Redécouvrir qui on est, après une relation

Vous êtes-vous déjà complètement perdus dans une relation?
Si je dis Marc Drouin, les 35 ans et plus vont dire « Ah ouais, la toune Vis ta Vinaigrette. J’me d’mande ben c’qu’y’est devenu, lui. » Eh bien, Marc Drouin continue d’écrire des chansons, des pièces de théâtre, seul ou en collaboration, et de produire des albums. Il en a d’ailleurs sorti un il y a 2 ans, intitulé La Tête dans les Spots. Ce que j’aime bien de ses chansons, c’est qu’il y exprime certaines petites ironies de la vie, en particulier dans les relations.

S’oublier pour plaire
L’une d’elle, c’est le fait que quand un gars sort avec une fille, il a souvent tendance à mettre de côté ce qu’il est, de façon à mieux plaire à sa dulcinée. (Oui, je sais que l’inverse sexuel arrive aussi, mais puisque Marc et moi nous sommes des gars, laissez-moi en parler au masculin, bon!) Vous avez déjà entendu des filles dire « Je vais le faire changer! » au sujet de leur chum? Eh ben je parle de celles qui ont réussi à le changer pour le mettre à leur goût. Ce phénomène est aussi connu sous l’appellation hypocrite de « Faire des concessions tout à fait normales dans la vie de couple », afin de rendre la chose acceptable. Comme si ne pas être aimé tel que l’on est était une chose acceptable.

  • Primo: Si elle ne t’aime pas tel que tu es, alors sortir avec toi l’empêche de trouver celui qui est vraiment fait pour elle. Pour ce que ça change: Le simple fait qu’elle essaye de te transformer en son idéal masculin, ça prouve qu’elle a trop faible estime d’elle-même pour croire qu’elle pourrait lui plaire. J’appelle ça le syndrome de la poupée gonflable; Quand on abandonne l’idée d’un jour avoir la vraie, on se résigne à se contenter d’une imitation.
  • Deuzio: Pendant que tu sors avec une fille qui aime vraiment un autre genre que le tiens, tu t’empêches d’en trouver une qui aime vraiment ton genre.
  • Trippo: On ne peut pas passer sa vie à jouer un rôle. Donc, inutile de jouer à être le genre qui plaît à cette fille.  Tôt ou tard, le naturel revient. Il peut revenir doucement lorsque l’on n’arrive pas à se tenir au rôle imposé, tout comme il peut revenir avec la force d’une violente explosion lorsque la pression qui comprime le Moi Véritable atteint la limite de l’endurance. Une chose est certaine, il revient!
  • Carreau: Une fois le naturel revenu, on se fait reprocher de ne plus être l’homme qu’elle a aimé. Normal: On n’a JAMAIS été l’homme qu’elle a aimé. On a juste fait semblant de l’être.

Que ce soit l’autre qui nous impose ce changement, ou bien nous-même de peur de ne pas pogner, le bilan reste le même: On se rapproche pour ce que l’on pense que l’on est, et on se quitte pour ce que l’on est vraiment.

Vous voulez une situation ironique?
Des fois, quand le gars se laisse changer par la fille, il cesse d’être celui qui l’a séduite. Elle perd intérêt en lui, et ils cassent. Si le gars réalise combien cave il a été de se laisser contrôler ainsi, il se redécouvre. Il réapprend à connaître celui qu’il est. Il peut laisser libre cours à son Moi Véritable, entièrement, sans compromis. Il se rend compte que toutes ces parties de lui qu’il avait apprises à détester avec elle, ce sont des parties qui le rendent heureux. Des parties qui conviennent à ses goûts. Des parties qui conviennent à ses besoins. Bref, des parties qui lui procurent tellement de positif qu’il recommence enfin à s’aimer, tel qu’il est.

Où est la partie ironique là dedans?
C’est que dans ce temps-là, la fille revoit en lui ce qui l’avait séduite pour commencer, et elle recommence elle aussi à l’aimer. Je trouvais cette situation particulièrement frustrante parce que ça me montrait que tous mes efforts et sacrifices pour être son idéal furent fait absolument pour rien.

Et où est le #! »/$%& de rapport avec Marc Drouin?
Parce que c’est exactement le thème de Je Recommence a M’aimer, la première chanson de son dernier album, une chanson dans lequel je me suis fort reconnu, et je ne serai probablement pas le seul. Voici le vidéo, les paroles sont juste dessous.

(vidéo, paroles, musique, etc, c’est toutt’ © Marc Drouin)

Je recommence à m’aimer, mon amour
Un peu plus chaque jour, mon amour
Je recommence à m’aimer, mon amour.
Hmm-mmm…

Tout seul
tout nu

devant mon miroir
J’ai vu
un inconnu

qui m’a souri et qui m’a plu

Il m’a rasé, coiffé 
Puis m’a fait un café
On a parlé de toi
Mais surtout de moi

Je recommence à m’aimer, mon amour
Un peu plus chaque jour, mon amour
Je recommence à m’aimer, mon amour.

Je recommence à m’aimer, mon amour
Un peu plus chaque jour, mon amour
Je recommence à m’aimer, mon amour.
Hmm-mmm…

On est
Allés

Manger japonais
En buvant
Des cappuccinos
T’aurais eu honte de moi

On s’est loué Un porno… et on a bien ri.
On a oublié tous nos sushis.

Je recommence à m’aimer, mon amour
Un peu plus chaque jour, mon amour
Je recommence à m’aimer, mon amour.

Et puis tu sais quoi? Je prends des cours de Salsa
J’vois des films de gars.

Et puis tu sais quoi? J’écoute cent fois la même cassette.
Je choisis mes chaussettes et mes bobettes.
Et puis tu sais quoi? J’bois du Coke Diète en canette.
J’fume plus en cachette dans les toilettes.
Et puis tu sais quoi? J’vois des films d’horreur
Pis J’m’achète des fleurs. 

Et puis tu sais quoi?
J’fais tout c’que t’aimes pas. 

Et puis tu sais quoi?
J’aime ça! 

(Fille) Je recommence à t’aimer, mon amour
(Marc) Non, non!
(Fille) Un peu plus chaque jour, mon amour
(Marc) Non, non, non!
(Fille) Je recommence à t’aimer, mon amour
(Marc) Non, non…  Non, non, non!

Non…  Non, non, oh non! 

Je recommence à m’aimer, mon amour
Un peu plus chaque jour, mon amour 
Je recommence à m’aimer, mon amour.

Publicités

A propos Steve Requin

Auteur, blogueur, illustrateur, philosophe amateur et concierge de profession.
Cet article a été publié dans Psychologie et comportement social. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Redécouvrir qui on est, après une relation

  1. Marie-Kim dit :

    J’suis allé prendre une bière hier soir et j’ai justement discuter de ce sujet à avec un gars là bas. C’est hallucinant à quel point c’est vrai, déconcertant et décourageant parfois. Quand on dit que l’amour rend aveugle, ça s’applique pour ça aussi, souvent on croit tellement aimer qu’on ne voit pas l’autre comme il est vraiment, c’est pas nécessairement un désir de le faire changer t, on "skippe" des petits détails inconsciemment et ces petits détails là finissent par nous agacer mais on se dit qu’on l’aime alors on passe par dessus… et le processus s’enclanche.Pas toujours facile!C’est pour quand tes gadgets? Me semble que ça aiderais en cristi dans des cas comme ça!

    J'aime

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s