5e anniversaire, 250e billet.

Il y a 5 ans, le 21 avril 2009, naissait ce qui allait devenir Mes Prétentions de Sagesse.  Et comme le titre l’indique, ceci en est le 250e billet.  De tous les blogs que j’ai tenu, ça en fait celui dans lequel j’ai été le plus actif.  Car en effet, ceci n’est pas ma première expérience dans la blogzone.  Il y a eu quelques précédents.

Bien que j’ai fait mes débuts sur Internet en aout 1997, ce n’est que six ans plus tard que j’ai daigné me joindre aux autobiographistes de la blogosphère. Il faut dire que, à l’époque, les fournisseurs de pages-à-blogs étaient encore peu nombreux et pas tellement pratiques pour qui ne maitrisaient pas la base du HTML.  Et même quand les versions un peu plus user friendly comme Skyblog/Skyrock, Xanga et Myspace ont commencé à apparaitre, le concept d’un journal personnel accessible à tous me semblait un peu ridicule.  Je ne saurais compter le nombre de gens que j’ai connu, aussi bien en personne que sur le net, voir leurs vie amoureuse et sociale s’écrouler après que leur blog secret  ait été lu par la mauvaise personne.

J’ai quand même fini par joindre le mouvement avec les pages suivantes:


Titre: La Zone Requin
Slogan: Là où il se passe parfois des choses normales, sauf que ça n’arrive pas très souvent.
Langue: Français
Support: Geocities
Actif de: 2003 à 2008
Mort/disparu en: Octobre 2009

Pas vraiment un blog per se, mais plutôt une page crées sur Geocities, dans laquelle j’y recueillais plusieurs textes autobiographiques racontant les déboires les plus hors de l’ordinaire auquel j’ai eu à faire face tout le long de ma vie. Un genre de précurseur des sites Vie de Merde / Fuck my Life, mais avec de longues histoires complètes au lieu de simple anecdotes courtes.  Le slogan s’inspire de la phrase the zone where normal things don’t happen very often, que l’on peut entendre dans les trois sketchs du dessin animé Johnny Bravo, saison 1 épisode 12, qui se trouve à être une parodie de la série The Twilight Zone.
L’idée première en créant cette page était toute simple: Amuser les lecteurs avec des histoires vécues, rien de plus.  Hélas, Internet étant ce qu’il est, les gens ont peu à peu choisi de voir cette page avec un oeil cynique.  On a commencé à me juger comme étant un loser volontaire qui fait de l’auto-victimisation en racontant sans cesse comment les gens, le destin et l’univers se liguaient toujours contre moi. Aussi, lorsque Geocities a annoncé qu’ils détruiraient leurs pages gratuites en octobre 2009 à moins de payer pour le hosting, c’est sans regret que je l’ai laissé disparaitre.


Titre: The Testosterone Diary
Slogan: Because I gotta be me
Langue: Anglais
Support: Xanga
Actif de: 2003 à 2004
Mort/disparu en:
Automne 2005

Sous le pseudonyme de Kevin B, j’y racontais mes expériences sexuelles réelles ou fictives, en les faisant généralement passer pour toutes récentes.  J’y ai aussi écrit plusieurs articles au sujet du bien-être sexuel, tentant de briser plusieurs mythes et tabous pour une vie sexuelle plus harmonieuse et de meilleure qualité.  C’est là que j’ai créé le premier ébauche de l’Échelle de Kev pour mesurer l’appétit sexuel féminin.  Après deux ans d’inactivité, je l’ai tout simplement effacé un soir d’automne 2005, après avoir copié-collé et sauvé mes meilleurs articles.

Le titre s’inspirait ouvertement de The Testosterone Diaries, une série de BD par le cartooniste américain Ted Rall qui étaient à ce moment-là publié dans les pages du magazine Men’s Health.


