Ça on s’en fout (Hommage aux sixties)

Puisque c’est la mode de blâmer les boomers pour tous les maux de la société québécoise, aussi bien m’y mettre moi aussi.

Imaginez que dans les années 60 il y avait un band qui copiait la sonorité des Beach Boys, avec ben d’la guit’, un chanteur speedé qui chante des vers de 12 pieds, et tous les membres du band qui prennent une voix de fausset pendant le refrain.

Maintenant, imaginez que ce band serait assez clairvoyant pour prédire avec réalisme la façon dont leur génération allait vraiment changer le monde.

Moi en tout cas, j’imagine que ça donnerait une toune dans ce genre-là:

_____________

ÇA ON S’EN FOUT

On est la génération des baby-boomeurs
Nous sommes convaincus que c’est nous autres meilleurs
On va changer le monde pour le mettre à notre goût
Et ça va causer des répercutions partout

Un jour, on a décidé qu’y’avait pu rien d’mal
On a fumé, on s’est saoulé, on s’est drogué
Mais puisque la drogue c’est quelque chose d’illégal
Ça va nous attirer le crime organisé

Mais ça on s’en fout
Nous faisons c’que nous voulons
Ceux qui paieront c’est pas nous.
Ce s’ra les prochaines générations

Nos parents ont fait la guerre, nous on fait la baise
On l’fait sans protections et on est très à l’aise
Tant pis pour les infections qu’on peut propager
Un jour le sexe sera quelque chose qui peut tuer

Avec la pilule on cesse de faire des enfants
Le Québec a un problème de dépeuplement
À cause de ça on fait entrer plein d’immigrants
Un jour ça causera des problèmes d’accommodements

Mais ça on s’en fout
Nous faisons c’que nous voulons
Ceux qui paieront c’est pas nous.
Ce s’ra les prochaines générations

Parce qu’on ne veut plus se plier aux restrictions
On commence à mettre de côté notre religion
Une fois que l’on se sera débarrassé d’la notre
Nos enfants devront se plier à celle des autres

On fait des jokes de noirs, de chinois et de juif
On rit des homos, des tapettes et pis des fifs
Si un jour ils s’écoeurent qu’on rit d’leur façon d’vivre
Faudra tchecker c’qu’on dit pour me pas s’faire poursuivre

Mais ça on s’en fout
Nous faisons c’que nous voulons
Ceux qui paieront c’est pas nous.
Ce s’ra les prochaines générations

Quand on n’est pas en train d’faire des tours en machine
On se promène sur nos béciques à gazoline
Qui mettent plein d’oxyde de carbone dans l’atmosphère
Un jour les coups d’soleil vont causer des cancers

Nous avons créé le jeter après usage
Parce qu’on veut pas s’bâdrer à faire du ramassage
Les terrains seront plein d’ordures et nos rivières
Vont devenir d’énormes égouts à ciel ouvert

Mais ça on s’en fout
Nous faisons tout c’que nous voulons
Ceux qui paieront c’est pas nous.
Ce s’ra les prochaines générations

La génération avant nous étaient des pauvres
Car l’église et les anglais les ont exploités
La génération après nous seront des pauvres
Parce qu’on a tout pris et qu’on leurs a rien laissé

Un jour on travaillera pu car on s’ra trop vieux
Ça posera un problème car nous sommes très nombreux
Pour nous permettre de vivre une belle retraire dorée
La société devra continuer d’s’endetter

Mais ça on s’en fout
Nous faisons tout c’que nous voulons
Ceux qui paieront c’est pas nous.
Ce s’ra les prochaines générations

Mais ça on s’en fout
Nous faisons tout c’que nous voulons
Ceux qui paieront c’est pas nous.
Ce s’ra les prochaines générations

(fade out)

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s