Harceler le harcèlement.

Lorsque je manque d’inspiration, il arrive que je pige dans de vieux textes qui, de toute façon, se seraient retrouvés sur ce blog, s’il avait existé.  Celui-ci date d’ailleurs de mars 2009, soit d’un mois avant la création de Mes Prétentions de Sagesse.
_____

Ce qui suit est un courriel que j’ai envoyé à l’administrateur d’une mailing liste créée pour l’équipe de soccer de la prestigieuse University of Cambridge, England. Je l’ai traduite en français pour votre convenance.

Bonsoir.

Depuis les six dernières années, je reçois régulièrement les courriels de la mailing list de l’équipe de soccer de l’Université de Cambridge.  Le problème, c’est que je suis de Montréal.  Je ne suis jamais allé à Cambridge, ni n’y ai-je joué au soccer.

Depuis les six dernières années, j’ai essayé de m’y désabonner en vous écrivant.  Et à chaque fois, j’ai reçu ce qui, apparemment, passe chez vous comme étant du service à la clientèle, soit une note disant: « Pour vous désabonner, veuillez aller sur (adresse) et annulez votre abonnement. »

Depuis les six dernières années, j’ai essayé de m’y désabonner de la façon dont vous me suggérez, et j’ai échoué.  Normal; je ne connais pas le mot de passe utilisé par celui qui m’y a abonné. 

Depuis les six dernières années, j’ai essayé de récupérer le mot de passe, en suivant précautionneusement les instructions données sur votre page dans ce but.  Là aussi j’ai échoué, je ne l’ai jamais reçu.

Depuis les six dernières années, j’ai essayé la solution alternative qui est de cliquer sur « Marquer comme courriel indésirable » lorsque je recevais vos messages.   Ça a filtré peut-être le 1/3 des envois.  Je continue de recevoir les autres.   

Et oui, par la suite, à chaque fois que j’ai demandé en vain de recevoir le mot de passe pour me désabonner, j’ai aussi vérifié mon dossier « Courriel indésirable ».  Je ne suis pas idiot, malgré le fait que je ne suis jamais allé à Cambridge.

Depuis les six dernières années, j’ai été patient.  Mais puisque je vous ai demandé une bonne dizaine de fois de me désabonner et que vous ne l’avez toujours pas fait, ça commence sérieusement à devenir du harcèlement

Aussi, je vous demande encore une fois, s’il vous plaît, veuillez trouver le temps d’enlever mon nom de votre liste d’envoi.  Je suis sûr que ça vous prendra beaucoup moins d’efforts que j’ai eu à y mettre, en vain, depuis les six dernières années.

Bien à vous.

Steve R.

Exactement quatre minutes plus tard, j’ai reçu cette réponse:
Bonjour Steve,

Je n’ai aucune idée comment votre adresse a pu se retrouver sur notre liste d’envoi.  Je ne comprends pas plus comment le procédé pour vous désabonner n’a pas fonctionné pour vous, puisque ça a bien marché pour les autres depuis le temps où j’occupe ce poste.  Je vais immédiatement vous en retirer moi-même.

Robin Brown,
Cambridge University

Quelques minutes plus tard, j’ai reçu un second courriel disant « Vous avez été désabonné de la mailing liste de l’équipe de soccer de l’University of Cambridge ».  J’ai émis un soupir de soulagement.  Enfin, après six ans, c’était terminé.  Et aujourd’hui, sept ans après ce désabonnement, je n’en ai plus jamais reçu un seul.

Il y en a qui vont dire que de nos jours, avec l’amélioration des systèmes de filtres de pourriels, le problème eut été réglé.  Possible, mais d’abord ce n’est pas garanti, et ensuite là n’est pas le sujet.  C’est plutôt ceci:

Lorsque confronté à des expériences négatives, les gens peuvent réagir de quatre façons:

  • Il y a ceux qui souffrent en silence.  ceux-là s’assurent que les abus n’arrêteront jamais
  • Il y a ceux qui vont se contenter de se plaindre, sans jamais rien faire d’autre pour que ça arrête.
  • Il y a ceux qui vont se contenter d’essayer UNE fois, de manière à pouvoir chialer avec conscience tranquille comme quoi ils ont essayé et ça n’a rien donné.
  • Et il y a ceux qui vont faire ce qu’il faut faire, qui vont prendre le temps que ça prend, pour s’assurer que la situation prenne fin.

Je suis fier de pouvoir affirmer que je fais partie de cette dernière catégorie.  Il ne s’agit pas d’acharnement aveugle dans lequel je me bats pour le plaisir de me battre.  J’ai la force de caractère d’accepter ce que je ne peux changer, le courage de changer les choses que je peux, et la sagesse d’en connaitre la différence.  Lorsque l’on vit une situation inacceptable, dès que l’on reconnaît qu’elle peut être changée, alors il ne faut jamais lâcher prise.  Travaille dessus!  Parles-en!  Dénonce-là! Bats-toi!  Parce que, comme le prouve mes échanges avec Cambridge, même si tu ne rencontres qu’indifférence au début, tu finiras bien à les avoir par l’usure.  Ironiquement, ça peut être vu comme du harcèlement.  Mais lorsque c’est toi qui a raison, lorsque c’est toi qui subit une situation inacceptable, ça ne pourra jamais être vu légalement comme tel. 

Ainsi, non seulement réussiras-tu à mettre fin à la situation, tu deviendras un exemple pour ceux qui ont maille à partir avec leurs propres situations inacceptables personnelles, que ce soit au niveau financier, légal, sexuel, ou même quelque chose d’aussi anodin que de se retrouver abonné contre son gré à une liste de courriel non-sollicitée.  Parce que peu importe sous quel angle on retourne la situation, il reste que si elle a cessée, c’est parce que je l’ai dénoncée.  

Parce que le plus grand complice de ce qui abuse de toi, c’est ton propre silence.

Fuckfaces gonna hate

Je me moque souvent de Facebook, ou du moins du comportement cliché de certains de ses membres. Alors aujourd’hui pour contrebalancer je vais me moquer de ceux qui ont choisi délibérément de haïr Facebook, pour rien d’autre que la très pertinente raison que C’est populaire donc c’est d’la merde, gneu-heu!

Il était une fois une comédienne du nom de Jessica Barker.  En 2007, histoire d’essayer de se démarquer du reste de l’humanité, Jessica décida de ne pas s’inscrire sur Facebook, qui venait d’atteindre 50 millions d’abonnés. Jusque là, rien à redire. À chacun ses choix personnels.  Mais voilà, ne pas aimer Facebook ne lui suffisait pas.  Elle décida de haïr Facebook.  Et pour pouvoir bien rentrer de force sa haine dans la gorge de tous les passants, elle décida d’imprimer, arborer et vendre des T-shirts Fuck Facebook.  Un peu comme les homophobes américains qui, non satisfaits de vivre leurs vies d’hétéros, manifestent avec leurs pancartes GOD HATES FAGS.  Et pour se faire de la pub, elle demanda à l’auteure Raphaële Germain et aux comédiens Guillaume Lemay-Thivierge, Vincent Bolduc et Patricia Paquin de les porter fièrement avec elle pour un photoshoot. 