Titre: Ryu
Slogan: Because I have something to say
Langue: Anglais
Support:
Myspace
Actif de: 2004 à 2006
Mort/disparu en:
Été 2008

Les blogs de Myspace n’avaient pas de titre, sinon le nom de leur auteur.  À l’époque, je m’étais brouillé avec quelques (désormais ex) amies blogeuses, et je ne tenais pas à ce qu’elles tombent pas hasard sur mon nouveau site. Je l’ai donc ouvert sous le pseudonyme de Ryu.  Comme photo de profil, je suis allé en voler une sur un site de mannequins mâle d’Angleterre, en prenant tout de même soin d’en choisir un qui me ressemblait.
À part pour le fait que c’était en anglais, le contenu était similaire à Mes Prétentions de Sagesse. Voilà pourquoi, lors de mes pannes d’inspiration, il m’arrive encore parfois de recycler ici de ces vieux billets.  Le plus important exemple furent les 22 billets de la série Harceler Nathalie, d’abord écrit en 15 billets en 2007.

En deux ans et demi, j’y ai écrit environs 150 billets.  J’ai arrêté en 2006, après ma réconciliation avec les ex-amies mentionnées plus tôt.  Je me suis ouvert un autre Myspace, celui-là en français sous mon vrai nom, ou du moins mon nom d’artiste officiel.  Mais entretemps:


Titre: The Lando Griffin Project
Slogan:
Aucun
Langue:
Anglais
Support:
Xanga
Actif de:
Aout à décembre 2005
Mort/disparu en:
2012

Le nom de ce blog fait référence à l’épisode 14 de la saison 2 de la série Family Guy, aussi connu sous le titre Let’s Go to the Hop, ou Les Truffes de Zéro en version française-de-France.  Dans celui-ci, Peter Griffin se fait passer pour un étudiant du nom de Lando Griffin, histoire de s’introduire dans le high school de sa fille Meg.

Pourquoi fis-je un blog sur ce thème? Eh bien voilà: En 1985, lorsque je suis rentré au cegep, j’avais 17 ans, j’étais immature, n’avais pas d’amis et je ne plaisais à aucune fille.  Dix ans plus tard, en 1995, je suis retourné aux études et au cégep. Cette fois j’avais 27 ans, j’étais mature, je me suis fait plein d’amis.  Et à ma grande surprise, sans même essayer, je n’ai jamais été aussi populaire de ma vie auprès des filles. Encore dix ans plus tard, en 2005, j’ai eu l’idée de m’inspirer de cette histoire pour en faire un roman semi-autobiographique.

Hélas, puisque ma dernière expérience de cégep avait une décennie de retard, je craignais que ça paraisse dans mon texte.  J’avais besoin de rafraichir mes connaissances en vie de jeunesse et estudiantine de 2005.  J’ai donc fait un Lando Griffin de moi: Je suis allé au cégep de mon quartier, sans toutefois m’y inscrire, et je me suis fait passer pour un étudiant de 26 ans de retour aux études.  Bien que j’avais en réalité 37 ans, j’ai toujours paru plus jeune que mon âge.  Ils n’y ont tous vu que du feu.

Tant qu’à vivre une aventure aussi extraordinaire, aussi bien la chroniquer en temps réel.  D’où:
Malgré quelques anecdotes fort intéressantes, dans lesquelles j’étais beaucoup trop winner et populaire pour le bien de mon anonymat, l’aventure s’est révélée au bout du compte être beaucoup plus ordinaire qu’extra. Lorsque j’ai reçu un refus du Conseil des Arts et Lettres pour la bourse que j’avais demandé pour écrire ce livre, j’ai laissé tomber la mascarade, je ne suis plus retourné au cégep et j,ai mis fin à mon blog.  Il est resté en ligne jusqu’en 2012, soit lorsque Xanga a décidé de faire comme Geocities en détruisant les espaces blogs gratuit.  J’ai pris le temps de tout récupérer, en me disant que peut-être qu’en 2015, soit un autre dix ans plus tard, je pourrais faire quelque chose avec cette histoire, maintenant en trois parties.


