Les forums: Moins ça change, plus c’est pareil.

Il y a deux semaines, une amie me dit que je devrais recevoir bientôt une invitation à devenir membre d’un forum privé, forum fréquenté par elle ainsi que plusieurs personnes que je côtoyais à l’époque où je fréquentais moi-même ce genre de site.  J’hésite! Si on ne compte pas une dizaine d’interventions très espacées sur celui de DYLG, j’ai cessé de fréquenter les forums suite à une écoeurantite aiguë de la chose en 2009. La raison en est très bien décrite dans quatre de mes billets, soit:

Devant mes réticences, elle me rassure comme quoi ce n’est pas un forum de ce genre-là et que, depuis le temps, les gens ont changé pour le mieux.

D’accord, je me laisse convaincre. Je m’y inscris. Ça me permet de voir le thread dans lequel ils suggèrent des nouveaux membres. Je constate que les suggestions sont soumises au vote populaire et que ceux qui sont réputés pour être fauteurs de troubles ne se font pas accepter. Voilà qui augure bien et je m’en réjouis. J’y vois aussi que quand mon nom a été suggéré, on disait surtout de moi que j’étais ennuyant avec mes vieilles histoires de problèmes légaux avec mon ex et mes enfants. Il y en avait aussi une qui disait que je radotais beaucoup sur le sujet. L’un d’eux m’a même décrit comme étant «Un gars qui se plaint qu’en tant que pauvre mâle blanc de 18-65 ans, personne ne peut lui venir en aide depuis que la femme a pris sa place dans la société.» Mais bon, rassurés par une de leurs membres qui leur a dit que j’ai beaucoup changé en bien ces dernières années, personne n’a émis d’objections.  Certains s’ennuyaient même de mes autres récits et interventions.

Satisfait, j’ai donc fait tel que suggéré : J’ai parti un sujet dans lequel je me suis présenté. Je prends bien soin de préciser que je n’ai plus les comportements qui les irritaient tant par le passé, que mes vieux problèmes sont maintenant réglés, et que tout va bien dans ma vie. Les gens étaient contents de me revoir ou bien de me rencontrer. On m’a reparlé d’un truc qu’ils avaient beaucoup apprécié, soit les caricatures en chibi que j’avais fait de plus d’une trentaine de membres il y a quatre ans. Bref, les premières heures, tout allait bien.

Évidemment, puisque les dernières nouvelles qu’ils avaient eues à mon sujet en 2009 étaient négatives, il y en a une qui m’a demandé comment s’étaient terminées mes problèmes avec mon ex et mes enfants. Je réponds que ce sont là de vieilles histoires, mais bon, je lui donne une brève réponse sur chaque sujet, démontrant qu’ils se sont tout conclus de façon positive. Quant au seul point encore négatif dans ma vie, je termine en disant « Il n’y a pas de problèmes que le temps ne puisse régler, et je suis un homme patient. », démontrant que je reste optimiste et zen, donc que tout cela est bel et bien derrière moi.

Tous ces témoignages d’appréciations me touchent et me réjouissent.  Enfin, un forum dans lequel je peux participer dans l’harmonie, pour peu que j’y mette un peu du mien en évitant les sujets à controverse.  On me suggère d’inviter ma blonde à nous joindre, ce que je fais.  J’imagine déjà le plaisir que nous aurons à échanger sur divers sujets.  Je songe même aux soirées GT auquel nous irons elle et moi afin de rencontrer ces braves gens, ce qui ne manquera pas d’enrichir notre cercle d’amis.  En attendant, je parcours l’endroit et je participe joyeusement à quelques autres sujets.

Mais voilà, peu importe où on est, il y a toujours un cave dont la personnalité négative le pousse à déterrer de la vieille marde et à influencer les autres à en faire autant. Il commence à me demander publiquement si j’ai encore mon dossier judiciaire. Ça allume la curiosité des autres membres qui se demandent bien pourquoi est-ce que j’en ai un. Sans me laisser le temps de répondre, il rajoute qu’après avoir repris à mon ex de l’argent qu’elle m’avait emprunté, elle a obtenu que je ne puisse plus revoir mes enfants. Évidemment, bien que ce soit la vérité, cette situation est absurde, ce qui fait que comme d’habitude, on ne peut pas croire que ça puisse être suffisant comme raison pour obtenir d’être banni de la vie de ses enfants.  Aussitôt, histoire de rendre mon cas plus crédible, arrivent les commentaires dans lesquels on me soupçonne de violence conjugale et de harcèlement envers mon ex. Et voilà que l’on m’exige des explications sur le sujet.

