Le pire des gars qui soit: Le Bon Gars!

Être un gars correct, ou seulement être un gars qui ne fait rien de pas correct.
Parce que oui, il y a une différence.

Un bon gars, c’est un gars plate.
Habituellement, ceux qui ne font rien de mal, afin de bien paraître, sont aussi ceux qui ne font rien de bien non plus. En fait, ils ne font rien tout court. Par conséquent, les filles disent qu’un gars gentil, communément appelé un bon gars, c’est un gars plate. Il n’est PAS infidèle, il n’est PAS physiquement violent, il n’est PAS verbalement violent, il n’est PAS fumeur, il n’est PAS buveur, il n’est PAS drogué, il n’est PAS dépensier… Ok, sur ces points, ce sont des bonnes choses, mais tout ce qu’on à a dire de lui est « il n’est PAS », et c’est tout. Bref, il a les mêmes qualités et les mêmes défauts qu’une moulure sur un coin de mur: Il fait partie du décor, il ne dérange pas, mais on se demande bien à quoi il sert.

Être réfléchi et observateur
C’est que le bon gars qui ne fait rien de pas correct, c’est un gars réfléchi et observateur. Il voit les erreurs et les travers des autres, ce qui lui permet de ne pas les répéter. Il ne prend aucun risque car il est plus intelligent que les autres, et a un grand sens du sacrifice qu’il décrit sous une autre appellation : Être raisonnable. Il trouve toujours une façon plus avantageuse de tout faire, et il ne manque pas de le démontrer à sa copine. Si, par exemple, la fille veut aller voir un film, il lui fera comprendre que le prix du transport, de deux billets de cinéma, sans compter les prix prohibitifs de la nourriture à ces endroits, est un investissement exagéré pour à peine une heure et demie de divertissement. Il lui fera comprendre que dans six mois à peine, le film sortira au club vidéo et qu’elle pourra le louer pour une fraction du coût, en plus de pouvoir le regarder autant de fois qu’elle le voudra. Au pire, si elle tient à ne pas attendre pour le voir, il lui en downloadera une copie illégale qu’elle pourra regarder sur écran 10X10 cm. Qu’importe la mauvaise qualité du son et de l’image, tant qu’on voit ce qui se passe et qu’on comprend l’histoire, c’est ce qui importe, non?

Logique avant romance
Le bon gars qui ne fait rien de pas correct se croit romantique lorsqu’il offre une fleur en plastique à son amie. Puisque les roses véritables fanent rapidement, il dira que cette rose synthétique, au moins, durera éternellement, tout comme son amour pour la fille. Un bon raisonnement qui tient la route, sans compter que les vraies roses coûtent une fortune. Hélas, pour une raison étrange, la fille ne semble pas apprécier ce geste à sa juste valeur. Se pourrait-il que la logique et la romance se mélangent mal?

Prudence = Perfection
Le bon gars qui ne fait rien de pas correct n’ose jamais prendre le moindre risque, ni s’affirmer. C’est qu’il ressent toujours le besoin de prouver qu’il ne fait rien de pas correct, et la seule façon de le démontrer, c’est de comparer favorablement son inaction contre une action négative d’un autre. Ainsi, il aura toujours l’air de vouloir démontrer qu’il est mieux que les autres. De la part d’un gars qui ne fout pas grand chose de sa vie, faut avouer que c’est culotté.

Passivement agressif
Le bon gars qui ne fait rien de pas correct n’agit jamais ; il se contente de réagir. Il arrive dans un milieu, s’arrange de façon à être bien en vue et remarqué de tous. Puis il attend passivement, telle une cible offerte, que quelqu’un ose dire ou faire quoi que ce soit à son sujet. Comme il est toujours sur la défensive, il saura démontrer tous les torts et les travers de celui qui osera l’attaquer, dans le but évident de prouver à tous qu’il vaut mieux que l’autre. Et comme le bon gars qui ne fait rien de pas correct tombe toujours pile dans ses arguments en frappant l’autre là où ça fait mal (Il est observateur, souvenez-vous), on le voit comme un sadique, un antisocial qui prend plaisir à humilier les gens. Heureusement, le bon gars qui ne fait rien de pas correct connaît la réponse parfaite à cette accusation : « C’est LUI qui m’attaque alors qu’il est cent fois pire que moi, et c’est MOI le chien sale alors que je fais juste me défendre? » Comme il n’y a aucune façon de répliquer contre ça en ayant raison, le bon gars qui ne fait rien de pas correct prouve de façon irréfutable que la majorité des gens qui l’entourent ne sont pas des gens bien, puisqu’ils prennent le parti de l’agresseur et non de la victime innocente. Étrangement, il ne comprend pas pourquoi lui qui ne fait rien de pas correct, lui qui est un véritable modèle pour la société, n’est pas plus populaire que ça.

