« La vérité choque », et autres proverbes mal utilisés

Lorsque mes enfants étaient encore à l’école primaire, ce qui remonte à quelques années à peine, ils y apprenaient la chanson Chevalier de la Table Ronde. Vous êtes-vous déjà arrêté à en écouter les paroles?

Allons voir si le vin est bon
j’en prendrai cinq à six bouteilles, une femme sur mes genoux.
Si je meurs, je veux qu’on m’enterre, dans une cave où y a du bon vin
Les deux pieds contre la muraille, et la tête sous le robinet
Sur ma tombe, je veux qu’on inscrive, ici git le roi des buveurs.

Cette chanson n’est rien d’autre qu’une incitation à l’alcoolisme et à la débaucherie. Et encore, ici au Québec, on majoritairement droit à une version tronquée. On peut lire ici, sur Wikipédia, les paroles complètes, incluant un couplet incitant à l’adultère. Parce que oui, la femme que le chanteur a sur ses genoux, c’est une femme mariée, et pas à lui. Voilà le genre de chanson que les écoles primaires considèrent comme étant du bon matériel pour comptines à apprendre à nos enfants.

Lorsque j’ai fait part de mes observations en réponse aux travailleurs sociaux qui me blâmaient pour une raison X (Je suis père, donc peu importe la raison, il faut que j’en sois coupable) en leur demandant s’ils considéraient vraiment, en toute bonne conscience que c’est une chanson appropriée à leur mettre en tête, voici ce que j’ai eu comme réponse: C’est juste une chanson à apprendre par coeur dans le but de tester leur mémoire. Pour eux, c’est juste un refrain. Ils ne s’arrêtent pas à réfléchir sur le sens des paroles. Ils les disent, c’est tout.

Il est vrai que dans mon temps, on apprenait Pomme de rainette et pomme d’api, petit tapis rouge. Pomme de rainette et pomme d’api, petit tapis gris. On la savait tous par coeur, y’en avait pas un estie qui aurait été capable de nous dire c’était quoi une rainette ou un api. Pourtant, on ne s’est jamais posé la question, pas plus qu’on se demandait c’était quoi le fuckin’rapport entre des pommes pis des tapis rouge ou gris. On se contentait de réciter ce refrain aveuglément sans se poser de questions sur son sens.

Je me suis rendu compte avec le temps que le même phénomène s’applique aux proverbes. Les gens les utilisent à tort et à travers sans même prendre le temps de réfléchir cinq secondes sur ce que ça veut vraiment dire. Par conséquent, ils les utilisent rarement de façon pertinente. En particulier les cinq suivants:

________________________
Le proverbe: La vérité choque!

Utilisé surtout lorsque: Quelqu’un veut t’insulter de façon totalement gratuite? Alors il n’a qu’à te traiter de pédophile. Tu te fâches de cette accusation mensongère, ce qui est tout à fait normal. Il te répond alors La vérité choque.

Pourquoi c’est mal utilisé: La majorité des proverbes proviennent d’Europe et datent d’il y a quelques siècles. Or, en temps et lieu de la création de cette phrase, choque est pris dans le sens de qui donne un choc, donc qui saisit par la surprise. Or, ce sont généralement les nouvelles fâcheuses qui nous donnent un choc. C’est ainsi que peu à peu, être choqué est devenu synonyme de être fâché dans la pensée populaire.

Un exemple de mauvaise utilisation: Dans un épisode de The Simpsons, Bart créé une série de courts clips animés sur le net. Le personnage, inspiré de son père, se nomme Angry Dad.  Dans la version québécoise, au lieu de l’appeler Pôpa Fâché comme ils auraient dû, ou même Papa Furax comme en Europe, ils l’ont appelé Super Choqué!
Le bon contexte pour ce proverbe: Lorsque Ricky Martin a avoué son homosexualité, ça a donné tout un choc à certains de ses fans. Ainsi, la vérité choque.

________________________
Le proverbe: La vengeance est un plat qui se mange froid

Utilisé surtout lorsque: Une personne exerce sa vengeance sur un autre en lui faisant un coup de cochon, se frottant les mains avec un petit sourire cruel, se disant avec grande satisfaction: La vengeance est un plat qui se mange froid. Gniark! Gniark!

Pourquoi c’est mal utilisé: Allez à un resto et commandez votre repas chaud favori. Imaginez qu’au lieu d’être chaud lorsqu’on vous le sert, le tout sort du frigidaire. Même si c’est le plat commandé, vous n’allez pas ressentir la satisfaction attendue en le mangeant. C’est exactement ce que ce proverbe veut dire.  Loin d’être un hymne à la vengeance, cette phrase a plutôt été créé afin d’en dissuader les gens, en leur montrant que la satisfaction que l’on a à se venger est en réalité bien minime comparé à ce que l’on croyait.