Quatre ans plus tard, en 2011.  Facebook a maintenant 500 millions d’abonnés.  Guillaume Lemay-Thivierge y a même sa page officielle.  Quant à Jessica, selon cet article signé Nathalie Petrowski, elle se tient toujours en marge du populaire réseau social et continue d’affirmer que Facebook n’est qu’une mode passagère qui disparaitra de la surface de la terre d’ici quelques années.

Quatre autre années plus tard, aujourd’hui, 2015.  Facebook compte 1,35 milliards d’abonnés.  Patricia Paquin y a elle aussi sa page officielle.  Et Guillaume Lemay-Thivierge, en plus de sa page officielle, y a maintenant sa page personnelle

Quant à Jessica Fuck Facebook Barker, devinez?

En conclusion, il est fascinant de voir comment une photo arrive parfois à capturer à la perfection la personnalité de ceux que l’on y retrouve, au moment où celle-ci a été prise.


6 options que l’on aimerait bien avoir sur Facebook

OPTION 1 : Recevoir une notification lorsque l’on reçoit un message dans le dossier « Autre ».
Comme bien des gens, c’est par hasard que j’ai découvert qu’existait ce dossier.  En fait, je l’ai découvert quand une amie perdue de vue de longue date l’a elle-même découvert, et m’a écrit ceci:

D’après ce que j’ai pu voir dans ma boite Autre, c’est là que se retrouvent les messages que nous ont écrit les gens qui ne sont pas nos amis FB.

Faisabilité de la chose: En fait, techniquement, on la reçoit, cette notification.  C’est juste que contrairement qu’au sujet des messages envoyés dans la boite de réception, elle est très discrète:

OPTION 2 : Pouvoir se réconcilier en douce.
Mise en situation : Un contact FB a fait/dit/écrit quelque chose qui vous a offensé. Vous retirez donc cette personne votre liste d’amis. Parce que fuck le concept de la discussion entre deux personnes civilisées.

Plus tard, vous réalisez que dans le feu de l’action, vous avez complètement oublié quelques détails importants au sujet de votre relation avec cette personne. Par exemple, que vous êtes obligé de la revoir car elle fréquente quelqu’un qui vous est proche, ou bien qu’elle vous a emprunté votre précieux coffret de la série Twilight autographié par Paul McCartney. Voyant que vous avez peut-être agi un peu vite, vous lui refaite une demande d’amitié FB. Et c’est là que l’étron percute quelque peu le ventilo, puisque c’est en lui demandant de vous rajouter qu’elle comprend que vous l’avez enlevée.

Voilà pourquoi il serait bon qu’un bouton Réconcilier apparaisse sur le profil de ceux que vous avez retirés de votre liste d’amis. Vous pourriez ainsi redevenir amis avant même qu’elle sache que vous ne l’étiez plus, ce qui éviterait quelques drames.

(On le voit mal mais le pictogramme est un symbolique pot cassé)

Faisabilité de la chose: Pourquoi pas? Cependant, histoire d’éviter les abus à la je-vais-cesser-d’être-ami-avec-cette-personne-et-utiliser-le-bouton-Réconcilier-pour-l’espionner-par-surprise-plus-tard, il faut s’attendre à ce que Facebook y mette certaines conditions. Genre:

  • Vous n’avez que 48 heures pour changer d’idée. Passé ce délai, le bouton Réconcilier disparait et vous devrez vous remettre amis à la dure.
  • Le bouton Réconcilier n’apparaitrait pas sur le profil d’une personne que vous aurez mis dans votre liste de bloqués.
  • L’Option Réconcilier ne fonctionne qu’une seule fois par ex-ami, pour éviter qu’un utilisateur contourne le concept en allant espionner un ex-ami-devenu-ennemi à tous les 48 heures.

OPTION 3 : D’autres types de relations.
Parce que parfois, votre situation est tellement compliquée que même C’est compliqué n’arrive pas à la décrire adéquatement.

Faisabilité de la chose: Pas sûr! Parce que soyons franc, si votre situation de couple n’est pas couverte par les options actuelles, est-ce vraiment le genre de relations dont vous voulez parler en public?

OPTION 4 : Un logiciel de reconnaissance faciale.
Lorsque quelqu’un poste une photo dans laquelle vous apparaissez et que cette personne vous y identifie, vous recevez aussitôt une notification qui vous permet de choisir si vous voulez ou non avoir votre nom attaché à cette image. Sauf que… Qu’arrive-t-il lorsque l’on poste une embarrassante photo de vous sans vous y identifier? Ou pire encore : Que l’on vous y identifie en texte, mais pas en lien? Tout le monde se moque de vous dans votre dos et vous êtes le dernier à le savoir. Et c’est là qu’une telle option serait utile, en vous envoyant une notification dès que le logiciel vous reconnait la binette.

Faisabilité de la chose: Oui, ce serait possible. Sauf que quand on voit les résultats sur les sites qui utilisent ce genre de logiciel, on risquerait de recevoir pas mal de fausses alertes.

OPTION 5 : Un compteur de visiteurs / une liste de visiteurs
Je suis sur Facebook depuis janvier 2006 et ça fait depuis ce temps-là que je vois des gens tenter de mettre cette fonction sur leur page et/ou la demander à FB. Neuf ans plus tard, on ne l’a toujours pas. Ça n’a pourtant pris que quelques mois aux programmeurs de FB pour introduire la fonction hashtag, à force de voir les membres l’utiliser ironiquement en référence à Twitter. Alors pourquoi ne pas rajouter cette fonction si longtemps demandée?

Faisabilité de la chose: Nulle! Pourquoi? Pour la même raison pour laquelle ils refusent de nous donner l’option suivante qui est … :

OPTION 6 : Le bouton Dislike / Je n’aime pas.
Combien de fois avons-nous vu le commentaire « Où est le bouton dislike / Je n’aime pas? » de la part de quelqu’un qui dislike / n’aime pas ce que vient de poster un facebookiste? Alors qu’est-ce qu’ils attendent pour nous le donner?

Faisabilité de la chose: Ça n’arrivera jamais, ni cette option, ni la précédente, et c’est pour une simple et banale raison de marketing.

C’est que les proprios et programmeurs de Facebook ne sont pas fous. Depuis qu’internet est dans nos foyers, ils ont bien dû voir les conséquences de ces options sur les autres sites qui, eux, les offrent. Oui, ça flatte l’Ego d’avoir un compteur qui divulgue le nombre de visites que l’on a. Sauf que si vous voyez que vous avez quotidiennement entre zéro et une visite par jour, vous allez perdre intérêt à Facebook et partir. Et ça, ils veulent l’éviter.