Trop de respect, c’est comme pas assez.
Le bon gars qui ne fait rien de pas correct respecte la femme. Ou du moins, il n’est pas coupable d’irrespect flagrant envers elle. Par conséquent, il exige le même respect de la part de la femme en retour. Un respect total de ses goûts, ses envies, ses idées, et surtout de son droit de dire NON à toute proposition qui ne lui plaît pas. Après tout, quand une femme dit non, ne sommes-nous pas, nous, les hommes, dans l’obligation légale, sinon morale, de respecter son refus? La femme doit donc s’attendre à un traitement égal de sa part. Ce n’est que justice, après tout. Et c’est ainsi que le bon gars qui ne fait rien de pas correct exerce à outrance son droit de veto, refusant ainsi toutes sortes d’activité que lui propose sa copine, sous prétexte qu’il considère les dites activités comme étant une perte de temps et/ou d’argent, et il a toujours de bons arguments pour prouver ce point de vue. Et si elle ose se plaindre qu’ils ne font jamais rien, il brandira haut et fort le manque de respect qu’elle a pour lui, de vouloir le forcer à faire des choses qu’il n’a pas envie.

Avoir la loupe braquée sur soi
Ce que les filles n’aiment pas de la part d’un gars qui ne fait rien de pas correct, c’est qu’il a l’air de passer le plus clair de son temps à l’observer, l’analyser, la juger. Avec lui, elle va avoir l’impression qu’elle est constamment sous une caméra de surveillance. Il a le don de la mettre mal à l’aise car il sait qu’à la moindre chose qu’elle fera qui ne sera pas correct aux yeux du gars, il lui fera une longue tirade pour lui expliquer ce qu’il a à lui reprocher. Il pourra alors reprocher en plus à la fille de ne pas vouloir comprendre ses intentions véritables : Il ne dit pas ça pour la caler, il lui fait juste prendre conscience de ce qui ne va pas chez elle afin qu’elle puisse s’améliorer. C’est pour l’aider qu’il fait ça, c’est tout. Là encore, le bon gars qui ne fait rien de pas correct ne comprendra pas pourquoi la fille finira par s’en éloigner, allant jusqu’à préférer la compagnie d’un gars pas correct.

Le problème, c’est que personne n’aime se faire traiter comme un enfant.
Tout le monde a passé en moyenne les vingt premières années de sa vie à se faire dire quoi faire, quoi ne pas faire, et à se faire corriger. Une fois rendus adulte, enfin libérés de l’emprise des parents, des éducateurs, des professeurs, on peut enfin être soi-même et pouvoir agir comme bon nous semble sans avoir toujours quelqu’un pour nous surveiller, nous donner des ordres et nous faire des reproches. Déjà que beaucoup de ceux qui travaillent ont à endurer ça de la part de leurs patrons, la dernière chose qu’ils ont envie est de devoir en plus subir ça dans leur vie privée.

Personne n’est parfait
Tout le monde à des torts, tout le monde le sait, et tout le monde l’accepte. Si tout ce que vous êtes capable de faire est de donner aux gens l’impression qu’ils valent moins qu’une merde, en leur remettant sans arrêt leurs torts et leurs travers en pleine face, il ne faut pas s’attendre à ce que vous soyez aimés et respectés.

Vous sentez-vous visés?
Après la lecture de ce texte, est-ce que votre premier réflexe est dire : Bon, c’correct, j’ai compris, désormais je vais dépenser sans compter, sortir à tous les soirs et agir en cave puisque c’est ça que ça prend pour rendre les filles heureuses? Parce que si c’est la première chose qui vous vient en tête, c’est non seulement un signe comme quoi vous êtes un gars qui ne fait rien de pas correct, votre orgueil vous met encore trop sur la défensive pour vous permettre d’améliorer la situation. Vous n’avez donc pas fini de vous plaindre de votre impopularité.

Il faut commencer par voir ses erreurs, et ensuite les reconnaître comme telles, avant de pouvoir y changer de quoi. Je comprends que vous agissez de la meilleure façon possible selon votre jugement. Mon but ici n’est pas de vous dire que vous agissez mal. C’est de vous aider à améliorer vos relations.

…Parce que c’est ÇA que vous faites de pas correct.

Bienvenue chez Le Sélectif.

Bonjour!
Vous pouvez m’appeler Steve. Ce n’est pas mon vrai nom, mais que voulez-vous!? Quand il s’agit de se protéger des psychopathes sul’net, on n’est jamais trop prudent.

Ceci est mon billet de présentation.  Je l’ai écrit afin de répondre aux questions que l’on va probablement me poser le plus souvent.  Comme le dit le cliché, on commence par le commencement:

Le Sélectif, quossé ça?
Ceci est un blog dans lequel je publierai des billets au sujet des relations sociales, amicales, amoureuses et surtout sexuelles.  C’est la raison pourquoi je me suis associé au site PourTesFesses.com.

Qu’est-ce que tu fous sur un site de rencontres sexuelles?
J’ai trois buts:

Le premier, je viens de le dire, est d’écrire des chroniques.

Le second, c’est de rencontrer des gens cool pour sorties, contacts, fun, amitié, et ce dans le respect mutuel le plus total.

Et le troisième, c’est que je compte éventuellement produire une série de capsules humoristiques filmées de 2:30 minutes au sujet des différents aspects de la drague.  Le projet a pour nom Sexe, Drague, Requin Roll. Aussi, je cherche la collaboration de jeunes et jolis figurants des deux sexes.  Aucune sexualité impliquée, aucune nudité, aucun talent d’acteur requis.  Faut juste prendre des poses pour des photos et avoir le sens de l’humour. C’est amateur donc ça ne paye pas, mais on va quand même signer un contrat légal dans lequel je m’engage à partager les profits, si par miracle on en fait. Habiter Montréal est un atout, sinon ayez un véhicule et soyez prêt à vous déplacer. Si intéressées, écrivez-moi pour les détails

C’est tout?
Non!  Très important: Pour mes collaborateurs, j’ai une forte préférence pour les gens pas compliqués, bien dans leur peau, le genre qui évite les problèmes au lieu de les provoquer. La vie nous apporte assez de problèmes comme ça, pourquoi en rajouter?

Pourquoi le nom Le Sélectif?
Par les années passées, j’ai été membre de quelques sites de rencontres que je préfère ne pas nommer pour ne pas leur faire de pub.  J’étais membre passif, c’est à dire que je laissais les autres m’approcher.  Oui, parce que dans la quasi-totalité des cas, ce n’était même pas moi qui initiait le contact, ou bien qui faisait les premiers pas.  Il faut dire que je n’ai rien d’un dragueur et que c’est très rare que je vais dire à une fille qu’elle me plaît.  Mal m’en pris. J’ai eu droit à…:

  • La prostituée, qui me cachait son métier, et qui m’en a voulu à mort de l’avoir appris de la part d’une modo qui ne lui aimait pas la face.
  • L’horreur! Il n’y a pas d’autres mots: Grosse, vieille, laide, flasque, malodorante, fumeuse en chaîne, mère monoparentale qui n’arrive pas à se faire obéir de son seul enfant qui a 4 ans, ex femme abusée qui a encore une tonne de traumatisme et bagages émotionnel, et qui refuse de ne me voir que comme ami seulement.
  • L’immature quinquagénaire, qui a mal pris mon manque de désir sexuel pour elle, et qui a commencé à me faire une réputation aussi fausse que peu flatteuse, allant même piquer des photos de moi sur mon Photobucket pour illustrer ses billets anti-moi.
  • La harceleuse, qui est allée me traquer systématiquement sur le net sur des forums que je fréquentais, afin de m’y attaquer et me faire la pire des réputations.
  • L’obèse morbide qui m’a piqué une crise, me hurlant un « Fuck you, j’ai jamais rencontré un gars qui voulait pas coucher avec moi! » après que je lui ai dit qu’elle ne m’attirait pas sexuellement, suite à une rencontre amicale et platonique.
  • La modo abusive qui, après m’avoir parlé en mal contre presque toutes les filles avec qui je parlais, s’est vite montrée arrogante, manipulatrice, jalouse, possessive, ce qui m’a amené à lui dire que je ne tenais plus vraiment à la rencontrer, finalement. Elle a donc utilisé ses pouvoirs de modo afin de me surveiller, stalker, harceler, menacer, allant jusqu’à annuler 2 fois mon VIP, sans explications ni remboursement, etc.
  • La conne, qui passe 3 mois à me dire qu’elle me veut, qu’elle a hâte au prochain GT pour qu’on puisse enfin se rencontrer… Et qui se cache de moi lors du GT, pour me dire quelques jours plus tard via MSN qu’elle y était, qu’elle m’y a vu, mais qu’elle avait peur de me déranger.
  • La salope agace au comportement sexuel dangereux, qui me promet un trip à 3 toute la soirée, qui décide au dernier moment d’annuler pour aller dormir seule chez sa copine, mais une fois rendue chez elle, elle se branche sur son MSN afin de voir qui c’est qu’elle pourrait bien inviter pour les baiser.  Quand elles ont fini par en trouver un, elles se sont laissées baiser par lui l’une après l’autre… SANS CONDOMS!
  • Et j’en passe parce que j’en ai oublié.

