Le tatouage que je n’aurai jamais

Il y a une douzaine d’années, je fréquentais plusieurs forums.  Sur l’un d’eux, une personne a posté une photo.  C’était trois mots qu’elle venait de se faire tatouer sur le dos.  J’ai photoshoppé la chose de mémoire:

Rêve, espoir, chance.  En voyant ça, ma nature jugementale a trouvé que ça sonnait comme un hymne à la paresse morale, intellectuelle et physique.  Il est vrai que ça sonne comme : 

  • Je RÊVE d’être riche.  J’ESPÈRE gagner à la loterie.  Avec de la CHANCE, je gagnerai.  
  • Je RÊVE du prince charmant.  J’ESPÈRE le rencontrer.  Avec de la CHANCE, il s’intéressera à moi.
  • Je RÊVE d’avoir une meilleure vie.  J’ESPÈRE avoir une meilleure vie.  J’aimerais avoir la CHANCE d’avoir une meilleure vie.   

Ça a vraiment l’air de quelqu’un qui a cessé de faire des efforts, qui a renoncé à faire quelque chose de son existence, qui a baissé les bras.  Une personne qui se contente juste d’attendre que les choses viennent à elle. 

Ceci dit, c’était une femme d’une trentaine d’année, mère monoparentale de deux enfants de deux pères différents, sans emploi, fumeuse, obèse, passant toutes ses journées sur les forums, sites de chats et de webcam.  On a beau avoir l’esprit ouvert et être conciliant, on voit tout de suite que c’est le genre de personne qui a le don de toujours faire des mauvais choix de vie.  Dans ce temps-là, on peut comprendre qu’elle se contente de rêver, d’espérer, de compter sur la chance.  Qui sait, dans son cas,  étant donné le nombre de mauvaises décisions qu’elle accumule, être passive est probablement la meilleure décision qu’elle prendra de toute sa vie.

N’empêche, c’est une chose de vivre sa vie de cette manière, c’en est une autre de l’accepter totalement au point de se le faire tatouer.  Il me semble que tant qu’à se faire tatouer trois mots sur le corps, aussi bien que ce soit quelque chose qui inspire, qui permette d’avancer, de s’élever au-dessus de notre condition, de se dépasser.

Justement, à l’époque, j’avais terminé Défi Diète 2008 depuis peu.  J’étais déterminé à poursuivre les bonnes habitudes de vie apprises lors de ce programme de remise en forme.  Et justement, quelques années plus tôt, j’avais décidé de vivre ma vie selon trois principe : Courage, ténacité et sagesse. 

Bon, à l’origine, le 2e mot était détermination, avant que je réalise que la détermination se retrouve surtout dans la planification, alors que la ténacité se voyait plutôt lors de l’exécution.  Mais-z’enfin-bref :

  • Le courage : C’est ce dont on a besoin pour entreprendre un projet, quel qu’il soit.  Ça peut être rénover sa maison, se remettre en forme, retourner aux études, changer de métier.  Peu importe le projet, tout changement demande du courage pour sortir de sa zone de confort et faire quelque chose de nouveau.
  • La ténacité.  C’est faire ce que l’on a à faire pour atteindre notre but, continuer  tant que l’on ne l’a pas atteint, et ne jamais abandonner.
  • La sagesse.  C’est de garder les yeux ouvert et toujours voir les choses de manière réaliste.  C’est être capable de remettre en question à tout moment tous les aspects du projet, incluant soi-même.  C’est voir, à tout moment, si le projet est (toujours) à notre portée.  Bref, c’est savoir faire la différence entre un but réaliste, une inutile perte de temps, ou une catastrophe imminente. 

 Je réalise maintenant, quel hasard, que ces trois vertus font partie du collier de Rahan.

Aussi, en prenant exemple sur cette femme, je me suis dit que, histoire de ne jamais oublier ces principes, je pourrais très bien me les faire tatouer­.  Mais il y a un truc que je ne comprendrai jamais au sujet des tatouages: Où est la logique de se les faire mettre dans le dos?  Si c’est une image, passe encore, je peux comprendre qu’il s’agisse d’une œuvre d’art que l’on veuille montrer.  Mais pourquoi prendre la peine de se faire écrire trois mots en permanence sur le corps, si c’est pour ne jamais être capable de les lire?

Dans mon cas, je me ferais tatouer les mots courage, ténacité, sagesse, sur le côté gauche de la poitrine, en caractère de dactylo classique genre Courrier New, à l’encre bleue, en taille modérée, et à l’envers comme dans un miroir.  L’idée étant justement de pouvoir les lire à l’endroit lorsque je me vois dans le miroir le matin.  Je me suis Photoshoppé la chose pour vous donner une idée:

Après avoir jonglé avec l’idée pendant quelque jours, j’ai finalement décidé de m’en abstenir. 

C’est que j’en suis arrivé à la conclusion que si j’ai besoin de me faire écrire ces trois vertus sur la peau, ça signifie que je ne les possède pas.  Et si je les possédais, alors je n’aurais nul besoin d’avoir une note collée sur moi pour le reste de mes jours pour me les rappeler.  Bref, d’une façon comme d’une autre, ce tatouage serait inutile.

 Et puis, si jamais un jour je décide moi aussi de baisser les bras, de vivre aux crochets de la société, de cesser de faire ce que j’ai à faire pour améliorer ma vie, mon sort et ma santé, et que je me laisse aller au point de doubler mon poids en masse de gras, j’aurai l’air fin, tiens, avec un tatouage qui dit courage, ténacité et sagesse.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s