Quant à savoir qui vous a visité, il y aura toujours quelqu’un qui va utiliser cette fonction pour humilier un autre.  Par exemple en l’accusant de harcèlement ou de stalking, avec comme preuve à l’appui une capture d’écran mise en public démontrant son nombre de visites. Et en sachant qu’une seule visite peut être suffisante pour offenser quelqu’un qui a décidé de vous prendre en grippe, ça engendrerait du drame à la tonne métrique. Plus personne n’oserait aller voir la page des autres par peur du ridicule et autres représailles. Ce qui engendrerait un autre problème: Ceux qui frustrent en voyant que leurs amis et/ou conjoints ne visitent pas leur page assez souvent. Voyant que l’on peut être dans le tort, et ce que l’on visite ou non, on finirait par trouver Facebook chiant et partir. Et ça, ils veulent l’éviter.

Quant au bouton Dislike / Je n’aime pas, il n’y a rien de mieux pour pourrir l’ambiance d’un site public que d’avoir une option qui permet en un simple clic de frustrer les autres et déclencher les hostilités. On finirait par s’écoeurer de Facebook et partir. Et ça, ils veulent l’éviter.

Bref, si Facebook est devenu le site le plus populaire au monde, c’est en enlevant à ses membres l’opportunité de poser des gestes abusifs. Comme par exemple débloquer quelqu’un pendant quelques minutes, le temps de l’espionner, avant de le bloquer de nouveau. Juste le fait d’imposer 48 heures de délai durant lequel le bloqueur peut être vu par le bloqué, c’est suffisant pour lui enlever l’envie de jouer à ça.


Ce qui fait que techniquement on ne peut même pas en vouloir à Facebook de nous enlever ces libertés, puisque ça signifierait que nous sommes frustrés de ne pas pouvoir déranger les autres.

Preuve de plus comme quoi Facebook fait tout pour éviter les sentiments négatifs: Avant, si une personne qui nous a bloqué écrivait un commentaire sur la photo ou le statut d’un ami commun, on ne pouvait pas voir son commentaire.  Par contre, on pouvait voir la réponse de notre ami commun, et ainsi comprendre que quelqu’un quelque part nous a bloqué.  Depuis peu, on peut répondre directement aux commentaires individuels.  Alors si une personne qui nous a bloqué écrit à un ami commun, on ne voit ni son commentaire ni la réponse de l’ami.  Donc, pas de frustration de voir que X nous a bloqué, ni de sentiment de trahison de voir que Y continue d’être amical avec.

Ainsi, plus l’expérience Facebook reste positive, moins il y a de drames, et moins leurs membres ressentent l’envie de quitter la place pour chercher mieux ailleurs, chose que l’on voit trop souvent dans les forums. Et ça marche, car malgré les efforts de Tumblr (420 millions de membres), de Google+ (300 millions) ou de Ello (1 million), pour s’afficher en tant que comme-Facebook-mais-en-mieux, le nombre de leurs abonnés restent ridicule comparé à Facebook et leur 1.35 milliards de membres. Et plus il y a de membres, plus cher ils vendent leurs espaces pub. Pas étonnant qu’ils tiennent à ce que les membres restent.

___
Source des statistiques : The 800+ Top Social Medias Stats

Le mouvement « Je suis Charlie » et les cyniques.

Avez-vous remarqué qu’à chaque fois que les gens apportent leur soutient à une cause, il y a toujours des imbéciles pour essayer de les freiner à coup de sophismes?



En fait, non, ce ne sont pas des imbéciles. Ce sont juste des gens qui ont peur de se faire juger pour ne pas avoir joint la cause en question.  Ils tentent alors de se justifier en contre-attaquant ceux qui l’ont joint. Or, quand on contre-attaque avant même d’être attaqué, c’est parce que consciemment ou non, on considère que les autres ont de bonnes raisons de nous faire des reproches.  Et quand on se sent comme ça, c’est signe que l’on n’a pas la conscience tranquille. On agit alors en imbécile, en attaquant ceux dont le seul crime a été de vouloir apporter un soutien moral à autrui.

On peut ne pas croire en une cause.  On peut y être indifférent.  On peut même être contre.  C’est normal et acceptable. Mais quand on attaque ceux qui sont pour, même s’ils ne nous ont jamais demandé de faire comme eux, alors on a un sérieux problème de personnalité.

30 autres comportements qu’il faudrait cesser d’avoir sur Facebook

Vous vous souvenez de l’article 30 comportements qu’il faudrait cesser d’avoir sur Facebook?  Et bien en voilà 30 autres:


 COMPORTEMENT 31: Étaler son manque de vie amoureuse
Il y en a qui souffrent de la solitude et ressentent le besoin de l’exprimer. C’est normal. Mais quand on insiste sur le sujet encore et encore, ça devient vite pathétique.


COMPORTEMENT 32: Faire du vaguebooking
Si t’as quelque chose à dire, dis-le!


COMPORTEMENT 33: Se représenter en Bitstrips
Au début c’était amusant. Mais à la longue, ça a fini par manquer d’originalité.


COMPORTEMENT 34: La photo de couple avec le mec possessif
Une photo de couple sur le profil d’une fille, passe encore, surtout au début de la relation alors qu’elle est toute émerveillée du charme de la nouveauté d’être en amour. Mais quand le gars a une attitude possessive dans la vraie vie, et qu’il la confirme en occupant le 2/3 de la photo de la fille, c’est déjà un peu moins mignon.


COMPORTEMENT 35: La vantardise physique injustifiée
Il y en a qui diront que d’agir comme si on était beau alors qu’on a une tronche de cul, c’est une attitude positive.

N’empêche que positive ou non, il reste qu’on a une tronche de cul.  Cette pratique donne alors l’impression qu’on cherche désespérément à se déconnecter de la réalité.


COMPORTEMENT 36: La modestie hypocrite
Pratique inverse de la précédente, ça consiste à poster une photo qui nous a pris dans un angle particulièrement flatteur.  On veut la montrer pour se la faire complimenter, mais en même temps on ne veut pas passer pour vaniteux.  On fait donc semblant de s’y trouver laid, dans le but que nos amis FB nous contredisent sous une avalanche de compliments.


COMPORTEMENT 37: Être impatient d’avoir des réponses
On comprends que le but de poster des statuts, c’est de susciter des réactions chez vos contacts. Mais laissez-leur le temps de répondre, bout d’bonyeu!


COMPORTEMENT 38: Laver son linge sale en public
Surtout lorsqu’on le fait d’une façon aussi psychopathe.


COMPORTEMENT 39: Passer du français à l’anglais lorsqu’on est frustré(e)
Exemple: Voir le premier commentaire de l’image précédente. Étrange comportement, en vérité.

Et puisqu’on parle d’écrire en anglais:


COMPORTEMENT 40: Écrire dans un anglais médiocre

Quand on croit que Please log in signifie S’il te plaît bûche dedans, on évite.


