Quelques Airs Disfonction’Noël II

Parce que j’ai déjà parodié quelques chansons de Noël l’année dernière, je récidive cette année avec:

Faits Divers
Sur l’air de « C’est l’hiver » (Let It Snow)

Nous glissons sur la neige blanche
Fonçant dans les sapins verts
On a négligé de mettre nos
Pneus d’hiver, pneus d’hiver, pneus d’hiver!

En pelletant avec trop d’ardeur
Un monsieur fait une crise du coeur
une autre victime de l’hiver
Quel calvaire, quel calvaire, quel calvaire!

Le Bon Dieu dans son paradis
Doit s’amuser à rire de nous
Car lui il est bien à l’abri
Pendant qu’on se casse le cou

En glissant sur la neige blanche
Mémé tombe sur son derrière
Ça lui a fracturé la hanche
C’est l’hiver, c’est l’hiver, c’est l’hiver!

Le Party d’Bureau est Ce Soir.
Sur l’air de « Père Noël Arrive ce Soir »

On est vendredi
Tu t’en vas chez toi
Tu crois qu’t’as fini
Mais ce n’est pas l’cas
Le party d’bureau est ce soir

Le boss est gentil
Même si toute l’année
C’est rien qu’un pourri
Qui aime vous faire chier
Le party d’bureau est ce soir

Deux tickets d’alcool gratis
Tirages à toutes les heures
Le repas a cinq services
Et est servi en cinq heures

Voici le DJ
Pour mettre de l’entrain
Il joue des tounes des
Années 80
Le party d’bureau est ce soir

Si certains abusent
Des consommations
C’est juste une excuse
Pour agir en con
Au party de bureau ce soir

Et bien que ça n’te tentes pas
Tu restes jusqu’à la fin
Enfin tu rentres chez toi
À trois heures du matin.

Tu es convaincu
Qu’t’as pas eu l’air plouc
Jusqu’à c’que t’ais vu
Les photos sur Facebook
Du party d’bureau de ce soir

Ta blonde demand-e
Des explications
Et tu songes à re-
mettre ta démission
Suite au party d’bureau d’ce soir

 

Aglagla
Sur l’air de « Falala »

Le mois d’décembre est commencé
Aglaglaglagla-glagla-glagla
Dehors, la nature est congelée
Aglaglaglagla-glagla-glagla
Pour sortir, faut bien s’habiller
Aglagla, aglagla, glaglagla
Pour éviter de se les geler
Aglaglaglagla-glagla-glagla

Les bords des fenêtres ont des fissures
Aglaglaglagla-glagla-glagla
Qui laissent pénétrer la froidure
Aglaglaglagla-glagla-glagla
Qui descends la température
Aglagla, aglagla, glaglagla
Et qui fait monter la facture
Aglaglaglagla-glagla-glagla

Déglacer l’auto prend une heure
Aglaglaglagla-glagla-glagla
Et quand on entre à l’intérieur
Aglaglaglagla-glagla-glagla
C’est comme dans un congélateur
Aglagla, aglagla, glaglagla
C’est long avant qu’y’aille la chaleur
Aglaglaglagla-glagla-glagla

Il y en a que l’hiver réjouit
Aglaglaglagla-glagla-glagla
Qui font du patin et du ski
Aglaglaglagla-glagla-glagla
Mais qui finissent quand même au lit
Aglagla, aglagla, glaglagla
Avec grippe, rhume ou pneumonie
Aglaglaglagla-glagla-glagla

On veux pu d’bottes ni de manteaux
Aglaglaglagla-glagla-glagla
Ni du Celsius en bas d’zéro
Aglaglaglagla-glagla-glagla
L’été s’ra là bien assez tôt
Aglagla, aglagla, glaglagla
Pour qu’on puisse chiâler qu’il fait chaud
Aglaglaglagla-glagla-glagla

 

Grosse Ballade en Auto
Sur l’air de  « Promenade en traineau »

Il est très tôt, mon père nous amène
Chez les grands-parents.
Y’é pas trop sûr du chemin, on y va
Seulement une fois par an.
En voulant dépasser un aut’char
Mon père manque sa sortie
Nous qui devions nous rendre à Brossard
On s’retrouve à Granby.

Vire à gauche, vire à droite, vire à gauche, ohé
Où est-ce qu’on est?
Mon père y commence à s’énerver,
Sens unique, cul-de-sac, rue barrée, ohé.
On est égaré
Partout où on va, c’est de l’inconnu
On est bien perdus

Ma mère suggère qu’on aille au garage
Pour se renseigner
En entendant ça, mon père y s’enrage
Ma mère l’a insulté
Y’é capab’ de s’débrouiller tout seul
Et de trouver l’bon ch’min
mais comme y r’garde pas la route quand y gueule
On fonce dans un sapin

On avance, on recule, rien à faire, le char est… Coincé.
Il faut caller un towing qu’y vienne nous dé… gager.
Mon père est enragé, y dit que c’est d’not’ faute si le char est pogné
Si on est dans l’banc d’neige, c’parce qu’on l’a énervé.

Finalement, on réussit à trou-
ver la bonne sortie
On arrive enfin chez mes grands-parents
vers seize heures et demie
Ils disent que cette année on est tôt
et que c’est très bien.
Mais c’qu’y savent pas, c’est qu’on est partis d’chez nous
à six heures du matin
Mais c’qu’y savent pas, c’est qu’on est partis d’chez nous
à six heures du matin
Mais c’qu’y savent pas, c’est qu’on est partis d’chez nous
à six heures du matin

Publicités

A propos Steve Requin

Auteur, blogueur, illustrateur, philosophe amateur et concierge de profession.
Cet article a été publié dans Divertissement, Festivités. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s