N’IMPORTE QUOI: Quelques réflexions en vrac.

Il y a des gens qui disent que Mes prétentions de Sagesse, c’est n’importe quoi.  Pourquoi s’obstiner alors qu’il est plus amusant de leur donner raison?  Voici donc une collection de réflexions de mon cru qui n’avaient pas nécessairement la pertinence requise pour faire le 7e billet de ma série Ma philosophie.

__________

Il devrait y avoir une loi contre les gens qui s’expriment juste assez pour passer un message en sous-entendu tout en restant assez flou pour pouvoir le nier ensuite.

Tout le monde préfère la force brute à l’intelligence. La preuve: Dans les séries de fictions, si le grade du personnage est Capitaine, alors c’est un héros.  par contre, s’il est Docteur, c’est un méchant. Et même chez ceux qui sont bons, au moins 50% ont une personnalité désagréable.

Les gens sont tellement déficients de l’orthographe ces temps-ci que quand j’écris un jeu de mots, ils ne s’en rendent pas toujours compte.

Mieux vaut mettre de l’effort et se retrouver avec rien au bout du compte que de s’en abstenir et avoir moins que rien.

Lorsque les signes démontrent que quelqu’un pourrait avoir commis un geste répréhensible, demande-lui s’il l’a vraiment fait. S’il attaque l’accusation avec des arguments, il est probablement innocent. S’il t’attaque toi en te traitant de parano, d’amer ou de malade mental, il est fort probablement coupable. Surtout s’il le fait publiquement.

Un grand sage a un jour écrit « Gd kg ifdejypoj mdgr djst kg oxmptlk ». N’eut été de sa dyslexie, l’histoire aurait peut-être retenu son nom.

Manger du yogourt avec une louche m’a appris quelque chose à mon propre sujet aujourd’hui: Il n’y a que sur mon blog que j’ai une grande gueule!

Les siestes, c’est ennuyant. J’ai essayé. J’ai dormi tout le long.

Celui qui va apporter des explications logiques pour exprimer son désaccord va appeler ça « Apporter un point de vue différent dans une discussion. » Celui qui va dire n’importe quoi juste pour contrarier va appeler ça « Exercer sa liberté d’expression. » Le premier est pertinent. Le second, une perte de temps.

Quand tu écris un polar et que l’un de tes personnage s’appelle Saddam Ben Hitler, ça enlève quelque peu le suspense à trouver le coupable.

Lorsqu’un couple t’annonce fièrement qu’ils attendent un enfant, il n’est pas de bon ton de les regarder de la tête au pieds en disant « Le pauvre, il va être laid en tabarnak! »

Toute personne possède en elle au moins une grande vertu. Hélas, chez les gens de mauvaise foi, c’est la persévérance.

Je n’ai jamais compris la logique derrière le fait de provoquer quelqu’un, pour ensuite se moquer du fait qu’il serait supposément susceptible.  Si tu cherches à faire fâcher autrui, ça démontre juste que tu as une personnalité désagréable. En quoi est-ce que tu devrais être fier de ça?

99% des fois où quelqu’un commence sa réponse « Alors, si je comprends bien… », le reste de sa phrase démontre qu’il n’a rien compris. Généralement en faisant exprès.

 Quand je regarde les gens avoir honte de leur photos et agissements d’il y a 10 ans et plus, je m’amuse à penser que je suis le témoin actuel de tout ce qui leur fera honte en 2025.

Apple, c’est pomme.  Pine, c’est pin.  Alors pourquoi est-ce que pineapple  c’est ananas au lieu d’être pomme de pin?  FOQUIGNE BLOKES!!!

Il a travaillé très fort afin de devenir le genre d’individu dont personne n’apprécie la présence, alors laissons-le savourer en paix les fruits de son labeur.

J’ai commencé à me méfier des gens qui prétendaient vouloir mon bien quand je me suis rendu compte que « mon bien », c’est une autre façon de dire « ce que je possède ».

Truc dont la société aurait dû se débarrasser il y a longtemps, #8624: Les cartes de fête humoristiques plus insultante que drôle, qui se conclut par les mots « Bonne fête quand même! »

Recevoir un appel à l’aide, c’est comme recevoir une pièce de puzzle: Si on n’en fait rien, ce n’est pas nécessairement parce qu’on a choisi de l’ignorer. C’est trop souvent parce qu’on ne sait pas quoi en faire.

Il ne faut jamais cesser d’avoir des buts, sinon on finit par se faire imposer les buts des autres.

Détruire les murs qui nous empêchent d’avancer, ce n’est que la moitié du travail. L’autre moitié, c’est d’éviter de se laisser arrêter par les murs des autres.

Certains des gestes les plus stupides commencent par la question « Est-ce que c’est solide ça? »

Sans y mettre une touche de réalisme, rien ne distingue l’espoir de la fantaisie.

Phénomène étrange chez beaucoup de soi-disant créateurs: Plus une personne a peur qu’on lui vole ses idées, moins elle démontre être capable de pouvoir en produire. Pouvoir se renouveler, passer aisément d’un sujet à l’autre, avoir la capacité de s’adapter, c’est ce qui fait la différence entre un vrai créateur et un poseur qui s’accroche à sa seule et unique idée qu’il croit bonne.

Dans vos textes, arrêtez donc de remplacer la ponctuation par des LOL. Surtout quand c’est une question. Et encore plus quand c’est pour demander quelque chose d’aussi banal que la température du jour, chose que personne ne trouverait drôle même en fumant un hectare de marijuana.

Tu achètes une cannette de Coke dans une distributrice, c’est $2.50.  Tu achètes un litre de Coke au dépanneur, c’est $2.50.  Tu achètes 2 litres de Coke au marché d’alimentation, c’est 99¢.  On s’fait fourrer en kek’part.

Publicités

A propos Steve Requin

Auteur, blogueur, illustrateur, philosophe amateur et concierge de profession.
Cet article a été publié dans Philosophie personnelle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s