COMPORTEMENT 41: Les FUCK YOU en photo de profil.
Sérieux là, vous vous trouvez cool à faire un doigt d’honneur à tout le monde? Manque de classe total.


COMPORTEMENT 42: Quêter des suggestions d’activité par ennui
Surtout si c’est pour refuser systématiquement chaque proposition.


COMPORTEMENT 43: Essayer de faire passer pour sien
les statuts (ou Twitters) des autres.

D’autant plus difficile à réussir lorsque le statut est dans un français impeccable alors que l’on est incapable d’enligner cinq mots sans faire dix fautes.

… ET que l’on insiste dans la mauvaise foi après s’être fait prendre.


COMPORTEMENT 44: #Abuser #Des #Hashtags
Quand il y a dix fois plus de liens que de mots dans le statut, y’a d’l’abus.


COMPORTEMENT 45: Poster des images supposées contenir de grandes vérités
Bitch, please! Ces « vérités » sont ou bien des évidences ou bien de simples généralités.


COMPORTEMENT 46: Le masque de cheval
qui transforme la photo la plus sexy en redoutable vision d’horreur.
Non! Sérieusement… Juste non!


COMPORTEMENT 47: Les nouvelles écrites de manière à nous donner envie de cliquer sur le lien pour voir la suite de l’histoire…

… pour réaliser, une fois sur la page, que la nouvelle est insignifiante à en faire chier un rat mort


COMPORTEMENT 48: prendre en photo tout ce que tu
manges et/ou bois.

Je suppose que pour certaines personnes, manger et/ou
boire est un événement marquant.


COMPORTEMENT 49: Voler des photos de nourriture pour se vanter mensongèrement d’avoir préparé et/ou mangé tel plat
S’il y a pire comportement que le précédent, c’est bien celui-ci. Le plus pathétique, c’est quand le fautif est tellement concentré sur son mensonge qu’il oublie d’enlever de la photo la signature ou le watermark d’origine.


COMPORTEMENT 50: Se vanter d’avoir fait une purge de contacts
Vous voulez passer quoi comme message? Que c’est un privilège d’avoir comme ami FB quelqu’un qui se vante de laisser tomber n’importe qui n’importe quand sur un coup de tête?


COMPORTEMENT 51: Être parano au point de se défendre avant même d’être attaqué.

Ou, variante, être sur le INB4 (« in before« ), une façon de dire « Vous êtes tellement prévisibles que je suis capable de deviner ce que vous allez me dire« . 


COMPORTEMENT 52: Vivre ses amours dans la négativité
On dirait qu’il y a des gens pour qui la seule motivation d’être en couple, c’est la controverse.  Chaque fois qu’ils parlent de leur relation, c’est toujours sur la défensive.  Pourtant, personne ne leur a jamais passé le moindre commentaire sur le sujet.


COMPORTEMENT 53: Ne pas s’appliquer pendant qu’on écrit, ne pas se relire avant d’envoyer, et ne pas corriger après avoir posté.
Aussi incroyable que ça puisse paraitre, il y avait une logique et un contexte derrière ce statut avant qu’il soit écrit…

…Mais on dirais bien qu’entre le cerveau et la main, quelque chose s’est perdu en chemin.


COMPORTEMENT 54: Les paroles de chansons
en guise de statuts

Il devrait y avoir moyen de décrire comment on se sent sans tomber dans ce cliché.


COMPORTEMENT 55: Transformer son Facebook en blog quotidien d’entrainement / de remise en forme / de régime amaigrissant
C’est vantard. C’est prétentieux. C’est ennuyant. C’est looooooong…

… Mais surtout: Ça n’intéresse personne à part celui qui le fait.


COMPORTEMENT 56: Ne jamais avoir rien de positif à dire
Au début, ça peut attirer la sympathie.







…mais c’est le genre de comportement qui devient très agaçant très vite.


COMPORTEMENT 57: Donner de condescendantes leçons de grammaire
S’il y a pire que quelqu’un qui fait des fautes de français dans son statut, c’est bien le pseudo intello qui pète un câble à chaque fois qu’il en repère.  Le ton exaspéré avec lequel il commente donne l’impression qu’il prend chaque erreur comme une attaque personnelle.

  En réalité, il s’agit généralement d’un conflictuodépendant qui n’est que trop heureux de s’être trouvé une raison légitime de rabaisser autrui.


COMPORTEMENT 58: Le statut checklist

Ennuyer nos contacts avec ça, check!


COMPORTEMENT 59: Poster des photos embarrassantes de nos amis
Surtout si en plus on les identifie dessus.

 


COMPORTEMENT 60: Accorder une importance démesurée à la quantité de nos amis FB
Surtout si on le confirme en le niant à ce point-là.

 

Il y en a qui vont dire: « Si le comportement de certaines personnes sur Facebook t’agace, la solution est simple: Désabonne-toi de leur fil de nouvelles. »  À ceci, je ne peux que répondre: Quoi?  ET ME PRIVER DE TOUT CE MATÉRIEL SI INSPIRANT POUR MES BILLETS DE BLOG? 😀


REMERCIEMENTS par ordre alphabétique à ceux qui ont accepté de figurer dans cet article à la con: Damien Bourdages, André Brunet, Olivier Champagne, Karine Church, Sandina Fox, Stéphanie Gagnon, Alexandrya Joly, Virginie Kuy, Rubis Lantier, Daniel Morency, Valérie Parent, Émilie Potter-Tanguay et Jennifer Stivers. Les autres figurants sont fictifs. La majorité de ces captures d’écran ont été fabriquées de toutes pièces pour cet article.

Pour me suivre: twitter.com/steverequin, ou bien sur Facebook à  https://www.facebook.com/MesPretentionsDeSagesse.

5e anniversaire, 250e billet.

Il y a 5 ans, le 21 avril 2009, naissait ce qui allait devenir Mes Prétentions de Sagesse.  Et comme le titre l’indique, ceci en est le 250e billet.  De tous les blogs que j’ai tenu, ça en fait celui dans lequel j’ai été le plus actif.  Car en effet, ceci n’est pas ma première expérience dans la blogzone.  Il y a eu quelques précédents.

Bien que j’ai fait mes débuts sur Internet en aout 1997, ce n’est que six ans plus tard que j’ai daigné me joindre aux autobiographistes de la blogosphère. Il faut dire que, à l’époque, les fournisseurs de pages-à-blogs étaient encore peu nombreux et pas tellement pratiques pour qui ne maitrisaient pas la base du HTML.  Et même quand les versions un peu plus user friendly comme Skyblog/Skyrock, Xanga et Myspace ont commencé à apparaitre, le concept d’un journal personnel accessible à tous me semblait un peu ridicule.  Je ne saurais compter le nombre de gens que j’ai connu, aussi bien en personne que sur le net, voir leurs vie amoureuse et sociale s’écrouler après que leur blog secret  ait été lu par la mauvaise personne.

