ». Quand c’est une fille, ça démontre qu’elle est lâche, puisqu’elle a besoin de faire accroire qu’elle a un gars derrière qui se cacher pour la défendre et la protéger. Sinon, pourquoi est-ce seulement dans les situations de conflits qu’elle se dit en couple?

35- L’ÉpaisRoquet
Puisqu’il est trop épais pour être capable de se composer un argument, il va faire le perroquet en répétant en grande partie celui de son interlocuteur, en changeant juste les sujets afin de le retourner contre l’autre. Et le plus idiot, c’est qu’il croit sincèrement qu’il a l’air brillant de démontrer publiquement un tel manque d’imagination et d’originalité.

36- L’Épineux / L’Épinette
Variante du classique Reductio ad Hitlerum, cette personne compare à Marc Lépine tout homme qui dit quoi que ce soit de tant soit peu négatif envers une fille en particulier ou les femmes en général. Mais bon, on a juste à voir le reste des messages de l’Épineux sur le chat/forum pour voir que c’est un fouteur de merde, alors ce n’est pas comme s’il était particulièrement pertinent pour commencer.

37- L’InterveNon
Peu importe le sujet, on peut être sûr d’une chose: Cette personne va intervenir en disant que NON! Que ce soit en prenant ça personnel (« Pfff, j’me reconnais pas pantoute là-dedans. ») ou bien en général (« Ben là, franchement, les [insérer sujet de discussion] sont pas tous de même. »), elle ira toujours à contre-courant de la discussion. Donnes-lui un sondage avec 2 choix, elle fera remarquer qu’il en manque un 3e qui, quelle coïncidence, aurait été celui qu’elle aurait choisi. Pour ce que ça change: Donnes-lui 20 choix, elle t’en sortira un 21e.

38- Le Multipl’Insignifiant / La Multipl’Insignifiante
Son but est plus d’attirer l’attention sur sa présence que de vraiment participer aux discussions. La preuve: Sur 100 de ses messages, il y en a 85 qui ne comportent que moins de 3 mots, généralement un lol ou un smiley.

39- L’OrthoGrave
lui cé selui ki écrit telman mal que si il baize comm e qui écri sa esplique pkoi yé sélibaterre lollllllllllll

40- Le ProFesseur
L’inverse du précédent. Non seulement celui-là écrit sans fautes, ou presque, mais c’est un pro dans l’art de se servir de ça pour fesser sur les autres. Ça peut être en attaque, lorsqu’il veut démolir gratuitement quelqu’un qui ne lui a rien fait. Ça peut aussi être en défense, lorsqu’il se rend compte qu’il est en train de perdre un argument. Dans ce temps-là, au lieu de répondre, il tentera de changer le sujet en citant l’autre, en mettant les erreurs du texte cité en caractères gras/italiques/soulignés/MAJUSCULES/colorés/LES CINQ , en se contentant de dire ensuite une variante de: « Six fautes dans quatre phrases. Bravo, champion! »

41- Le / La RétroTroll
Cette personne dit quelque chose d’offensant sur le forum. Elle se fait démolir pour ça. Elle donne des explications ridicules pour se justifier. Ses explications se font exposer pour la bullshit qu’elles sont. Après huit pages à s’expliquer, s’engueuler, frustrer, elle finit par dire: « Ha ha, j’t’ai ben eu. T’as pas vu que tout ce temps-là, j’essayais juste de te faire parler pour rien? Pis toé t’as marché tout le long. Estie qu’t’es facile à manipuler. LOOOLLLLLLLL! »  Comme si c’était crédible, qu’une personne aussi susceptible et orgueilleuse prétende que son but dès le départ était de nous manipuler… à l’insulter.

42- Le RétroCorrecteur / La RétroCorrectrice
C’est celui ou celle qui revient en arrière pour modifier ou effacer ses messages afin de faire accroire qu’il/elle n’a jamais dit ça.

43- Le ParadoxSalaud
Non seulement il s’inscrit à plein de forums qu’il prétend détester, plusieurs fois de suite s’il s’en fait bannir, il est du genre à passer 18 heures non-stop devant son écran, à ne rien faire d’autre que d’en traiter les usagers de losers pas de vie qui ont du temps à perdre.

44- Le ComéDitRien
99% de ses interventions ne sont constituées que d’une phrase dans lequel il fait une remarque en blague qui s’inspire du commentaire précédent, la moitié du temps en lui donnant un sens sexuel. Toujours le mot pour rire, donc jamais le mot pour être sérieux, ses interventions n’apportent pratiquement jamais rien à la conversation.