Un exemple de mauvaise utilisation: Dans la chanson intitulé Fallait pas Commencer, de la chanteuse française Lio, elle dit: La vengeance est un plat qui se mange froid et tu vas te glacer d’effroi. Elle (ou du moins la personne qui en a écrit les paroles) commet l’erreur classique de dire que c’est la victime de la vengeance qui va souffrir du froid, alors que c’est plutôt supposé être la personne vengeresse.

Le bon contexte pour ce proverbe: Ton chum/ta blonde te trompe, tu l’apprends, tu décides de tout étaler ça en détails sur Facebook. Ton but est de montrer publiquement le vrai visage de cette personne afin de la rabaisser dans l’estime des autres. Hélas, en faisant ça, tu t’exposes aussi au jugement des gens: Stool, cocu, pas de classe d’étaler ça en public, qui aime rabaisser les autres. C’est sûr que tu auras atteint ton but, soit de montrer ton ex telle qu’il/elle est vraiment. Mais en même temps, tu te rabaisses toi-même encore plus à leurs yeux. Ainsi, tu as que tu voulais, mais ce n’est pas aussi satisfaisant que tu l’avais cru. C’est même décevant. Tout comme un repas mangé froid. Ainsi, la vengeance est [comme] un plat qui se mange froid.

________________________
Le proverbe: C’est l’exception qui confirme la règle.

Utilisé surtout lorsque: Quelqu’un ou quelque chose fait un truc qu’il ne devrait pas, ou bien fait le contraire de ce qu’il dit. On dit alors que cette personne ou cette chose est l’exception qui confirme la règle.

Pourquoi c’est mal utilisé: La phrase est comprise de travers à cause de sa formulation qui date de quelques siècles. De nos jours, pour en saisir le vrai sens, il faudrait ou bien la raccourcir en L’exception confirme la règle ou bien dire plus clairement L’existence du règlement est confirmée par le fait qu’il existe des exceptions à ce même règlement.

Un exemple de mauvaise utilisation: Quand une phrase veut dire Ce sont les exception aux règlements qui prouvent que ces règlements existent, je pense que c’est assez safe d’affirmer que 100% des gens qui utilisent ce proverbe le font mal.

Le bon contexte pour ce proverbe: Un jeune pêcheur se dirige sur un quai où pèche un vieux pêcheur. Le jeune demande si le vieux sait que c’est interdit de pêcher. Le vieux ne crois pas qu’existe cette règle. Le jeune lui montre alors son permis de pèche qui lui permet, à lui, de pêcher. Le vieux, constatant la validité du permis, comprends que la règle existe, sinon il n’y aurait pas de permis lui faisant exception. Donc, c’est cette exception qui confirme [que] la règle [existe].

________________________
Le proverbe: À bon entendeur, salut!

Utilisé surtout lorsque: On veut conclure une discussion. L’équivalent de Et toc! ou bien Point final!

Pourquoi c’est mal utilisé: Encore une fois, cette phrase a au moins un siècle d’usage. Elle date d’une époque où entendre était utilisé comme synonyme de comprendre ou bien de obéir. Quant au mot salut, il faut le prendre dans le sens de le salut de ton âme. Donc, cette phrase veut dire: Ceux qui comprennent et obéissent seront sauvés.

Le bon contexte pour ce proverbe: Un prêtre affirmant « Ceux qui suivent la voie de Dieu seront sauvés. À bon entendeur salut. »

__________________
Le proverbe: Seuls les fous ne changent pas d’idée.

Utilisé surtout lorsque: On cherche à se justifier pour avoir changé d’idée.

Pourquoi c’est mal utilisé: D’abord, cette phrase n’est pas supposée être utilisée pour ceux qui changent d’idée mais bien contre ceux qui refusent de le faire. Ensuite, quand quelqu’un change d’idée trop souvent, il a l’air fou. Dans un cas comme dans l’autre, ce proverbe ne convient pas à la situation.

Le bon contexte pour ce proverbe: Quand une personne est trop orgueilleuse pour reconnaître qu’elle a tort, elle continue de faire comme si de rien n’était. Or, ne pas vouloir changer d’idée lorsque l’on sait que l’on est dans l’erreur, c’est de la folie. Donc, seuls les fous ne changent pas d’idée.

Publicités

A propos Steve Requin

Auteur, blogueur, illustrateur, philosophe amateur et concierge de profession.
Cet article a été publié dans Ce que parler veut dire, Dose de Réalité. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour « La vérité choque », et autres proverbes mal utilisés

  1. Karen dit :

    Tient ! je pensais que "la vengeance est un plat qui se mange froid" ca voulait dire qu’il valait mieux attendre un peu avant de se manger, parce que le coup de cochon est encore meilleur !

    J'aime

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s