J’ai quand même fini par joindre le mouvement avec les pages suivantes:


Titre: La Zone Requin
Slogan: Là où il se passe parfois des choses normales, sauf que ça n’arrive pas très souvent.
Langue: Français
Support: Geocities
Actif de: 2003 à 2008
Mort/disparu en: Octobre 2009

Pas vraiment un blog per se, mais plutôt une page crées sur Geocities, dans laquelle j’y recueillais plusieurs textes autobiographiques racontant les déboires les plus hors de l’ordinaire auquel j’ai eu à faire face tout le long de ma vie. Un genre de précurseur des sites Vie de Merde / Fuck my Life, mais avec de longues histoires complètes au lieu de simple anecdotes courtes.  Le slogan s’inspire de la phrase the zone where normal things don’t happen very often, que l’on peut entendre dans les trois sketchs du dessin animé Johnny Bravo, saison 1 épisode 12, qui se trouve à être une parodie de la série The Twilight Zone.
L’idée première en créant cette page était toute simple: Amuser les lecteurs avec des histoires vécues, rien de plus.  Hélas, Internet étant ce qu’il est, les gens ont peu à peu choisi de voir cette page avec un oeil cynique.  On a commencé à me juger comme étant un loser volontaire qui fait de l’auto-victimisation en racontant sans cesse comment les gens, le destin et l’univers se liguaient toujours contre moi. Aussi, lorsque Geocities a annoncé qu’ils détruiraient leurs pages gratuites en octobre 2009 à moins de payer pour le hosting, c’est sans regret que je l’ai laissé disparaitre.


Titre: The Testosterone Diary
Slogan: Because I gotta be me
Langue: Anglais
Support: Xanga
Actif de: 2003 à 2004
Mort/disparu en:
Automne 2005

Sous le pseudonyme de Kevin B, j’y racontais mes expériences sexuelles réelles ou fictives, en les faisant généralement passer pour toutes récentes.  J’y ai aussi écrit plusieurs articles au sujet du bien-être sexuel, tentant de briser plusieurs mythes et tabous pour une vie sexuelle plus harmonieuse et de meilleure qualité.  C’est là que j’ai créé le premier ébauche de l’Échelle de Kev pour mesurer l’appétit sexuel féminin.  Après deux ans d’inactivité, je l’ai tout simplement effacé un soir d’automne 2005, après avoir copié-collé et sauvé mes meilleurs articles.

Le titre s’inspirait ouvertement de The Testosterone Diaries, une série de BD par le cartooniste américain Ted Rall qui étaient à ce moment-là publié dans les pages du magazine Men’s Health.


Titre: Ryu
Slogan: Because I have something to say
Langue: Anglais
Support:
Myspace
Actif de: 2004 à 2006
Mort/disparu en:
Été 2008

Les blogs de Myspace n’avaient pas de titre, sinon le nom de leur auteur.  À l’époque, je m’étais brouillé avec quelques (désormais ex) amies blogeuses, et je ne tenais pas à ce qu’elles tombent pas hasard sur mon nouveau site. Je l’ai donc ouvert sous le pseudonyme de Ryu.  Comme photo de profil, je suis allé en voler une sur un site de mannequins mâle d’Angleterre, en prenant tout de même soin d’en choisir un qui me ressemblait.
À part pour le fait que c’était en anglais, le contenu était similaire à Mes Prétentions de Sagesse. Voilà pourquoi, lors de mes pannes d’inspiration, il m’arrive encore parfois de recycler ici de ces vieux billets.  Le plus important exemple furent les 22 billets de la série Harceler Nathalie, d’abord écrit en 15 billets en 2007.

En deux ans et demi, j’y ai écrit environs 150 billets.  J’ai arrêté en 2006, après ma réconciliation avec les ex-amies mentionnées plus tôt.  Je me suis ouvert un autre Myspace, celui-là en français sous mon vrai nom, ou du moins mon nom d’artiste officiel.  Mais entretemps:


Titre: The Lando Griffin Project
Slogan:
Aucun
Langue:
Anglais
Support:
Xanga
Actif de:
Aout à décembre 2005
Mort/disparu en:
2012

Le nom de ce blog fait référence à l’épisode 14 de la saison 2 de la série Family Guy, aussi connu sous le titre Let’s Go to the Hop, ou Les Truffes de Zéro en version française-de-France.  Dans celui-ci, Peter Griffin se fait passer pour un étudiant du nom de Lando Griffin, histoire de s’introduire dans le high school de sa fille Meg.

Pourquoi fis-je un blog sur ce thème? Eh bien voilà: En 1985, lorsque je suis rentré au cegep, j’avais 17 ans, j’étais immature, n’avais pas d’amis et je ne plaisais à aucune fille.  Dix ans plus tard, en 1995, je suis retourné aux études et au cégep. Cette fois j’avais 27 ans, j’étais mature, je me suis fait plein d’amis.  Et à ma grande surprise, sans même essayer, je n’ai jamais été aussi populaire de ma vie auprès des filles. Encore dix ans plus tard, en 2005, j’ai eu l’idée de m’inspirer de cette histoire pour en faire un roman semi-autobiographique.

Hélas, puisque ma dernière expérience de cégep avait une décennie de retard, je craignais que ça paraisse dans mon texte.  J’avais besoin de rafraichir mes connaissances en vie de jeunesse et estudiantine de 2005.  J’ai donc fait un Lando Griffin de moi: Je suis allé au cégep de mon quartier, sans toutefois m’y inscrire, et je me suis fait passer pour un étudiant de 26 ans de retour aux études.  Bien que j’avais en réalité 37 ans, j’ai toujours paru plus jeune que mon âge.  Ils n’y ont tous vu que du feu.

Tant qu’à vivre une aventure aussi extraordinaire, aussi bien la chroniquer en temps réel.  D’où:
Malgré quelques anecdotes fort intéressantes, dans lesquelles j’étais beaucoup trop winner et populaire pour le bien de mon anonymat, l’aventure s’est révélée au bout du compte être beaucoup plus ordinaire qu’extra. Lorsque j’ai reçu un refus du Conseil des Arts et Lettres pour la bourse que j’avais demandé pour écrire ce livre, j’ai laissé tomber la mascarade, je ne suis plus retourné au cégep et j,ai mis fin à mon blog.  Il est resté en ligne jusqu’en 2012, soit lorsque Xanga a décidé de faire comme Geocities en détruisant les espaces blogs gratuit.  J’ai pris le temps de tout récupérer, en me disant que peut-être qu’en 2015, soit un autre dix ans plus tard, je pourrais faire quelque chose avec cette histoire, maintenant en trois parties.