Titre: Steve Requin
Slogan:
Aucun
Langue:
Français
Support:
Myspace
Actif de:
2006 à 2007
Mort/disparu en:
2008

Un quart du contenu était des versions française de mes billets de Ryu, un quart était des textes que j’ai eu à produire pour l’École nationale de l’humour, un quart était des bandes dessinées que je faisais pour Safarir, et le dernier quart était sérieux: Je gueulais sur divers sujets, avec une forte tendance à dénoncer cette société qui pénalise sans cesse de façon injuste tout homme qui a commis le crime de devenir père.

Recyclage et négativité. Il n’y avait rien de bon à en tirer.  Un beau soir, de façon tout à fait impulsive, je l’ai détruit sans rien sauver.  Je ne l’ai pas regretté.


Titre: Bienvenue chez Le Sélectif, puis Mes Prétentions de Sagesse.
Slogan:
Aucun, puis J’ai observé, j’ai vécu, j’ai analysé, j’ai conclu
Langue:
Français
Support:
Spaces.live, puis WordPress
Actif de:
Avril 2009 à maintenant.
Mort/disparu en:
…même temps que je serai moi-même mort/disparu,  de la façon dont c’est parti.

D’abord créé en tant que chroniques de rapports interpersonnels pour un site de rencontres, ce blog s’est rapidement dissocié du partenariat d’origine pour devenir indépendant. (Traduction: J’avais trop sale caractère.) Un an et demi plus tard, spaces.live fermait boutique, nous laissant le choix de la plateforme sur laquelle transférer.  J’ai choisi WordPress.  N’ayant plus besoin d’un pseudonyme, j’ai fait de steverequin mon adresse officielle et j’ai changé le nom de mon blog.

…et celui-là, je ne vois pas trop quoi vous en dire que vous ne savez probablement pas déjà.

___
EDIT: J’ai reçu quelques commentaires comme quoi j’ai oublié de parler de certaines de mes vieilles pages.  Pour régler la question, voici lesquelles, et pourquoi:

  • La Page Requin Roll (1997-2002?) Ma toute première page web, sur Geocities. J’y avais mis ma liste de noms composés, qui devint peu après l’un des premiers texte québécois viraux sur le net.  Pourquoi n’en ais-je pas parlé? Ce n’était pas un blog.
  • Le Royaume du Ridicule (1999?) Une page sur le principe de Fail Québec.  N’était pas un blog.
  • Le Royaume du Ridicule (2007) Reprise de la précédente, cette fois sur ckoitonblogue.   Créée pour le cours Humour et Nouveaux Médias de l’École nationale de l’humour. Pas un blog.
  • Steve Requin’s Comics (2004-2012) D’abord forum consacré à mes webcomics Artiztech College et The Eight, avant de devenir le dépositaire de ces pages.  N’est pas un blog.
  • Seize Ans d’Abus (2007-2012) disparu du net lorsque Xanga a détruit ses comptes gratuits.  C’était un livre autobiographique et non un blog.
  • Un Vaniteux pour Défi Diète (2008) sur Espace Canoë.  Les candidats de Défi Diète 2008 étaient appelés à tenir un blog de leur expérience et de leur progrès, ce que je fis.  Il a été hacké et détruit deux mois plus tard par l’une de leurs programmeuses/modératrices, frustrée que je n’ai pas répondu positivement à ses avances. Eh oui!
  •  Le Blog Orange (2008-2009) Moins un blog qu’une série de chroniques. Chaque billet était consacré à un truc tout simple pour se faciliter la vie de tous les jours.  Par exemple, la vaisselle en règle de troisFinalement, ne voyant pas l’utilité de me disperser, je l’ai fermé et j’ai repris quelques uns de ses billets ici.  Par exemple, la vaisselle en règle de trois.
  • L’Encycloplagiat (2008-2009) Page consacrée aux plagiats de la BD et que j’ai dû effacer car elle ne me rapportait que de la haine de la part des professionnels de la BD.  Ou: L’art de se saboter soi-même dans un milieu déjà petit et difficile.
  • Et il y a 8 autres liens actifs sur Requinesqueries Online. Ce sont des romans, des webcomics, des galeries de dessins, etc, mais pas non plus des blogs.

Je crois bien que c’est tout!

Publicités

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :