Quand l’amitié arrive à sa date d’expiration

Cette conversation que j’ai eue en mars dernier est auto-explicative.  J’ai changé le nom de mon interlocutrice.  Il suffit de savoir qu’il s’agit d’une ex-amante avec qui j’ai eu une relation passionnée tout un été, relation qui ne pouvais hélas pas durer.  Et grâce à Facebook, ou peut-être à cause de Facebook, nous sommes restés simples amis par la suite, continuant les contacts et dialogues de temps en temps.

Et là, presque neuf ans plus tard…

Emmy
Yo Steve

Steve
C’est moi!
Joyeux 27e anniversaire.

Emmy
Merci! Il a été plutôt à chier, mais qu’importe.

Hey, depuis le début de l’année, je suis en recherche d’emploi dans un domaine un peu rigide, où la vie des candidats est scrutée à la loupe.  Par conséquent, je deviens de plus en plus privée comme personne (et je dois avouer que ça me fait du bien à la santé mentale.)  

Je fais du ménage dans mes vieilles publications sur Facebook.  Un peu par paranoïa, au cas où un employeur potentiel viendrait y fouiner.  Je delete du stock et je me détague.

Steve
Je comprends parfaitement.  Flavie est pareille.  Rassure-toi, je ne me sentirai pas offensé si tu enlèves tous mes trucs.

Emmy
Et puis je me suis rendue compte que… C’est malheureux à dire, mais je suis incapable de ressentir la moindre nostalgie quand je vois tes trucs.

En fait, je pense que l’on est arrivés au bout de notre amitié.

Mais je ne dis pas ça de façon méchante.  C’est juste que…  Je ne sais pas.  Désintérêt total.

Ça me fait bizarre de te dire ça comme ça.

Steve
Je vois!
Mais, hum…!?  « Au bout de notre amitié », tu dis?  Ça inclut me faire retirer de ta liste d’amis FB?

Emmy
Je sais pas.
C’était mon intention quand je t’ai écrit ce matin.
J’ai quitté le forum et j’ai coupé tout contact avec une foule de personnes, et ça me semble tellement thérapeutique jusqu’à maintenant.

Mon doux que je dois sonner bizarre de t’annoncer ça de manière aussi détachée.

Je ne l’aurais jamais fait brusquement sans t’en parler d’abord.

Steve
Pour être franc, c’est sûr que ça surprend.  

Ceci dit, je suppose que je représente probablement pour toi une vie passée, morte, enterrée, exorcisée et oubliée.

Emmy
C’est… Exactement ça!

Je déteste avec passion la personne que j’étais à cette époque-là.  Mon vieux moi de merde.  Et même si tu es un individu totalement séparé de moi, il reste que, à mes yeux, tu demeures un souvenir comme quoi j’ai déjà été cette personne-là.  

Steve
D’accord!  Je vois la logique dans tes propos et ta démarche.  Alors rien à craindre, je comprends.  Je ne t’en tiendrai pas rancune.

Emmy 
Ahahahah ok
T’es pas mal chill

Steve
Ta première responsabilité est envers toi-même.  Si tu te sens mal dans la relation, tu es dans ton droit d’y mettre fin.  Je serais vraiment égoïste de te forcer à la prolonger.  (En plus que je serais un fucking loser de vouloir d’une amitié forcée.) Donc, ne t’inquiètes pas, j’accepte, et je ne le prend pas personnel.  

Emmy
Bon, eh bien ce fut smooth as fuck. 😀 

Steve
Quoi, tu es surprise? 😉
Les gens pensent que j’ai un caractère de pitbull enragé, juste parce que je prends mal leurs insultes gratuites.  Tu ne m’insulte pas, là, tu m’expliques tes sentiments. 

Vrai, ta requête est surprenante, mais elle est compréhensible.  Nous évoluons tous.  Celui que j’étais y’a 9 ans aimait celle que tu étais y a 9 ans.  Mais nous ne sommes plus du tout ces gens-là.  

Alors soit: Je te libère de toute responsabilités et obligations morales ou autres envers moi.  Et puis tiens: Puisque c’est toi qui m’a trouvé et ajouté sur FB en 2008, alors je te laisse m’en enlever toi-même aujourd’hui.  Comme ça la boucle sera bouclée, et je crois que ça va aller de pair avec ton auto-thérapie 🙂 

Emmy
Eh bien merci beaucoup 🙂
Passe une excellente journée

Steve
Pareillement.
Alors à +
Ou pas 😉

Tandis qu’elle disparaît de ma liste d’amis FB et de ma vie, je pousse un petit soupir.  Ma relation avec cette fille a été l’un des points les plus marquants de ma vie adulte.  Mais voilà, comme le dit le proverbe, toute bonne chose a une fin.  Surtout lorsque la dite chose cesse d’être bonne. 

Au moins, elle a eue la décence de m’en parler avant, au lieu de juste me bloquer sans explications, comme l’auraient fait la majorité des gens à sa place.  Juste pour m’avoir témoigné d’un tel respect, ça méritait que je fasse l’effort de ne pas lui rendre la tâche plus pénible qu’elle ne l’avait déjà.

Publicités

A propos Steve Requin

Auteur, blogueur, illustrateur, philosophe amateur et concierge de profession.
Cet article a été publié dans Fait vécu, Philosophie personnelle, Psychologie et comportement social. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s