Titre: Steve Requin
Slogan:
Aucun
Langue:
Français
Support:
Myspace
Actif de:
2006 à 2007
Mort/disparu en:
2008

Un quart du contenu était des versions française de mes billets de Ryu, un quart était des textes que j’ai eu à produire pour l’École nationale de l’humour, un quart était des bandes dessinées que je faisais pour Safarir, et le dernier quart était sérieux: Je gueulais sur divers sujets, avec une forte tendance à dénoncer cette société qui pénalise sans cesse de façon injuste tout homme qui a commis le crime de devenir père.

Recyclage et négativité. Il n’y avait rien de bon à en tirer.  Un beau soir, de façon tout à fait impulsive, je l’ai détruit sans rien sauver.  Je ne l’ai pas regretté.


Titre: Bienvenue chez Le Sélectif, puis Mes Prétentions de Sagesse.
Slogan:
Aucun, puis J’ai observé, j’ai vécu, j’ai analysé, j’ai conclu
Langue:
Français
Support:
Spaces.live, puis WordPress
Actif de:
Avril 2009 à maintenant.
Mort/disparu en:
…même temps que je serai moi-même mort/disparu,  de la façon dont c’est parti.

D’abord créé en tant que chroniques de rapports interpersonnels pour un site de rencontres, ce blog s’est rapidement dissocié du partenariat d’origine pour devenir indépendant. (Traduction: J’avais trop sale caractère.) Un an et demi plus tard, spaces.live fermait boutique, nous laissant le choix de la plateforme sur laquelle transférer.  J’ai choisi WordPress.  N’ayant plus besoin d’un pseudonyme, j’ai fait de steverequin mon adresse officielle et j’ai changé le nom de mon blog.

…et celui-là, je ne vois pas trop quoi vous en dire que vous ne savez probablement pas déjà.

___
EDIT: J’ai reçu quelques commentaires comme quoi j’ai oublié de parler de certaines de mes vieilles pages.  Pour régler la question, voici lesquelles, et pourquoi:

  • La Page Requin Roll (1997-2002?) Ma toute première page web, sur Geocities. J’y avais mis ma liste de noms composés, qui devint peu après l’un des premiers texte québécois viraux sur le net.  Pourquoi n’en ais-je pas parlé? Ce n’était pas un blog.
  • Le Royaume du Ridicule (1999?) Une page sur le principe de Fail Québec.  N’était pas un blog.
  • Le Royaume du Ridicule (2007) Reprise de la précédente, cette fois sur ckoitonblogue.   Créée pour le cours Humour et Nouveaux Médias de l’École nationale de l’humour. Pas un blog.
  • Steve Requin’s Comics (2004-2012) D’abord forum consacré à mes webcomics Artiztech College et The Eight, avant de devenir le dépositaire de ces pages.  N’est pas un blog.
  • Seize Ans d’Abus (2007-2012) disparu du net lorsque Xanga a détruit ses comptes gratuits.  C’était un livre autobiographique et non un blog.
  • Un Vaniteux pour Défi Diète (2008) sur Espace Canoë.  Les candidats de Défi Diète 2008 étaient appelés à tenir un blog de leur expérience et de leur progrès, ce que je fis.  Il a été hacké et détruit deux mois plus tard par l’une de leurs programmeuses/modératrices, frustrée que je n’ai pas répondu positivement à ses avances. Eh oui!
  •  Le Blog Orange (2008-2009) Moins un blog qu’une série de chroniques. Chaque billet était consacré à un truc tout simple pour se faciliter la vie de tous les jours.  Par exemple, la vaisselle en règle de troisFinalement, ne voyant pas l’utilité de me disperser, je l’ai fermé et j’ai repris quelques uns de ses billets ici.  Par exemple, la vaisselle en règle de trois.
  • L’Encycloplagiat (2008-2009) Page consacrée aux plagiats de la BD et que j’ai dû effacer car elle ne me rapportait que de la haine de la part des professionnels de la BD.  Ou: L’art de se saboter soi-même dans un milieu déjà petit et difficile.
  • Et il y a 8 autres liens actifs sur Requinesqueries Online. Ce sont des romans, des webcomics, des galeries de dessins, etc, mais pas non plus des blogs.

Je crois bien que c’est tout!

Le chum idéal? Vraiment?

Aujourd’hui, je vais ramener certaines d’entre vous 10 ans en arrière. Car c’est en effet en mars 2003 que ma BFF Stéphanie m’a écrit ceci:

Oulà, mon Dieu! J’ai reçu ce lien d’un gars qui me cruisait sur un forum.  Ok j’avoue que j’aime bien rire des tentatives de ces gars pathétiques pour me draguer.  Et cette fois j’ai frappé le gros lot! Juges-en toi-même!

Et c’est ainsi que j’ai découvert une page web qui en valait le détour : La page du Chum Idéal.   Bien qu’elle n’existe plus depuis longtemps, j’avais conservé une copie de son contenu, ce qui fait que je peux vous en parler aujourd’hui. Si je me permet de la ressortir une décennie plus tard, c’est parce que même de nos jours, trop de soi-disant Bons Gars font les mêmes erreurs que lui lorsqu’ils cherchent à séduire.

D’abord, une description de la chose: Dès que l’on arrivait sur ce site, une fenêtre pop up apparaissait aussitôt.  C’est une invitation à mettre cette page dans nos favoris.  Une fois cette fenêtre fermée, c’est là que le fun commence.

Tout en haut de la page, il y a le mot BIENVENUE qui clignote (c’était à l’époque où le code <BLINK> </BLINK> était encore fonctionnel), entouré de deux rangées de lumières clignotantes.  S’en suit quatre photos du gars : Deux gros plans couleur de son visage, qui sont tellement semblables qu’on se demande pourquoi il n’en a pas mis qu’une seule, et deux autres photos noir et blanc qui semblent avoir été prises dans les années 80, si on se fie à ses vêtements.   Le tout est souligné par deux autres rangées de p’tites lumières clignotantes.

Ce qui suit, en rouge bordeaux, est une reproduction fidèle et non corrigée du texte de sa page, à l’exception de son identité et adresse de courriel.  J’ai même les p’tites lumières.


Mon Courriel-Email Regulier

lechumideaL@oxmptlk.com

(si tu veux envoyer des photos, ca fait toujours plaisir)

(indique ton surnom et le site rencontre)

 

Il est difficile de se décrire en détails sans avoir l’air prétentieux…Je ne le suis pas du tout, bien au contraire…Egalement, je suis loin d’être désespéré……Pour moi ce n’est qu’un moyen supplémentaire de faire des rencontres.

FILLE RECHERCHÉE

Une fille jolie, libre, aimable, gentille, sensuelle, féminine, propre, sans mts, humaine, flexible. Qui a du respect, affectueuse, fidele, franche, pas snob.  S’abstenir les contolantes, agressives, soupe au lait, dominatrices.  Pour terminer, le revenu. les diplômes, québecoises ou étrangeres ou autres détails similaires et superficiels sont sans importance… je suis ouvert a vivre dans une autre ville ou pays pour la perle rare.  Je ne cherche pas la fille parfaite….loin de la…mais pas n importe qui non plus !… Je ne desire pas nécessairement une fille avec le meme genre de caractéristiques que les miennes , si oui ca vas, si non ca vas aussi.