Mais là, fuck, tsé, ça fait des années que j’ai mis cette merde derrière moi. J’en ai oublié des détails et je n’ai certainement aucune envie de m’y replonger.  Surtout que j’ai assez souvent vécu la situation suivante par le passé pour être capable de prédire exactement ce qui va se passer:

  • Je vais donner des explications.
  • Elles ne les satisferont pas.
  • On va m’accuser d’être le véritable coupable de l’histoire.
  • Je vais devoir fouiller dans mes documents légaux pour déterrer full de preuves comme quoi je dis vrai.
  • On va me dire que je n’en ai pas fait assez pour faire valoir mes droits.
  • Je vais expliquer pourquoi légalement j’étais interdit de le faire.
  • On ne me croira pas, on va m’accuser d’exagérer, de mentir.
  • Et lorsque je vais enfin réussir à les convaincre que je dis vrai, alors là je redeviendrai à leurs yeux « Un gars qui se plaint qu’en tant que pauvre mâle blanc de 18-65 ans, personne ne peut lui venir en aide depuis que la femme a pris sa place dans la société.»

Et le plus pathétique, c’est que celle-là même qui disait de moi que je radotais beaucoup sur mes vieilles histoires passées, c’est celle-là même qui maintenant EXIGE (car oui, elle l’a écrit en majuscules) que je continue de radoter en racontant la même maudite marde en public pour la 8624e fois.

Et quand je leurs ai exprimé ce que vous venez de lire, je me suis fait répondre que la solution est simple: Que c’est à moi de ne pas en parler!  Eh oui, c’est un autre qui a amené cette conversation, on me pose des questions sur le sujet, on exige des explications, mais c’est moi qui se fait reprocher d’en parler. Bref, 24 heures après m’être inscrit, peu importe les efforts que j’ai fait pour que les choses changent pour le mieux, elles sont redevenues tout aussi merdiques qu’il y a quatre ans, anéantissant instantanément tous les espoirs que je m’étais si naïvement fait sur cette chance de repartir à neuf. J’ai donc effacé mon compte, me jurant que plus jamais je ne me laisserai convaincre que les choses puissent changer pour le mieux sur les forums.

Quelques jours plus tard, j’ai écrit un billet de blog constitué de ce que vous venez de lire.  Ça m’a valu plusieurs longs messages, aussi bien en commentaires de blogs qu’en messages privé, de membres qui m’expliquaient que j’avais été injuste de partir ainsi en les jugeant tous sur des impressions vieilles de quatre ans, et que celui qui a amené la marde dans le forum est trop innocent pour avoir vraiment voulu malfaire, donc que ce n’était qu’une maladresse de sa part.  Trois d’entre eux m’ont même expliqué que celle qui exigeait des explications étudie en droit, et qu’à cause de ça elle était fort curieuse d’en savoir plus sur mon cas.  J’ai donc fini par me laisser convaincre que tout cela avait été un énorme malentendu.  Ils ont effacé mon premier sujet de présentation, et en retour j’ai enlevé mon billet de blog.

Je retourne sur le forum, bien déterminé à faire en sorte que les choses se passent correctement cette fois-ci.  Je refais un thread de présentation dans lequel je commence par donner aux gens ce qu’ils voulaient, soit les explications sur mes problèmes légaux avec mon ex et mes enfants, prenant soin dès le départ pour dire que c’est seulement pour les gens intéressés, histoire de pouvoir enfin passer à autre chose une bonne fois pour toutes.

… Mais voilà, le fait qu’il y avait des gens qui voulaient en savoir plus, ça n’éliminait pas pour autant tous les membres sus-mentionnés qui, eux, n’en avait rien à foutre.  Et plutôt que de faire comme les gens normaux en évitant d’aller sur un sujet qui leur déplait, ils se sont fait un point de venir se plaindre quotidiennement qu’ils n’avaient rien à chier de savoir les réponses aux questions que les autres me posaient publiquement.

Et ça, c’est sans oublier les plus beaux spécimens d’hypocrisie qui puissent exister, comme:

  • Celle qui disait que je faisais dans la victimisation d’avoir écrit ce billet de blog, pour ensuite dire que j’étais un phony de l’avoir effacé.
  • Ou celle qui, après m’avoir attaqué 5 fois sans que jamais je ne lui ait adressé la parole sur le forum, m’a traité de susceptible dans sa 6e intervention à mon sujet.
  • Ou mieux encore: l’étudiante en droit mentionnée plus haut, qui commence par trouver que je radote, avant d’ensuite exiger des explications radoteuses, pour ensuite dire « Pourquoi tu racontes tout ça? » une fois les explications données.  Comme quoi quand tu as une personnalité de merde qui ferait tout pour descendre les autres, rien n’est trop bas pour toi, même te contredire publiquement deux fois.  En tout cas, ça donne une bonne idée du genre d’avocate qu’elle sera une fois ses études terminées.

Ce qui fait que, une semaine plus tard, entre les questions sur mon passé et ceux qui me reprochent d’y répondre, entre les trolls fouteurs de merde et ceux qui les défendent en leur trouvant plein d’excuses, choisir entre me faire attaquer sans rien dire ou bien répliquer et me faire reprocher d’être susceptible, la mauvaise foi qui les poussent à continuer d’affirmer quelque chose malgré les évidences du contraire, les insultes gratuites et les jugements méprisants, ce forum-là n’avait absolument rien de différent de ceux que j’ai quitté quatre ans plus tôt.

Au bout du compte, si on met sur une balance les bons et les mauvais côtés d’être sur un forum, du côté négatif je reçois tout ceci.  Et du côté positif, ça me rapporte… Rien!  Dans de telles conditions, pourquoi est-ce que je voudrais me forcer à fréquenter un endroit dans lequel je me fais démolir, et ce que je dise noir, blanc ou gris, que je dise oui, non ou peut-être, et même quand je ne dis rien du tout?  Il faudrait être un imbécile, un masochiste ou bien une personne qui aime vivre des situations de conflits, et je ne suis aucun des trois.  Cette fois-ci, je n’ai pas pris la peine d’annoncer mon départ ou bien de fermer mon compte.  J’ai juste cessé d’y aller.

J’aurais dû écouter mes propres conseils, lorsque  je disais à la fin de ce billet  « C’est pas mal pour ça que je ne me tiens plus sur les forums. Peu importe l’endroit, peu importe le sujet, les attitudes de merde et les réponses qui viennent avec sont toujours pareilles ».  Parce que même si la majorité des gens sur un forum sont de bonnes personnes, ça n’empêche pas les négativistes d’y être tolérés, ce qui leur permet de pourrir l’atmosphère et la réputation de l’endroit, et ce avec l’approbation (ou le je-m’en-foutisme) de ceux au pouvoir.  La preuve: Toute cette merde a commencée parce qu’un idiot n’a pas pu se retenir de déterrer mes vieilles histoires sources de conflits.  Mais lui, même si en agissant ainsi il allait à l’encontre du désir de la majorité, personne n’a voulu lui en tenir rigueur.

Alors pourquoi est-ce que l’on n’a jamais cessé de m’affirmer que ce forum est irréprochable malgré toutes ces preuves du contraire? C’est parce qu’il y a une chose importante qu’il ne faut jamais oublier au sujet des forums:  Pour les membres qui sont bons amis avec les proprios de la place et/ou qui la fréquentent depuis son ouverture (ce qui en revient souvent au même), il est très facile d’affirmer sincèrement que l’endroit est calme, amical, harmonieux et respectueux.  Il l’est! … Mais il ne l’est uniquement que pour ces gens-là.

Parce que si tu n’as pas la chance de faire partie de cette clique, attends-toi à te faire chier dessus à répétition, et ce non-stop.

Publicités

A propos Steve Requin

Auteur, blogueur, illustrateur, philosophe amateur et concierge de profession.
Cet article a été publié dans Ces filles à éviter, Ces gars à éviter, Dose de Réalité, Fait vécu, Forum et communautés virtuelles, Psychologie et comportement social. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s