En quelques mois, ces relations merdiques avec ces gens qui l’étaient tout autant ont fait de moi la persona la plus non grata de ces sites, puisque, évidemment, elles parlaient contre moi à tous ceux qu’elles connaissaient, incluant modos et admins. À qui tu veux te plaindre quand même le propriétaire du site se range aveuglément du côté de sa collègue et amie?  J’ai déclaré forfait et je n’ai plus fréquenté de sites de rencontres durant tout l’automne et l’hiver.

J’ai eu ma leçon. J’ai appris avec l’expérience que quand on prend n’importe qui, on se retrouve avec n’importe quoi. Désormais, au lieu de laisser n’importe qui m’approcher, je vais sélectionner moi-même les gens qui m’intéressent.  J’ai choisi de m’appeler Le Sélectif, afin de refléter cette mentalité.

Que c’est qu’t’as fait pour faire virer ces filles-là psychopathes?
C’est à cause que l’amour est un sentiment que je n’arrive pas à ressentir. Amitié, respect. complicité, sexe, ça je peux donner sans limites. Mais pas plus. C’est comme ça.  Ce n’est pas une décision que j’ai pris.  C’est tout simplement la reconnaissance d’un fait.

Comment t’as reconnu ce fait?
J’ai passé une grande partie de ma vie à aller d’une relation catastrophique à l’autre.  Puis, un jour, à 27 ans, j’ai appris que j’étais dépendant affectif.  Ça m’a donné un choc, mais ça m’a permis de comprendre la raison de mes déboires. Il est vrai que mon seul critère d’attirance, jusque-là, était: « Elle est célibataire, moi aussi, fa que let’s go. »  La relation n’était donc jamais basée sur l’amour, mais bien sur la peur d’être seul.  Ça m’a fait réaliser que, par conséquent, je n’ai jamais ressenti le sentiment amoureux envers personne. Ce n’est pas quelque chose qui me pose un problème à moi personnellement.  Dans mes relations avec les autres, par contre, ça en pose dans presque tous les cas.

Pis c’est ÇA la cause des problèmes que t’as eu?
Ben oui.  C’est que, j’ai eu beau prévenir les filles, et ce avant même que la relation commence, que tout ce que je suis capable de donner est amitié + sexe…  Rien à faire.

  • Il y a celles qui disent accepter ce fait, mais qui mentent car elles croient que c’est en se rapprochant de moi et en couchant qu’elle arriveront à me faire changer d’idée.
  • Il y a celles qui disent « C’est juste parce que tu n’as pas encore rencontré la bonne personne ».  Celles-là croyaient/espéraient être la bonne personne, et a passé toute notre relation à essayer de m’en convaincre.
  • Il y a celles qui ne veulent vraiment rien d’autre qu’une relation d’amitié + sexe avec moi, au début.  Le problème, c’est que leurs sentiments envers moi finissaient par évoluer en amour, en possessivité, en jalousie.
  • Enfin, il y a celles qui sont dans un couple ouvert, ce qui fait que la limite amitié + sexe est très claire entre nous. …Sauf que ça finit par virer un peu moins clair pour leurs chums, à qui ça dérange soudainement d’être dans un couple ouvert.

M’as l’dire clairement une bonne fois pour toutes: NON, ESTIE!  Je ne recherche personne.

Pourquoi un blog, et surtout pourquoi au sujet des sites de rencontres, d’abord?
Parce que j’ai beaucoup de choses à dire au sujet de la drague.  Des choses cohérentes, logiques, mais qui ne manquent pas d’humour. Et avec tout ce que j’ai vécu dans ma vie, toutes les erreurs que j’ai commises, tous les déboires que ça m’a apporté, aussi bien que ça serve à quelque chose.

À +