JE ME PRESENTE

Propriétaire d’une petite entreprise individuelle sur Internet, 6 pieds, 170lbs, 1.80m 75kg. Yeux vert-gris-bleu, voix calme et posée. beau style vestimentaire.  Québecois, race blanche, jamais marié, pas d’enfant, ni amante, vraiment libre présentement.  Très intelligent et possede un grande culture générale, mais je n’ai pas la grosse tête. j ai une personnalité modeste.  Grande Maturité, aimable, calme, savoir vivre, disponibilité en temps, attentions, amour, échange, sensualité, discutions, soutien, ect .  Aime savourer les plaisirs de la vie.(simples comme rafinés) Independant, affectueux sans être collant, aime les conversations intimes, bon sens de l’écoute, pas jaloux ou contrôlant. Bon jugement. Riche univers intérieure, profond, sensible, philosophe.

Égalitaire dans les relations amoureuses. Grande sensualité, Viril au lit,ou doux selon l occasion. Performent (durée) N’a jamais eu de maladies sexuelles MTS…. Circoncis..hihi…. ( beaucoup plus propre, moins de risque de mts, plus beau aussi :o) …….Mais quoi! être une fille, je detesterais pas savoir cela d avance :o)  Ouvert a déménager de ville (pour une perle rare). Vie en modeste appartement avec tres belle vue, a Montreal. Sans horaire de travail fixe, je travaille a la maison. Propre, rangé, tolérant, patient, sans préjugés, ambitieux, fidèle (n’a jamais trompé), franc, honnête. sincere, authentique. Je suis ouvert a l autre. Je suis plutot rationnel, intellectuel. J’aime le plein air. Je ne suis pas un sportif de télévision bien que je m’y connait en sport et suis bon aussi a le pratiquer. En terme de lecture, de télévision, de cinéma, j aime ce qui m informe, sur des sujet qui me touche, j aime apprendre, J aime les documentaires, les films profonds, la sciences fiction, et l humour intelligent, entre autre. Je suis ouvert aux decouvertes.

Je ne suis pas alcolique, pas violent, pas droguer (si tu en prends un peu pas de probleme), pas colérique, ou soupe au lait. J aime prendre un verre en bonne compagnie. Sympa, facile a vivre, pas compliqué, aime donner mais aussi recevoir. Aime la nature, comme le night-life branché. Je suis pas snob du tout. J ai un grand cœur prêt a aimer, et être aimer, mais attention , je ne suis pas naif. J aime les personne differente ou similaire a moi, c est l ame de la personne qui compte.  Sans problèmes ou gros défaults MAJEURS cachés….mais je ne suis pas parfait, je suis tres humain. De toute facon les défaults sont des caractéristiques tres relatives et subjectives a chacuns. J’accepte l’autre telle qu’elle est, sans vouloir la changer, je m’attends a la même chose. Finalement, ais-je besion de preciser….mon profil sans pretention est veridique de A a Z . Il est le fruit plus des observations des autres et de mon auto-analyse que d une vanité deplacée.

 Si tu es de l’ exterieur de Montreal ou du Quebec. DES PHOTOS DE TOI SONT NECESSAIRES pour établir une correspondance significative. Si tu en as pas maintenant, conserve mes adresses pour plus tard quand tu en auras…il ne sera peut-être pas trop tard..!

Si tu n as pas la possibilité d envoyer des photos par internet, Tu peux m envoyer des photos standards sur papiers par la poste conventionnelle a une addresse postale sur demande. Je vais te retourner les photos le lendemain que je les aurai recues, apres les avoir enregistrer sur mon ordinateur, tu peux en être rassurée. Je te donne ma parole. Je peux meme te payer dans le retour les frais que tu as encourus pour faire les photos et les envoyer.

Alors écris-moi ! Sois pas timide ! au plaisir xxx

(avec photos si c est la premiere fois)

Quel sont tes buts avec cette eventuelle correspondance?

amour? simple amitier Internet? aventure sexuel? rencontre?

PHOTOS ANCIENNES MOI

 3 ans4 ans5 ans5ans6 ans7 ans8 ans

PHOTOS DE MONTREAL ET DU QUEBEC

Mon Courriel-Email Regulier lechumideaL@oxmptlk.com

(la seule option si tu veux envoyer des photos)

(indique ton surnom et le site rencontre)



Lorsque l’on descendait plus bas, on constatait que la 2e moitié de la page est un énorme vide.  En utilisant la fonction surlignage de notre curseur, on découvrait qu’il s’agissait en fait de texte noir dissimulé sur fond noir. Ce texte, le voici :

OD @ occupation double, Occupation Double 2 1 Hugo hugo Martin martin JF J-F Jean-Francois jean-francois agence de rencontres site de rencontres jeune beau gars celibataires ocupation double Ocupationdouble celibataire, hommes, celibataires, montreal, Montreal, Celibataires, CELIBATAIRES HOMMES OCCUPATION DOUBLE OCUPATION DOUBLE OCCUPPATION DOUBLE OCUPPATION DOUBLE MARIAGES BEAUX INTELLIGENTS AGENCE DE RENCONTRES SITE WEB DE RENCONTRES RENCONTRES INTERNET foreign men marriages mariages handsome western men agency agencies foreign usa canada france europe europeens canadians canadiens american men love romance marriage husbands man quebec quebecois montreal dating photos young nice sincere marriages foreign american canada canadians usa europeens men photos handsome rich cute look intelligent mature faithfull gentle real men real man marriages agency agencies agancy agancies love relation foreign man men photos star académie beau mec hommes gars garou

Ce paquet de mots citant partiellement les termes les plus populaires à l’époque dans les moteurs de recherches y était reproduit cinq fois de suite.  C’était une façon de s’assurer d’apparaître dans les résultats.

Remarquez qu’à la base, l’idée était logique : Plutôt que de toujours devoir se présenter de nouveau à chaque contact qu’il se fait sur les forums et les sites de rencontre, il se fait un site et n’a qu’à envoyer l’adresse aux filles qui l’intéresse.

… Mais voilà, une logique aussi froide et calculée, ça n’a pas sa place dans la drague.  Et si la réaction de Stéphanie était typique de celles à qui il a envoyé ce lien, il a seulement réussi à avoir l’air pathétique.

Et même si on met de côté le fait qu’il s’était fait une page web pour draguer, il reste qu’il y a des erreurs à ne pas faire lorsque l’on veut séduire.  Et lui, ces erreurs, il les a toutes faites.

ERREUR #1: Démontre qu’il ne fout rien de sa vie.

