Échanger une prison contre une autre

Le gars veut sortir avec une fille, mais ne se sent pas prêt à planifier sa vie avec elle. La fille, elle, a d’autres plans. Alors ils habitent ensemble et/ou se marient et/ou elle tombe enceinte. Éventuellement, l’un et/ou l’autre se rend(ent) compte qu’ils ne sont vraiment pas prêts à se ranger. Chacun accuse l’autre d’avoir gâché sa vie, ça fait du ressentiment, des divorces, des séparations, des familles éclatées et des enfants qui souffrent. Et ensuite on crie haut et fort : « Où sont rendues les bonnes vieilles valeurs familiales d’antan ? »

Les bonnes vieilles valeurs familiales existent toujours… C’est juste qu’elles ont décalé de quelques décennies. Ce sont qui de nos jours, la majorité des gens qui se marient pour la vie et se sentent prêt à fonder une famille, à part les gais bien entendu? Ce sont les gens dans la quarantaine ou cinquantaine. Pourquoi? Parce que rendu à 40-50 ans, on se calme. Maintenant qu’on a vécu tout ce qu’on voulait vivre, et/ou que l’âge et la santé fait qu’on n’est plus capable de vivre notre jeunesse, on se dit qu’on pourrait bien songer à se ranger.

Et c’est ainsi que du monde de 20-30 ans voient un de leurs parents, sinon les deux, se remarier avec d’autres, fonder de nouvelles familles, et être présent, attentif et affectueux avec leurs nouveaux enfants, chose qu’ils n’ont jamais su faire avec leur première famille.

Vous n’en avez pas ras le bol, vous, de voir des filles à peine majeures gâcher leur jeunesse et celles de leur chums en ayant des enfants trop tôt, puis gâcher la vie de ces enfants, pour ensuite la re-gâcher de nouveau en fondant une 2e famille à qui ils vont donner ce qu’ils ne pouvaient pas à la première ?

Il y a beaucoup de filles pour qui tout n’est pas rose dans la vie de couple, et qui se disent stupidement « Me semble qu’avoir un enfant ne peut que consolider notre couple ». Vraiment? Voyons voir : Les nuits blanches, le braillage, le harcèlement constant dont on est victime de la part de famille, parents, amis, voisins et autres bien pensants qui ont tous leur petite idée de comment s’occuper d’un enfant et une liste longue comme le bras de reproches à vous faire rapport à ce que ce qu’à leurs yeux vous faites de pas correct à ce pauvre petit, le manque de sommeil, la fatigue physique et mentale, et j’en passe, eh bien tout ça arrive à mettre de la tension dans le plus amoureux et le plus uni des couples. Dans ce temps là, qu’est-ce que vous pensez qui arrive quand vous n’êtes PAS le plus amoureux et le plus uni des couples pour commencer? Quand vous n’avez PAS fini vos études? Quand vous n’avez PAS un assez bon salaire pour vous faire survivre? Quand vous n’êtes PAS prêt à fonder une famille?

Pourquoi est-ce qu’une fille qui arrive enfin à sortir de chez ses parents, endroit qu’elle comparait à une prison car elle n’y avait pas assez de liberté à son goût, s’arrange pour tomber enceinte presque immédiatement? Si elle pensait qu’elle manquait de liberté avant, elle n’a pas fini. En tombant enceinte, elle vient d’échanger une prison d’où elle pouvait encore s’enfuir contre une dont telle ne pourra jamais s’évader. Essayez de faire de quoi de votre vie maintenant que vos temps libres vont se calculer au compte-gouttes.

Il faut toujours attendre donc d’être prêt mentalement, émotionnellement et monétairement avant de faire une famille. Et c’est quand, au juste, être prêt ?

• Quand tu es dans un couple stable.
• Quand tu as une bonne job, ou de bonnes perspectives d’avenir.
• Quand les deux dans le couple ont fini leurs trips de jeunesse d’alcool, de drogues et de couchette.
• Quand les deux dans le couple veulent un enfant, et pas juste un des deux.

Ça me rappelle une des premières fois où je suis parti en appartement, quand j’ai eu une job. Comment est-ce que j’ai pu imaginer que je pourrais m’acheter des meubles alors que le loyer, le téléphone, l’électricité et la bouffe me mangeait mon salaire à mesure ? De retour chez mes parents, cette fois je me suis préparé : J’ai acheté tous les meubles, électroménagers et accessoires dont j’avais besoin pour remplir mon appartement. Quand je suis reparti, là j’étais prêt.

C’est pareil pour fonder une famille. Comment est-ce que tu peux trouver le temps, l’argent et l’énergie de créer un bon environnement pour ton flo PENDANT que ton temps, ton argent et ton énergie est consacré à s’en occuper?

Comment est-ce que tu peux lui faire une bonne vie quand tu n’arrives même pas à organiser correctement ta propre vie? Comment est-ce que tu peux lui fournir une vie familiale stable si ton couple n’est même pas stable pour commencer? Comment est-ce que tu peux lui donner de l’amour et de l’attention si la raison pour laquelle tu veux tomber enceinte est par manque d’amour et d’attention, et qu’on ne peut pas donner ce qu’on n’a jamais reçu?

Une de mes ex belle-sœur a fait exprès pour tomber enceinte de son premier chum juste pour le piéger à rester avec elle, un gars pourtant violent et un peu détraqué sexuel. Le petit a été abusé et battu par lui, avant d’être abandonné émotivement par sa mère qui n’avait que faire de lui maintenant puisque sa naissance n’a pas suffi pour faire rester son mec. Il a donc passé sa jeunesse dans les centres, foyers, DPJ et tout ça. Aujourd’hui, rendu majeur, il a des problèmes avec la loi, mais pour une autre raison. Voir sa mère maintenant assagie donner amour, attention et vie stable à ses nouveaux enfants, choses auquel lui n’a jamais eu droit de la part de la même mère, ça l’a rempli de rancœur et l’a poussé à abuser et violenter ses demi-frères et sœurs.

C’est bien beau dire qu’on s’assagit avec l’âge, mais partir en famille quand ce n’est pas le temps, ça fait des conséquences qui te suivent toute ta vie, comme mon ex belle-sœur a appris amèrement. À cause d’un geste égoïste et irréfléchi qu’elle a posé il y a 20 ans, elle a gâché 5 vies : Celle de son premier enfant, celles de ses deux autres enfants, la sienne, et celle de son mari actuel. Tout ça parce qu’elle n’a pas compris dans le temps qu’un enfant n’est pas un objet, un animal de compagnie, ou une monnaie d’échange contre une vie de couple.

Mettre ses priorités dans le fait de vouloir un enfant à tout prix en négligeant tous les autres aspects de sa vie, c’est un signe de déficit au niveau de l’affection. La fille va donc avant tout rechercher un gars qui va accepter de devenir le père de son enfant. Elle commence donc par en discuter avec lui. C’est seulement après qu’il aura refusé qu’elle décidera de tomber enceinte sans son consentement. Le père, c’est souvent secondaire, elle veut juste l’enfant. Alors si vous sortez avec une fille qui parle d’avoir un enfant avant d’être prêt, un seul conseil : Fuyez !

… Sans la mettre enceinte au préalable, si possible.

Publicités

A propos Steve Requin

Auteur, blogueur, illustrateur, philosophe amateur et concierge de profession.
Cet article a été publié dans Ces filles à éviter, Dose de Réalité, Fait vécu, Psychologie et comportement social. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Échanger une prison contre une autre

  1. Ping : Être accro à l’idée de plaire | Mes Prétentions de Sagesse

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s