45- La Fausse Cochonne
Elle est coquette, elle est jolie, mais elle a ce surplus de poids qui ne cesse d’augmenter avec les années.  Alors plus le temps passe et plus ses photos sont prises de haut, histoire de cacher son menton qui se dédouble, tout en focussant sur sa craque de boules que laissent voir un décolleté de plus en plus révélateur.  Elle se décrit elle-même comme étant une cochonne à la limite de l’obsession sexuelle.  Hélas, puisque son physique la complexe, très peu de gars peuvent se vanter avoir couché avec. Et ceux qui l’ont fait ont vite constaté qu’elle est loin d’être la nympho qu’elle prétend être, surtout qu’elle est incapable de jouir en présence d’un gars.

46- L’ExPressif
Cette personne sort d’une longue relation avec un/e ex abusif/abusive. Dans un forum, non seulement elle démarrera plusieurs sujets dont le thème sera l’abus de nos ex, elle profite de la moindre occasion pour exprimer à quel point son ex était un ci et un ça, même dans les sujets les plus pas-rapport.

47- L’AnalyStupide
Tout comme le VocabuLoser, cet homme a passé beaucoup de temps en retrait des autres. Il a donc utilisé ce temps à les observer. Ça lui a permis de développer la capacité d’analyser les gens, leurs personnalités, et ainsi de prévoir leurs faits et gestes. Il étalera souvent cette capacité en public dans le but d’impressionner les autres. Hélas, s’il est assez brillant pour pouvoir décortiquer le comportement humain, il est en revanche assez stupide pour croire que le monde apprécie de se faire dire: « Toé t’es le genre de personne qui… », surtout ceux qui ne lui ont rien demandé. (Ben oui, j’parle de moi-même, là! Faut ben que j’fasse preuve d’un peu d’auto-dérision.)

48- Le TempsMerdeur
Cet emmerdeur ne connait qu’une seule façon de rabaisser les autres: Utiliser la grande classique « Hostie que t’as du temps à perdre » ou ses variantes qui veulent dire la même chose. C’est que quand il est trop cave pour trouver un argument contre celui qu’il cherche à rabaisser, alors l’attaquer sur le temps qu’il a consacré à n’importe quoi, incluant celui qu’il a mis à participer au forum, c’est pas mal le dernier recours qu’il lui reste.

49- L’AccusEnfoiré
Ça, c’est celui qui, après t’avoir lu, va toujours tordre ton message précédent de façon à te prêter des intentions malveillantes ou sans rapport, dans le but de t’humilier. Il le fait généralement en te lançant une accusation déguisée en question ou en commentaire. Par exemple, après avoir lu ce blog, l’AccusEnfoiré sera celui qui va me dire « Ouain, ça fesse, ton blog. J’espère que ça t’a fait du bien, de te défouler de tes frustrations contre les femmes. », en ne tenant délibérément pas compte du fait que 75% de mes billets classés sous la catégorie Psychologie et comportement social parlent du comportement masculin. Il se fout pas mal que ses accusations soient souvent trop ridicules ou mensongères pour être crédibles. Normal: Puisqu’il cherche avant tout à entacher la réputation d’autrui, il n’a que faire de la vérité.

50- Le Con Troll d’Identité
C’est un troll que l’on voit venir à des kilomètres d’avance parce qu’il a commit la connerie de se choisir un nom négatif. (Une insulte, une maladie, un qualificatif négatif, etc)

51- Le SuggExit
Cette créature se manifeste lorsque vous reprochez quelque chose, à raison, au sujet du forum / des membres / des modos. Il vous suggèrera tout simplement:  Si t’es pas content, tu n’as qu’à partir / Si on est aussi pire que tu le dis, pourquoi tu restes?  Deux phrases qui non seulement disent la même chose, elles ne nient en rien vos accusations.

Et voilà qui conclut la liste du genre de monde que l’on rencontre sur les chats et forums, et…
Oops, j’ai failli en oublier un 52e. Et c’est normal, puisqu’il s’agit de:

52- L’HistoRien
Cet usager est tellement sans histoires qu’il n’y a vraiment rien à dire à son sujet. Comme quoi sur le net comme dans la vraie vie, ce sont hélas ceux qui ont un comportement négatif qui se font le plus remarquer.


Dans le même style, voir aussi: 30 gars typiques de sites de rencontres.