Pièces à conviction:   

  • Propriétaire d’une petite entreprise individuelle sur Internet
  • disponibilité en temps
  • Sans horaire de travail fixe, je travaille a la maison.

Remarquez qu’il ne précise jamais de quoi il s’agit comme entreprise. Moi aussi j’ai été propriétaire d’une petite entreprise individuelle sur Internet, je devais bien vendre 3 à 4 copies de mes bandes dessinées par année via ma vieille page web autobiographique La Zone Requin.  N’empêche que ça part mal.  Quelle fille veut d’un gars qui reste toujours à la maison?  L’impression que ça donne, même si elle peut être erronée, c’est qu’il ne veut pas et/ou n’est pas capable de se trouver du travail.

ERREUR #2 : Insister lourdement sur sa supposée modestie.

Pièces à conviction :

  • Il est difficile de se décrire en détails sans avoir l’air prétentieux…Je ne le suis pas du tout, bien au contraire…
  • mais je n’ai pas la grosse tête
  • j ai une personnalité modeste.
  • mon profil sans pretention
  • Il est le fruit plus des observations des autres et de mon auto-analyse, que d’une vanité deplacée.

Hum… Dire ça une fois, c’est l’affirmer. Le dire trois fois, c’est craindre que les gens le pensent.  Le dire cinq fois, c’est mettre beaucoup d’efforts pour convaincre les autres. Ça donne vraiment l’impression qu’il l’est mais tente très fort de le cacher.

ERREUR #3 et 4 : Se contredire, et avoir l’air désespéré

Pièces à conviction :

  • Egalement, je suis loin d’être désespéré……

Cette déclaration entre en contradiction avec les extraits suivants :

  • le revenu. les diplômes, québecoises ou étrangeres ou autres détails similaires et superficiels sont sans importance…
  •  je suis ouvert a vivre dans une autre ville ou pays..
  • pas drogué (si tu en prends un peu pas de probleme
  • Ouvert a déménager de ville (pour une perle rare).

ERREUR #5 : Démontre qu’il est prêt à prendre n’importe quoi.

Pièces à conviction :

  • J aime les personne differente ou similaire a moi
  • Je ne desire pas nécessairement une fille avec le meme genre de caractéristiques que les miennes , si oui ca vas, si non ca vas aussi.
  • Quel sont tes buts avec cette eventuelle correspondance? amour? simple amitier Internet? aventure sexuel? rencontre?

Remarquez que jamais dans le texte il ne dit ce qu’il cherche comme relation. Au contraire, il attend de savoir ce que la fille veut afin de pouvoir s’y adapter. Donc, il prendrait n’importe qui, de n’importe où, qui fait n’importe quoi, et qui veut n’importe quel genre de relation.  Mais ne vous méprenez pas à son sujet : Il est loin d’être désespéré.

ERREUR #6 : Démontrer clairement que la seule chose qui compte chez l’autre, c’est son apparence physique.

Pièces à conviction :

  • le revenu. les diplômes, québecoises ou étrangeres ou autres détails similaires et superficiels sont sans importance…

suivi de:

  • si tu veux envoyer des photos, ca fait toujours plaisir
  • Si tu n as pas la possibilité d envoyer des photos par internet, Tu peux m envoyer des photos standards sur papiers par la poste conventionnelle a une addresse postale sur demande.
  • Alors écris-moi ! Sois pas timide ! au plaisir xxx (avec photos si c est la premiere fois)
  • DES PHOTOS DE TOI SONT NECESSAIRES pour établir une correspondance significative. Si tu en as pas maintenant, conserve mes adresses pour plus tard quand tu en auras…

Les photos? Tellement important que c’est nécessaire. Le revenu, les diplômes, québecoises ou étrangères ou autres détails similaires? Superficiels et sans importance! Enfin, un gars qui a les valeurs à la bonne place.

ERREUR #7 :  Mettre un pop-up automatique pour mettre ce site dans les favoris des visiteurs.  Si la fille veut le mettre dans ses favoris, elle va le faire sans avoir besoin d’un pop up pour le lui faire penser. Surtout que, que tu mets la page dans tes favoris ou non, la fenêtre va continuer d’apparaître à chaque visite. C’est très fatigant et ça enlève l’envie de revenir.

ERREUR #8 :  L’aurtograffe défissiant. Les accords de verbes boiteux et les coquilles comme S’abstenir les contolantes, ou bien écrire amitier avec un R comme si ce mot était un verbe, ça fait dur un ti-peu.  En général, et ce depuis que l’école existe, les filles ont toujours eu un meilleur orthographe que les gars. Alors soignez le votre si vous ne voulez pas laisser une mauvaise première impression.

ERREUR #9 : Si, comme lui, vous pensez qu’il suffit d’être extrêmement libre et ouvert pour pogner Les filles, détrompez-vous.  Y’en a pas une qui est intéressée par un gars sans travail, sans personnalité, qui ne fait rien de ses journées et qui n’a tellement pas de vie sociale qu’il peut tout abandonner pour aller rejoindre n’importe qui n’importe où sur la planète, pourvu qu’elle soit belle.

Il est beaucoup plus intéressant pour une fille d’essayer de mettre le grappin sur un gars qui s’affirme tel qu’il est, avec ses goûts, et avec une idée bien précise de ce qu’il recherche.  Elle va se sentir beaucoup plus valorisée de sortir avec un gars qui a mis la barre un peu haute, qu’avec un gars qui dit « J’veux n’importe quoi ! » en tentant de cacher ça sous l’excuse de Je respecte l’autre telle qu’elle est.  S’il y a du défi, si le gars ne semble justement pas vouloir prendre n’importe quoi, ce sont ELLES qui vont faire des efforts, voire même s’adapter, pour répondre aux critères du gars. Et beaucoup, même si elles n’y répondent pas, vont tenter leur chance quand même.

C’est quelque chose que je sais par expérience.  Vers la fin de mon adolescence, bien avant l’époque internet, j’avais passé une petite annonce dans un magazine pour adolescent, dans lequel je décrivais très précisément ce que je recherchais chez une fille.  J’ai reçu quatre-vingt huit réponses étalées sur six mois, et seulement deux d’entre elles présentaient tous mes critères recherchés.  Les autres s’essayaient quand même, souvent en commençant leur lettre par :  Contrairement à ce que tu demandes, je ne suis pas […], et elles essayaient de compenser en me vantant tel ou tel de leur mérite afin d’attirer mon attention.

Conclusion: Faut pas avoir peur de mettre la barre haute, sans pour autant exagérer non plus, quand même.  Car moins on donne l’impression qu’on veut n’importe quoi, et moins on a nous-même l’air d’être n’importe quoi. La preuve: Combien de fois on entend une fille se plaindre de son chum, disant : « Ouain, ok, mon chum y’agit en con des fois, mais je l’aime » ?  Un gars qui a une personnalité, ÇA, ça attire les filles,

… et ce même s’il n’est pas Le Chum Idéal.